Bien que la Fintech (technologie financière) soit partout dans le monde, c’est en Chine qu’elle explose. Les investissements Fintech chinois ont atteint 8,8 milliards de dollars.

Contrairement à la France qui paie encore en cash ou par carte, les chinois utilisent leur téléphone portable pour payer. Une fois à la caisse, les chinois se rendent sur l’application Wechat ou Alipay et scannent un code barre. Ce moyen de paiement peut être pratiquer un peu partout en Chine, que ce soit dans les Starbucks ou dans les magasins mais également la facture d’électricité. La grande partie des utilisateurs sont les jeunes nés après 1990.

Le paiement par téléphone gagne en marché

En Chine, plus de 195 millions de personnes ont payé avec leur téléphone portable en 2016, ce qui fait du premier pays à utiliser ce moyen de paiement. D’après les prévisions pour 2020, plus de 332 millions de chinois vont payer directement par les applications mobiles.

Bien que les marques de téléphones mobiles tels que Apple, Samsung, Huawei et Xiaomi ont leur propre système de paiements, ils ont tout de même moins d’importance que Wechat et Alipay. Les deux applications les plus utilisés ont plus de 1,8 trillions de dollars de transactions et plus de 89,2% du marché des applications mobiles de paiement. Quotidiennement, plus de centaines de millions de personnes les utilisent. À Alipay seul, il compte plus d’un milliard de paiements par jour et comptabilise plus de 120’000 transactions par seconde.

Un environnement favorable pour développer la Fintech en Chine

Les entreprises de Fintech ont besoin de jeunes talents formés dans les universités étrangères une expérience professionnelle chez Facebook ou Google. Les localisations de développement des Fintechs en Chine se trouve dans trois grandes villes en Chine, à Pékin, à Shanghai et à Shenzen.

Fintech en Chine

Si les Fintech ont plus de succès en Chine, c’est que les chinois n’ont pas des réticences concernant la confidentialité personnelle contrairement aux allemands qui sont plus prudents avec les nouvelles technologies. De plus, les règlements concernant la technologie financière sont beaucoup plus souples en Chine que dans les autres pays. Un autre facteur qui permet aux Fintech chinoises de se développer est le financement. En effet, le gouvernement central finance les start-ups innovantes. Ces dernières années, les Fintech chinoises ont bénéficié d’un environnement très favorable surtout dans le peer-to-peer lending et la gestion collective.  La plus grande plateforme de peer-to-peer lending est Ping An Holding. Celle-ci comporte plusieurs succursales différentes notamment dans les assurances vie et les banques. La fortune de cette entreprise se monte à 96 milliards. Grâce aux différents changements ces dernières années, Ping An Holding dirige à présent Lufax, la plus grande économie digitale, qui vaut 18 milliards de dollars.

Bien que ce soit tentant pour les entreprises étrangères d’investir dans des entreprises chinoises, celles-ci restent tout de même compliqué. Le marché de la technologie financière impose trop de restrictions aux investisseurs étrangers. Pour le moment, les grandes entreprises Finetech ont déjà investi dans la région ASEAN et le sous-continent indien. Quant aux pays plus lointains tels que les pays d’Europe et d’Amérique, Alipay a décidé d’investir afin qu’il soit accessible aux touristes chinois lors de leurs voyages. D’ailleurs le Wechat Payment sera bientôt disponible dans les principales villes américaines.

Pour simplifier les transactions des touristes chinois, il est recommandé pour les entreprises, les magasins et autres activités touristiques de créer un compte Wechat ou Alipay afin de faciliter le transfert d’argent, ce qui va plaire au peuple de l’Empire du Milieu.

Un projet ?

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter ou si vous avez besoin de plus amples informations pour votre projet en Chine.