La Chine Première Puissance Mondiale!

Un taux de croissance et un pouvoir d’achat supérieur aux USA

Avec 7.4% de croissance et un PPA supérieur à celui des USA, la Chine devient la 1ère puissance mondiale.

Le Fonds Monétaire International (FMI) vient de rendre la nouvelle officielle : la Chine vient de dépasser les Etats-Unis pour devenir la plus grande puissance du monde. Il s’est appuyé sur la comparaison des pouvoirs d’achat des deux pays, et plus précisément du PIB des deux pays en termes d’échanges de marché et en termes de pouvoir d’achat

La Banque Mondiale l’avait prédit

L’International Comparison Program (ICP), une institution qui dépend de la Banque Mondiale, avait vu juste, déclarant au printemps dernier que la Chine allait devenir la 1ère puissance du monde avant la fin de l’année. En 2005, les calculs de cette même institution avaient démontré que l’économie chinoise ne représentait que 43% de l’économie des États-Unis, soit moins de la moitié.  L’économie chinoise avait finalement connu une hausse plus rapide que prévu : en 2011, elle représentait alors déjà 87% de l’économie des États-Unis.
Le FMI a alors estimé que l’économie chinoise allait encore croître de 24% entre 2011 et 2014, alors que celle des États-Unis ne se développerait que de 7,6% au cours de la même période, donc l’agence de statistiques en avait déduit que la Chine pourrait dépasser les Etats-Unis dès cette année pour devenir la plus grande économie du monde. C’est finalement ce qu’il vient de se passer.

Selon les estimations, la Chine représentera 16,48% du PIB mondial fin 2014, contre 16,28% pour les États-Unis. Et le FMI s’attend à ce qu’elle gagne encore 20% d’ici 2019.

chine première puissance mondiale

 

Source: FMI

Cependant, la Chine n’a pas encore rattrapé la valeur de marché brute des États-Unis : ce dernier devance toujours la Chine de 6500 milliards de dollars.

chine première puissance mondiale

Source: FMI

Depuis 2007, le poids des pays en développement dans le PIB mondial a dépassé celui des économies avancées, et désormais, la part des revenus mondiaux qu’ils produisent représente 57%. Les résultats sont impressionnants : entre 2007 et 2014, les pays émergents ont connu une croissance 9 fois plus forte à celle des pays développés. « Assez extraordinaire », commente Chris Giles du Financial Times.