Personal Branding en Chine. Les célébrités utilisent les médias sociaux de la même manière que les grandes marques. Ils commercialisent leurs films ou leur musique ou leurs concerts à travers les réseaux sociaux pour renforcer l’engagement de leurs fans. Ils reçoivent ainsi des commentaires par rapport sur leurs posts. À un certain niveau, les célébrités utilisent ces réseaux sociaux pour les mêmes raisons que les personnes ordinaires qui souhaitent communiquer avec d’autres personnes. Mais lorsqu’il s’agit de la Chine, il est également nécessaire de connaître et comprendre le monde social chinois, qui n’a rien à voir avec Facebook ou Twitter.
Les célébrités étrangères qui souhaitent atteindre la population chinoise doivent savoir:

  • Leur culture
  • Leur comportement en tant que consommateur et fan
  • Leurs attentes en tant que suiveurs possibles

Au-delà de cela, comme mentionné précédemment, les plateformes sociales Chinoises sont différentes, mais elles ont un impact important si vous avez les connaissances nécessaires pour les gérer.

Que faire sur les médias sociaux Chinois?

LITTLE RED BOOK


La popularité de RED, ou 
LITTLE RED BOOK (Xiaohongshu) , a connu une croissance importante de sa popularité sur le marché chinois au cours de cette année. Les méga-célébrités chinoises ont créé des comptes officiels et effectué des publications avec la combinaison unique de l’application: photo, vidéo, revue de produit et contenu. Le e-commerce crossborder a été un moyen pour les marques de tester le marché, en particulier dans les catégories de produits les plus convoités par les consommateurs chinois.

  • AIMEZ KIM K!

Kim Kardashian West est de loin la plus grande célébrité américaine à avoir intégré l’application après avoir créé son premier message, attirant +16 000 adeptes jusqu’à la date de publication. La composante achats de RED semble être un point d’intérêt majeur pour Kim, qui a annoncé qu’elle lancerait prochainement sa ligne de parfums sur l’application. En tant que l’une des plus grandes influenceuses au monde, la présence de Kardashian sur RED en fait incontestablement l’une des plates-formes de médias sociaux les plus populaires au monde pour les influenceurs intéressés à augmenter leur notoriété en Chine. Alors que la plate-forme est pour l’instant réservée aux célébrités et aux influenceurs chinois, la marque de mode de la blogueuse Chiara Ferragni, exploite également une boutique officielle sur la plate-forme. Les réactions au nouveau profil de Kardashian ont été généralement positives, des commentaires s’étant étonnés de la voir sur la plate-forme.

WEIBO


Sina Weibo est un site de micro-blogging chinois. Il s’agit d’un site hybride entre Twitter et Facebook, l’un des sites les plus populaires en Chine. On estime que plus de 30% des personnes ayant accès à Internet en Chine utilisent Sina Weibo. En Chine, Weibo est un outil puissant utiliser pour la communication, en particulier lorsque ce sont les célébrités qui communiquent.

  • Zidane et l’art du mahjong

L’ancien entraîneur du Real Madrid, Zinedine Zidane, a partagé sur son compte Weibo une vidéo le montrant en train de regarder un aîné chinois jouer au mahjong dans un quartier de la ville de Hangzhou, dans la province du Zhejiang, dans l’est de la Chine. Essayer de discuter avec les personnes âgées en leur demandant en anglais si elles parlaient français. L’entraîneur de football professionnel a appelé le mahjong, un jeu basé sur des tuiles avec quatre joueurs, « un art » dans le post.
Faisant preuve d’appréciation et d’intérêt envers la culture chinoise, l’ancien footballeur n’a trouvé que de bons résultats parmi la population chinoise. En fait, de nombreux utilisateurs de Weibo ont trouvé le clip amusant et l’ont décrit comme un homme réaliste.

RELATIONS PUBLIQUES

Les relations publiques sont l’une des formes de communication les plus économiques utilisées pour développer l’image et la réputation d’une entreprise, d’un produit ou d’une marque en Chine. Relation mutuellement bénéfique avec les journalistes de votre secteur. Les chiffres de diffusion des journaux en Chine sont non seulement sains, mais en croissance. La Chine est le plus grand marché de journaux au monde, avec 114,5 millions de quotidiens, dépassant même l’Inde.
Les médias en ligne et les plates-formes d’information autochtones se sont multipliés ces dernières années, ajoutant de la complexité à un paysage fragmenté et déjà très concurrentiel et offrant de nombreuses possibilités de relations médias efficaces. Que ce soit à travers le vieux journal classique ou une vidéo sur Weibo, les relations publiques sont fondamentales en Chine. Un exemple concret est le «oriental Steve Jobs», le milliardaire autoproclamé fondateur de Alibaba

  • Vidéo de Jack Ma

Jack sait maîtriser les émotions des gens, ce que l’on ne s’attend pas du fondateur d’une entreprise qui a commencé par se concentrer sur le commerce international. Parfois, alors qu’il se lance dans une histoire familière, il est facile de voir que l’humour en est une partie importante. Un rapide coup d’œil à l’une des centaines de vidéos disponibles sur YouTube de ses discours les plus populaires révélera son côté amusant. Pour établir un lien avec un public étranger, Jack associe souvent ses discours à des références à la culture pop. Jack partage une caractéristique avec Steve Jobs, dont le charisme et les moyens de parvenir à ses fins ont été décrits comme un « champ de distorsion de la réalité ». Les compétences de Jack en tant que communicateur sont au cœur du domaine de distorsion de Jack. Le style de parole de Jack est tellement efficace que son message est si facile à accepter, à retenir et à digérer. Des recueils de ses citations circulent largement en ligne, en anglais et en chinois.

