L’homme le plus riche de la Chine est désormais Li Hejun. Sa fortune s’élève à 26 milliards de dollars. Sa réussite est basée sur l’entreprise d’énergies renouvelables qu’il a lui-même fondée en 1994 à Pékin. Son ascension a été fulgurante, et ce grâce à ce qu’il a investi dans les énergies renouvelables.

Les énergies renouvelables semblent être le nouvel eldorado de la Chine

Li Hejun, au sommet de l’industrie des énergies renouvelables en Chine

Il travaillait d’abord dans les équipements électroniques et commença à s’intéresser aux énergies renouvelables et notamment au système hydroélectrique. Il créa Hanergy, sa société basée sur l’énergie renouvelable. Quelques années plus tard il possède même le plus grand barrage hydroélectrique situé dans la province du Yunnan. Il s’intéressera plus tard aux énergies vertes, avec l’éolien et le solaire. Il voulait mettre en place des panneaux solaires qui coûtaient moins cher que ce qu’on peut trouver sur le marché habituellement. Li Hejun s’est ensuite établi sur le marché des voitures électriques : il va présenter cette automne 5 voitures qui marchent grâce au soleil. Ces voitures ont une autonomie de 100 kilomètres et mettent 4 heures pour se recharger. Il va s’associer à Elan Musk, qui possède Tesla, une entreprise américaine de confection de voitures électriques. Il espère qu’il va y avoir 20 millions de voitures électriques dans le monde d’ici à 2020. Il y a pour le moment 70 000 voitures électriques en Chine, et Li Hejun espère bien que cette tendance va augmenter.

hanergysolarcars

Pourquoi les énergies renouvelables représentent-elles un aussi bon marché ?

La Chine est le deuxième pays le plus pollué et polluant du monde, après les Etats-Unis. Il arrive que des grands épisodes de « smog », du brouillard polluant, arrivent en Chine et fassent beaucoup de dégâts, comme l’année dernière où plus de 500 millions de personnes ont été touchées, plus ou moins gravement. C’est en 1972, après avoir assisté à une conférence des Nations Unies sur l’environnement que la Chine commence à vouloir prendre des mesures pour réduire la pollution. En 2013, le gouvernement a prévu un plan sur cinq ans pour lutter contre la pollution atmosphérique et espère réduire les émissions atmosphériques de 25%. Le gouvernement a aussi décidé de sanctionner les entreprises ou usines qui sont trop polluantes. La Chine essaie donc de réduire au maximum la pollution au sein de son pays, et toute aide est bienvenue. Les entrepreneurs qui veulent mettre en place des dispositifs pour lutter contre la pollution  atmosphérique seront aidés par la Chine. La pollution provoque toute sorte de maladies et est responsable de plus de 470000 morts par an. C’est aussi un problème au niveau du tourisme : en effet, certains endroits de la Chine ne sont pas visités, ou très peu, à cause de la pollution, et cela lui  donne une mauvaise réputation. La Chine commence d’ailleurs à vouloir développer un tourisme durable. La Chine a donc tout intérêt à favoriser les énergies renouvelables.

pollution1

L’industrie de l’énergie en Chine

La Chine est le premier consommateur d’énergie au monde, ce qui se justifie étant donné que c’est le pays le plus peuplé au monde (1,3 milliard de personnes en 2015). La première source d’énergie en Chine est le charbon, dont elle est premier producteur (45,5 % de la production mondiale) et premier consommateur (environ la moitié du total mondial). 70% de l’énergie produite en Chine se fait grâce au charbon. Les chantiers de charbon créent des poussières très polluantes et peuvent être mortelles quand elles sont inhalées trop souvent. La pollution est d’ailleurs l’accident du travail le plus présent en Chine. Sa combustion provoque également des émissions de gaz à effet de serre. Il est donc temps que la Chine utilise d’autres moyens pour produire de l’énergie.

Les solutions proposées par Hanergy, à savoir l’énergie hydroélectrique, le solaire et l’éolien ne produisent aucun effet polluant pour l’atmosphère. Il existe 6 barrages hydroélectriques en Chine et ils produisent 15% de la production d’énergie totale. Il est donc possible d’utiliser cette énergie quotidiennement, et ici s’ouvre un grand potentiel pour les nouvelles entreprises qui souhaitent s’implanter en Chine dans le domaine des énergies renouvelables.

pollution2

Conclusion

Du fait de sa pollution meurtrière, la Chine devient un pays où le domaine des énergies renouvelables est très important et recruteur. La Chine est donc un premier choix quand on veut implanter son entreprise d’énergies renouvelables en Chine.

Merci à Michel et Cindy pour cet article

 

Plus d’informations sur les contributeurs