L’une des tendances en ligne qui est devenue populaire cette année est accompagnée d’un terme à part, à savoir cūnbō : rural livestreaming.

Les agriculteurs chinois qui utilisent la diffusion en direct pour vendre leurs produits et promouvoir leur entreprise sont de plus en plus nombreux sur les plateformes chinoises d’e-commerce et de médias sociaux.

Si vous souhaitez en savoir plus, lisez la suite.

  • Le « shopping social »
  • Les vendeurs ruraux
  • À qui profite le récent boom de « cūnbō » ?

I. Le « shopping social »

Le mélange de médias sociaux et d’e-commerce, également appelé « shopping social », est en plein essor en RPC.

Les plateformes en ligne où les frontières entre les médias sociaux et l’e-commerce ont disparu sont aujourd’hui plus populaires que jamais.

Il y a par exemple la plate-forme Xiaohongshu, qui est en plein essor, mais des applications telles que TikTok (connue sous le nom de Douyin en Chine) intègrent également le shopping dans l’expérience des médias sociaux.

Ces dernières années, le géant chinois du e-commerce Alibaba a contribué à la popularité croissante du « shopping social ».

Son unité Taobao Live, qui s’inscrit dans le cadre du plus grand marché en ligne de Chine, Taobao, est exclusivement consacrée au shopping + aux médias sociaux, principalement centrés sur le mobile.

C’est la recette du succès : Les utilisateurs chinois de téléphones portables passent plus de six heures par jour en ligne, environ 72 % d’entre eux font des achats en ligne et près de 65 % des utilisateurs d’internet mobile regardent les live streaming.

Chaque minute de chaque jour, des milliers d’acheteurs en ligne se connectent à des dizaines de chaînes différentes où les vendeurs font la promotion de produits alimentaires, de maquillage ou d’accessoires pour animaux de compagnie.

La diffusion en direct sur Taobao se fait 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Parfois, des milliers de téléspectateurs regardent une chaîne en même temps.

Ils peuvent « suivre » leurs animateurs préférés et interagir directement avec eux en laissant des commentaires sur les flux en direct.

Le produit promu dans les flux de vie peut être acheté directement par le biais du système Taobao.

 

II. Les vendeurs ruraux

Au cours de l’année dernière, Alibaba a mis l’accent sur les vendeurs ruraux dans le cadre du e-commerce en direct.

Les vendeurs ruraux ont même leur propre catégorie mise en évidence sur l’application Taobao Live.

Le géant chinois de la technologie Alibaba a lancé son « projet cūnbō » au printemps 2019 pour promouvoir l’utilisation de son application Taobao Live auprès des agriculteurs.

Les agriculteurs les plus influents en matière de diffusion en direct sont signés par Alibaba afin d’élever le commerce rural de Taobao Live à un niveau supérieur.

L’un de ces agriculteurs chinois influents qui s’est fait un nom grâce au livestreaming est Huang Wensheng, un producteur de thé de la région montagneuse de Lichuan dans la province du Hunan.

Oncle Huang en direct des champs de thé Huang, qui est surnommé « Oncle Farmer », vend du thé par l’intermédiaire de sa chaîne, où il montre aux téléspectateurs son travail et partage des histoires et des chansons de son village.

Il est également connu pour parler de ce qu’il a appris tout au long de sa vie et dira des choses telles que « Il est important de travailler dur, pas nécessairement pour changer le monde, mais pour s’assurer que le monde ne vous change pas.

Avec seulement trois à cinq séances de retransmission en direct par semaine, « Oncle » Huang touche jusqu’à vingt millions de téléspectateurs par mois et, selon les médias chinois, a vu ses revenus augmenter considérablement, gagnant quelque 10 000 yuans (1 300 euros) par semaine.

Huang n’est pas le seul fermier de sa ville natale à utiliser Taobao Live pour augmenter ses revenus ; il y a une centaine de « live streamers » ruraux à Lichuan qui font de même.

Ces animateurs n’ont pas le look soigné, les vêtements glamour, ou le style de fond.

Ils filment généralement à l’extérieur pendant qu’ils font leur travail ou offrent un aperçu de leurs chambres ou cuisines souvent modestes.

Les téléspectateurs ont la possibilité de voir l’origine des produits vendus par ces vendeurs ruraux ; ils vont souvent littéralement dans les champs pour montrer où poussent leurs produits agricoles, ou se filment en train d’aller chercher les œufs de leurs poules ou les oranges des arbres.

Certains éleveurs ruraux tentent de devancer leurs concurrents en proposant des concepts novateurs.

Un jeune agriculteur du Sichuan, par exemple, a récemment proposé aux téléspectateurs d' »adopter » un coq de sa ferme, leur permettant ainsi d’interagir avec « leur » coq par le biais des médias sociaux et même d’organiser à l’occasion une fête d’anniversaire pour certains coqs chanceux.

 

III. À qui profite le récent boom de « cūnbō » ?

On pourrait dire que la popularité croissante des éleveurs de bétail est une situation gagnant-gagnant dont tous les participants peuvent profiter d’une manière ou d’une autre.

Les intérêts commerciaux sont importants pour Alibaba.

La société cible les campagnes chinoises depuis des années, car c’est là que la consommation augmentera le plus, alors que la pénétration de l’internet mobile est encore en hausse.

Alibaba tire des bénéfices d’un nombre croissant d’acheteurs ruraux d’e-commerce, ainsi que de vendeurs d’e-commerce.

L’accent mis par Alibaba sur la campagne comme nouveau foyer d’e-commerce a également conduit au phénomène des « villages de Taobao », où un certain pourcentage de résidents ruraux vendent des spécialités locales, des produits agricoles ou d’autres choses via la plate-forme de Taobao avec des coûts de transaction relativement faibles.

De nombreux villages et agriculteurs chinois profitent de l’expansion de Taobao dans les campagnes.

source sina.com

Non seulement Alibaba investit dans la logistique et les formations au e-commerce dans les zones rurales, mais ces canaux d’e-commerce sont aussi un moyen de stimuler directement les ventes et les revenus des agriculteurs en difficulté.

Les médias chinois prédisent que la tendance à la diffusion en direct dans les zones rurales ne fera que s’accentuer dans les années à venir, donnant naissance à des agriculteurs beaucoup plus influents comme Huang.

Mais outre les gains commerciaux et financiers qui découlent de la popularité croissante des éleveurs ruraux, il y a aussi un impact social important et remarquable.

 

En conclusion

La société chinoise est en pleine mutation.

Le fossé se creuse entre les zones urbaines et rurales, ces canaux ruraux servent de ponts digitaux entre les vendeurs de la campagne et les consommateurs urbains.

Cela permet aux internautes d’avoir un regard réel et sans fard sur la vie des agriculteurs dans d’autres régions du pays, et permet aux acheteurs en ligne de mieux comprendre et comprendre l’origine de leurs produits en ligne. Tout le monde peut livestreamer en Chine…

 

lire aussi

 

GMA en quelques mots :

  • Agence Marketing en Chine équipe Franco-Chinoise