Ce que vous ne devriez pas faire!

Savoir communiquer efficacement et positivement est aussi important que de savoir ce qu’une célébrité, une marque, mais aussi toute personne ne devrait PAS faire pour avoir une image négative en Chine. L’un des derniers cas les plus frappants est celui de la marque Dolce & Gabbana, qui est tombé d’une erreur sur l’autre, créant de plus en plus d’indignation parmi le peuple chinois, qui est également le plus gros acheteur de la marque.
De nos jours, les médias et les réseaux sociaux sont une arme à double tranchant. S’ils ne peuvent pas être utilisés, ils ne peuvent que produire des effets négatifs. L’ avantage et inconvénient est qu’ils atteignent des milliards de personnes et que l’on peut dire que quelque chose est posté sur le Web. il est difficile d’en effacer les traces.

Mauvaise communication sur WEIBO

Tout a commencé en novembre, grâce à une campagne publicitaire conçue pour promouvoir un important défilé de mode qui aurait dû se dérouler à Shanghai. Les trois vidéos incriminées montrent un mannequin chinois dégustant pour la première fois un morceau de pizza, une assiette de spaghettis et enfin un cannoli, utilisant des baguettes (avec les difficultés évidentes de l’affaire), tous enrichis par différents stéréotypes avec lesquels le monde occidental envisage la Chine, comme la musique et les décorations traditionnelles. En 24 heures, la vidéo a parcouru les réseaux sociaux, provoquant les réactions des utilisateurs et arrivant à occuper quatre des cinq premiers sujets d’actualité de Weibo, le réseau social similaire au Twitter chinois, qui a rapidement supprimé les vidéos de la plateforme.
C’est à ce stade que la gestion de la crise de Dolce & Gabbana est devenue au moins inhabituelle: une capture d’écran est apparue, dans laquelle le récit personnel de Stefano Gabbana insulte lourdement le peuple chinois avec des expressions telles que « China Ignorant une discussion privée avec Diet Prada, célèbre compte de mode sur Instagram. Cela a déclenché l’indignation des Chinois, qui se sentaient totalement et à juste titre insultés et blessés, qui ont déclenché une guerre du Web et un boycott contre la marque et son concepteur.

Mauvaise gestion: l’excuse du piratage informatique


La maison de couture a tenté de justifier ce qui était arrivé avec un prétendu piratage du compte Gabbana. Gabbana lui-même affirme ne pas être l’auteur de ces messages vulgaires et offensants expliquant que son compte a été piraté en s’excusant et en réitérant son amour pour la Chine et pour la culture chinoise. Cette stratégie n’a pas porté ses fruits et plusieurs célébrités ont pris position contre l’étiquette, ce qui a fait dérailler l’événement de Shanghai. Les utilisateurs restent également en colère contre Gabbana et la maison de couture et continuent à publier des messages et des commentaires invitant à boycotter la marque Dolce & Gabbana.
Le lendemain, la marque de mode se retrouva exclue de plusieurs plateformes de e-commerce chinois, des trois grandes entreprises asiatiques des secteurs Tmall, JD.com et Suning, mais aussi du crossborder comme NetEase Kaola et Ymatou. Parmi les excellentes exclusions à mentionner figurent également celles de certaines entreprises de luxe telles que Secoo, Vip.com et Yhd.com.

Des excuses par le biais d’une vidéo ne fonctionnent pas


Après la catastrophe médiatique et le boycott massif des Chinois, les deux concepteurs se sont excusés avec une conviction très faible. Domenico Dolce et Stefano Gabbana ont visiblement tenté de d’attirer l’attention des médias sur eux. Les deux designers ont récité un texte d’excuses au peuple chinois; expressions vaguement hallucinées, morsure médiocre des sujets, texte qui ne les a pas aidés même si personne parmi les Chinois n’y croyait, dans la partie occidentale, ils deviennent également sujets de mèmes en raison du manque de crédibilité des excuses. La population chinoise a considéré la vidéo comme étant fausse. En fait, l’opinion générale est que les excuses étaient plus tournées vers « l’argent chinois ». Comme dans tous les pays, la Chine se soucie également de sa culture et de son respect, c’est pourquoi même une énième tentative de reprendre confiance la partie de la marque a été vue par les Chinois comme une moquerie supplémentaire.

L’histoire montre une fois de plus à quel point ce qui se passe sur les réseaux sociaux peut fortement influencer la vie d’une marque, non seulement en termes de réputation et de perception, mais aussi et surtout du point de vue économique.

Gentlemen Marketing Agency: Personal Branding Agence

Lire aussi: