Pourquoi LinkedIn n’est pas bloqué en Chine 

 

Parmi les principaux sites de médias sociaux, la Chine bloque Twitter et Facebook (entre autres), puisqu’il bloque aussi Slideshare ! Mais pas LinkedIn. Je pourrais sauter aux conclusions trop vite (je veux dire, les choses sont rapidement bloqués en Chine), mais il me semble raisonnable de supposer que la Chine sait que LinkedIn a beaucoup à offrir à l’empire du milieu et apparemment c’est assez pour ne pas le bloquer.

La connexion avec le reste du monde !

Tout d’abord, la Chine a du mal à se relier avec le reste du monde via le web. Outre l’email, LinkedIn est probablement la principale plate-forme de réseau social pouvant être consulté par deux personnes en Chine et par le reste du monde.

Bien que le courriel soit idéal pour un fil de discussion, ce n’est pas un outil permettant de garder une trace de statuts et de mises à jour de vos collègues de travail. Et pour des raisons évidentes, il n’y a pas beaucoup d’étrangers sur les réseaux sociaux chinois comme Weibo ou Renren; le plus grand succès chinois à l’étranger est probablement WeChat avec 70 millions d’utilisateurs en dehors de la Chine, mais je parie que beaucoup d’entre eux sont des chinois résidant à l’étranger.

 

LinkedIn est principalement en anglais

Deuxièmement, étant donné que LinkedIn n’a pas de site en chinois simplifié, la plupart des Chinois sur LinkedIn ont un niveau d’anglais de base. C’est alors un outil fort utile pour les entreprises cherchant à recruter des talents étant à l’aise dans les deux langues et ayant un esprit plus ouvert.

Si la Chine venait à bloquer LinkedIn, même les sociétés d’État ne seraient pas en mesure de trouver facilement de nouveaux talents. LinkedIn agit comme un filtre qui peut aider les employeurs à trouver des personnes compétentes dans les deux langues.

linkedin Chine

Faire des affaires à l’étranger

Troisièmement, les utilisateurs avides de la plate-forme savent que LinkedIn est un excellent outil pour faire des affaires avec l’étranger.

Ainsi, les trois millions de Chinois sur LinkedIn peuvent donc se permettre de faire des choses qu’ils ne trouveraient pas sur les sites nationaux comme Tianji ou Ushi. Alors que la Chine est « internement » fermé, avoir un LinkedIn, c’est autorisé les chinois à pouvoir se connecter avec le monde et ce n’est pas une mauvaise chose.Avec plus de 3000 ans d’inventions et de culture, nous ne pouvons pas attendre de la Chine un changement immédiat en devenant une société ouverte.

Mais, petit à petit cela semble en prendre le chemin et un site comme LinkedIn est un grand plus à cette ouverture (même si il ne compte pour le moment que trois millions d’utilisateurs chinois).

De plus, le gouvernement peut aussi utiliser LinkedIn comme exemple d’ouverture sur le monde lorsqu’il est accusé de bloquer d’autres réseaux sociaux. Et, politiquement il n’y a aucun intérêt de bloquer LinkedIn car ce n’est pas la plate-forme pouvant amener une énorme révolte. Les utilisateurs de LinkedIn ne sont probablement pas la pour ça mais plutôt pour se rapprocher des entreprises.

linkedin

Si LinkedIn reste autorisé, et je pense qu’il le restera encore longtemps, je pense que cela fera vraiment du bien à la Chine. Les concurrents locaux devront se battre encore longtemps pour attirer les talents chinois (même si Tianji posséde huit millions d’utilisateurs) parce que ces plateformes ne sont pas tournées vers le monde extérieur.

Pour moi, LinkedIn semble avoir l’avantage avec son attrait au niveau mondial, reliant la Chine au monde de l’entreprise et la censure provenant de l’État est donc difficile.

 

Qu’est ce que qui entrainerait la censure de Linkedin?

Évidement si la Chine produisait son copycat de Linkedin, ou si cette plateforme se mettait à se démocratiser… je pense que cette plateforme serait alors censurer comme toutes les autres. Qu’en pensez vous?

 

Marketing Chine