Au cours des derniers mois, le terme « cyberpunk » s’est imposé de manière inattendue sur la scène de la mode chinoise post-COVID.

A l’origine un genre de science-fiction des années 1980 qui décrivait un cadre futuriste, le Cyberpunk est réapparu comme une esthétique de style de vie total pour la Génération Z en Chine.

Dreadlocks, fards à paupières argentés, vêtements brillants, couleurs néon et filtres photo inspirés de la haute technologie ont infiltré les couvertures de magazines, les campagnes de luxe, les cafés branchés et les médias sociaux du pays.

Alors que l’Occident reste prisonnier de la crainte d’une épidémie de seconde vague, s’accrochant de plus en plus à des designs discrets, les fashionistas chinoises ont pris la direction opposée grâce au glamour techno.

Dans cette réalité post-pandémique, les deux cultures ne pourraient pas être plus éloignées l’une de l’autre.

Si vous souhaitez en savoir plus, lisez la suite.

  • Le look futuriste du Cyberpunk, un concept à la mode en Chine
  • D’où vient cette nouvelle mode ?
  • La tendance Cyberpunk montre l’omniprésence du digital en Chine

I. Le look futuriste du Cyberpunk, un concept à la mode en Chine

Le look futuriste du Cyberpunk s’est désormais infiltré dans tous les éléments du design, à commencer par la mode.

On peut le voir dans les numéros de septembre de la revue de mode, comme celui de Harper’s Bazaar China, qui présente la star latine Maluma dans une campagne cybernétique, GQ Men avec des images de l’idole populaire Yibo Wang portant des looks cyberpunk, et l’article de couverture du magazine local YoHo ! sur Ning Jing.

Ainsi, les médias de masse et les icônes pop diffusent le style pour la consommation courante.

Dans l’émission de télévision « Street Dance of China », les visuels de l’ouverture de l’émission, la scénographie et le style des invités utilisent l’esthétique cyberpunk pour créer un impact plus important.

Des idoles célèbres comme Kris Wu et Cai Xukun, qui sont respectivement les ambassadeurs de la marque Louis Vuitton et Prada, ont tous deux créé un buzz sur les médias sociaux en se montrant dans des tenues éblouissantes de style high-tech.

L’esthétique Cyberpunk est également devenue un concept à la mode pour le marketing du luxe et de la beauté.

En août, la maison de bijoux Qeelin, propriété du Kering, a surnommé son ambassadeur, Chen Feiyu, un « garçon Cyberpunk » dans un post de campagne qui montrait Chen avec une peau parfaitement lisse (et fortement « photoshopée »).

Pendant ce temps, la marque de soins Olay a utilisé le Cyberpunk comme thème central de sa nouvelle campagne, présentant son ambassadeur comme une machine sans expression, un humain dans un futur sans âge.

Et dans les médias sociaux, le Cyberpunk est né d’un jeu vidéo Cyberpunk 2077

Et le style vétimentaire est devenu un mode de vie à la mode.

Sous le hashtag #FuturisticCyberpunkFace, des jeunes partagent des maquillages, des coiffures, des filtres à photos Cyberpunk, et indiquent où se trouvent les cafés à thème Cyberpunk dans leurs villes. source jingdaily

II. D’où vient cette nouvelle mode ?

Le surnom original de Cyberpunk était une expression culturelle cynique, née à une époque de capitalisme mondial croissant qui a conduit à des soupçons sur les ultra-riches et les technocrates.

Aujourd’hui, trois décennies plus tard, ce sous-genre né aux États-Unis est devenu une véritable représentation de la vie urbaine chinoise.

Le décor habituel des films Cyberpunk met en scène une infrastructure urbaine sophistiquée avec des gratte-ciel de plusieurs kilomètres de haut, des panneaux d’affichage au néon et des voitures volantes, sur un fond sombre et pauvre qui ressemble un peu à une ville chinoise moderne contenant des symboles futuristes et des couches sociales contrastées.

De nombreuses vidéos et films qui utilisent la Chine urbaine comme décor Cyberpunk ont largement circulé en ligne, ce qui n’a fait que renforcer l’association de la Chine avec ce terme.

Mais aujourd’hui, le Cyberpunk est considéré par la majorité des Chinois comme une esthétique de pur progrès social et de glamour high-tech.

Paradoxalement, il est devenu un moyen positif de défendre la technologie en Chine.

 

III. La tendance Cyberpunk montre l’omniprésence du digital en Chine

Sur les médias sociaux, le mot-clé #Cyberpunk est devenu interchangeable avec l’idée d’un pur spectacle visuel.

Dans un long fil de Weibo intitulé « ce que le Cyberpunk signifie pour vous », les réponses des net-citoyens à l’affût des tendances ont varié.

« C’est une esthétique avant-gardiste », « il vous donne instantanément l’air cool » et « son sens de la technologie semble haut de gamme » ne sont que quelques-unes des réponses.

Sur l’application de style de vie Little Red Book, il y a plus de 10 000 messages de jeunes qui transforment le Cyberpunk en un style vestimentaire, un style décoratif, un filtre d’auto-défense, un graphique de tatouage, ou même un thème de bar.

Le critique de mode Weibo @Fashion_Mok a attribué l’essor du Cyberpunk à l’environnement digital surpeuplé de la Chine.

« Le public d’aujourd’hui a toujours besoin de nouveaux clichés, plus frappants visuellement, pour stimuler ses sens ».

« Les sujets habituels, même ceux qui sont bien faits, ne peuvent plus attirer leur attention. En conséquence, de plus en plus de rédacteurs de magazines se sont tournés vers des genres brillants comme le Cyberpunk pour attirer plus de regards, qui est maintenant devenu un phénomène pop ».

 

En conclusion

Bien que le concept du Cyberpunk ne soit pas une idée nouvelle dans la mode, la résurgence de sa version appropriée en Chine offre des messages importants pour les marques.

Alors que l’éthique de consommation du « cocooning » est en vogue dans la plupart des pays occidentaux, les jeunes Chinois choisissent de remplir leur garde-robe de vêtements brillants et techniques.

Si la mode est efficace pour montrer les différentes dynamiques sociales comme un miroir de son temps, elle montre maintenant à quel point l’Occident et la Chine se sont divisés dans l’ère post-COVID : Alors que la scène occidentale de la mode, habituellement plus sauvage, s’est repliée sur elle-même, ses contemporains chinois exigent plus de somptuosité.

Mais surtout, la montée du Cyberpunk montre la fascination des jeunes Chinois pour la technologie.

Il révèle une croyance chinoise dominante selon laquelle la prospérité doit être construite sur la domination de la haute technologie et que l’idée de « cool » doit impliquer la modernité et le progrès.

Il révèle également comment la jeunesse chinoise souhaite que son pays soit reconnu au niveau international comme un exemple brillant de progrès moderne.

Ainsi, les marques de luxe et de mode qui tentent de séduire les jeunes Chinois dans l’ère post-COVID ne réussiront que si elles s’engagent dans la vision sélective du progrès du pays.

 

BESOIN D’UN COUP DE POUCE ?

GMA en quelques mots :

  • Agence Franco-Chinoise
  • + de 750 projets en 7 ans
  • Equipe de 70 personnes
  • Agence basée à Shanghai, Micro-branche en France, UK et Taiwan
  • Expert du branding, lead generation et e-commerce
  • Nous aidons les marques à se développer en Chine, en travaillant sur leur visibilité et leur E-reputation
  • Nous conseillons les marques à performer dans leur vente
  • Mise en oeuvre de stratégies digitales complètes, avec une réelle vision ROIste