Facebook et Twitter face aux géants Chinois

 

Facebook et Twitter devrait rencontrer quelques soucis s’ils arrivent en Chine dans la nouvelle Free Trade Zone à Shanghai, car le terrain est déjà occupé depuis des années par des géants Chinois qui répondent aux besoins de la population.

Petit historique de l’Internet chinois

En effet, l’Internet Chinois ayant été bloqué pendant des années, cela a permis l’installation de grosses entreprises du web chinois tels que Tencent, Sina et Renren (l’équivalent de facebook). Celles-ci ne devraient pas craindre le fait que les 591 millions d’internautes chinois, la plus grande population connectée du monde, aient accès à Facebook et Twitter. Car Facebook et Twitter ayant été bloqués en Chine depuis 2009, ils pourraient être à nouveau consultables dans une zone restreinte à Shanghai. Mais il serait peut-être trop tard pour ces entreprises pour connaître le même succès que dans d’autres pays, le marché internet étant déjà contrôlé par de puissants groupes en Chine.

Sam Flemming, directeur général de CIC, une entreprise d’expertise sur le social media en Chine, affirme que les réseaux sociaux chinois sont parmi les plus développés dans le monde. L’application de messagerie instantanée de Tencent, Wechat, a 236 millions d’utilisateurs, plus de la moitié des utilisateurs de smartphone, tandis que Sina Weibo, l’équivalent de Twitter, avait plus de 500 millions d’utilisateurs l’année dernière.

Twitter

Twitter n’a, quant à lui, pas plus de 50 000 utilisateurs en Chine, ceux-ci ayant accès grâce à un VPN, qui permet de contourner le blocage Chinois.

facebook

Le plus grand challenge de Facebook et Twitter va être de gérer la censure chinoise. Facebook va devoir faire des concessions s’il veut s’ouvrir au marché chinois, et le problème de Twitter est que, bien qu’il donne accès à des informations hors de Chine, il n’est pas en Chinois.

 

Ce qui veut donc dire que l’arrivée de ces entreprises sur le marché Chinois ne va probablement pas changer grand-chose.

 

La plupart des Chinois ne veulent en fait pas d’alternative à Weibo et Weixin.

 

Les réseaux sociaux chinois

Lancé en 2011 Wechat, ou Weixin微信en Chinois,  a déjà 400 millions d’utilisateurs dans le monde, et 236 millions en Chine donc. C’est une application qui a pour cible les classes moyennes et hautes, contrairement à QQ, une autre application de Tencent qui est très populaire. Weixin est un réseau privé où l’on partage des informations avec ses connaissances.

Tencent est le premier groupe du web en Chine avec un chiffre d’affaires de presque 7 milliards de dollars en 2012, et 3,7 milliards de dollars en cash. Tencent se rémunère avec Wechat avec les jeux en ligne.

Ceux-ci demandent beaucoup d’investissement et de temps, mais au moins il n’est pas dépendant de la valeur des publicités.

weixin2

Weibo, l’application de messagerie instantanée de Sina, a plus de 500 millions d’inscrits et plus de 50 millions d’utilisateurs qui sont actifs chaque jour. C’est un réseau public, où l’on partage des informations publiquement, mais Charles Chao, président de Sina a déclaré qu’il allait prochainement permettre à ses utilisateurs de partager des informations en privé. Il faut savoir que Weibo est la source majeure d’information dans les classes moyennes urbaines en Chine, avec des censeurs qui contrôlent régulièrement les contenus.

ereputation-en-Chine

Sina est une entreprise media en ligne pour les communautés chinoises dans le monde, basée à Shanghai depuis 2001. Elle a réalisé un chiffre d’affaires de 366 millions d’euros en 2011 et possède 700 millions de dollars en cash.

Les deux applications Wechat et Weibo se disputent déjà la même cible : les classes moyennes et hautes. Lisez ce billet si vous voulez en savoir plus sur la guerre entre Weibo et Wechat.

Twitter va donc devoir se battre encore plus s’il veut récupérer des utilisateurs.

Lisez cet article si vous voulez savoir pourquoi il faut être présent sur les réseaux sociaux chinois.

 

Marketing Chine