Tmall serait-il en train de changer de politique?

 Moins d’un an après Burberry, L’Occitane et Estée Lauder ont lancés officiellement leur magasin phare sur la plateforme d’e-commerce Tmall, appartenant à Alibaba. Tmall a annoncé de nouvelles  mesures d’« invitations uniques » qui limitent les nouveaux magasins aux marques triées sur le volet.

L’interrogation des entreprises concernant cette nouvelle réglementation

Ces nouvelles réglementations constituent un obstacle inattendu pour les entreprises qui  se demandent si elles vont rejoindre ou non la plateforme, et qui, en dépit des préoccupations concernant le marché gris et la contrefaçon, est un moyen plus efficace de cibler les consommateurs émergents à travers la Chine.

reglementation1

Tmall fait face à des problèmes de contrefaçon

Annoncée le 2 mars, les nouvelles règles de Tmall arrivent au moment où le géant du e-commerce, ainsi que la société mère Alibaba, sont sous pression pour répondre à la poursuite des ventes de contrefaçons par les vendeurs de Tmall, ainsi que des accusations de fausses ventes sur le site. Pour y répondre, Tmall a adopté la politique de l’invitation unique et a présenté des mesures pour mettre en place un mécanisme anti fausses ventes.  L’entreprise a également déclarée qu’ils vont utiliser la technologie comme extraction de données et ces dernières pour effacer le lien avec la plateforme et ce type d’activités.

001ec94a27151555218501

Bien qu’il reste encore à voir si ces mesures sont temporaires, le fait est que les marques doivent maintenant composer avec les nouvelles réglementations, ce qui rend le marché du e-commerce encore plus complexe.

Nouvelles difficultés sur le marché du e-commerce

Bien que le nombre de marques de luxe occidentales qui vendent sur Tmall soient relativement bas, l’intérêt a seulement augmenté au cours de la dernière année, en particulier pour les petites boutiques de marques. Ces nouvelles réglementations mettent en difficultés ces petites entreprises, car  en s’inscrivant sur Tmall Global.

Il était possible d’utiliser les partenaires de Tmall pour gagner une invitation.

Cela ajoute deux difficultés : le coût et la confiance. Une industrie artisanale de « Tmall Partners » existe maintenant, avec une multitude de petits et de grands joueurs dans l’espace.

Vous utilisez un sous traitant chinois qui manage le Tmall pour vous. Les grandes marques utilisent presque toutes cela.
Ces partenaires étaient efficaces car vendaient beaucoup, mais cassaient les prix et souvent vendaient du faux au nom de la marque.

Il n’existe plus de raccourci pour trouver de partenaire actuellement, la meilleure façon pour aller de l’avant est d’obtenir des références de réseaux existants. Tmall a augmenté ces conditions d’entrée et les entreprises doivent payer une redevance d’installation à l’avance, généralement de l’ordre de 10,000 dollars ou 15,000 dollars, ainsi qu’une commission annuelle sur les ventes.

Bien que ce soit loin d’être idéal du point de vue des coûts, compte tenu de la nature sans cesse changeante de travailler avec Tmall, opter pour un des distributeurs tiers peut être potentiellement intéressant pour éviter des ennuis. 😉

Tmall est une plateforme d’e-commerce très influente en Chine. Ainsi les marques occidentales peuvent bénéficier de l’influence de la plateforme pour vendre en assez grosse quantité sur le marché chinoist(tout entier). Pour plus d’informations, c’est ici.

Je vous invite à rejoindre cette page linkedin si vous êtes intéressé par le e-commerce en Chine.

Marketing Chine