Il n’y a pas de meilleure expression pour décrire le e-commerce chinois que: en plein essor. La part du commerce en ligne chinois était de 7,9% en 2013, soit beaucoup plus que le commerce en ligne américain qui était seulement de 5,7%. Les 400 millions d’acheteurs en ligne chinois sont même capables de générer 35 milliards de yuans de transactions en seulement 24 heures en 2013, lors du festival du shopping en ligne qui a lieu tous les 11 Novembre en Chine. La plupart de ces transactions ont été enregistrées sur les sites du groupe Alibaba: Tmall (B2C) et Taobao (C2C). Le groupe détient en effet 80% de part du marché de l’e-commerce chinois. Le fondateur du groupe, Jack Ma, a même dit l’année dernière que le commerce en ligne est devenu un mode de vie en Chine.

Une bonne réponse à la demande croissante des acheteurs en ligne chinois d’avoir accès à des produits étrangers authentiques:

L’accès au marché de l’e-commerce chinois sans paperasse juridique

A la fin 2013, le Groupe Alibaba a lancé sa nouvelle plate-forme: Tmall Global qui permet aux entreprises étrangères de vendre directement des biens à des acheteurs en ligne chinois. Leur permettant de gagner du temps et de l’argent en évitant les difficultés juridiques. En effet les marchands étrangers n’ont pas à avoir une vraie présence en Chine.
Tmall Global est la version internationale de Tmall et fait partie du département B2C International d’Alibaba. Le nouveau site permet aux acheteurs en ligne chinois d’acheter des biens étrangers dont la qualité est garantie et vendus uniquement par des entreprises étrangères, avec des facilités de retour du produit en Chine.

Tmall international

Les conditions pour devenir un marchand sur Tmall Global

Entreprises

Les entreprises doivent être enregistrées à l’extérieur de la Chine avec des marques déposées dans n’importe quel pays mis à part la Chine. Les marchands doivent être qualifiés pour le commerce de détail à l’étranger. Ils doivent également être en mesure de certifier que leur stock est situé en dehors de la Chine.

vendre aux chinois
Les marchands étrangers ont 3 possibilités différentes pour ouvrir un magasin sur Tmall Global. La première possibilité pour un commerçant étranger est d’ouvrir un flagship store s’ils sont une marque déposée. La seconde option est pour les commerçants qui possèdent une autorisation de la marque de distribuer et de vendre leurs produits en Chine; ils peuvent alors ouvrir un magasin spécialisé. La troisième et dernière option est d’ouvrir un magasin franchise; cela est possible pour les commerçants qui ont produits de marque sous licence.

Produits

Les produits doivent être authentiques, et fournir les certificats d’origine étrangère et de douane chinoise. Les produits doivent aussi être étiquetés avec des informations sur le produit en chinois. Leur livraison doit être achevée dans un délai de 5-8 jours ouvrés et un retour de produit doit être possible en Chine continentale.

importé produit Chine

D’autres différences entre Tmall et Tmall Global International

Le Tmall en Chine continentale prend une commission de 2% à 5% par transaction, Tmall Global appliquera quant à lui une taxe de 3% à 6% sur chaque vente. La taxe appliquée à la protection des consommateurs sur Tmall Global sera 25,000USD, beaucoup plus chère que celle requise pour le Tmall de la Chine continentale qui se situe entre 30,000rmb à 150,000rmb. Cette taxe est cependant appliquée une seule fois.

En ce qui concerne les frais d’entretien technique annuels, il seront également plus coûteux pour les commerçants étrangers sur Tmall Global que pour les commerçants nationaux sur Tmall avec 5,000USD ou 10,000USD pour le premier et de 30,000rmb à 150,000rmb pour le second. Les marchands étrangers doivent donc faire face à plus de frais que ceux du Tmall de la Chine continentale. Toutefois, cela est contrebalancé par le gain de temps et d’argent en évitant d’avoir à enregistrer leur marque en Chine continentale.

tmall

Alibaba a ainsi trouvé le parfait compromis entre la demande croissante des acheteurs en ligne chinois d’acheter des biens internationaux de qualité, et la volonté des entreprises étrangères à vendre directement aux consommateurs chinois sans avoir à s’enregistrer en Chine. Depuis l’ouverture de Tmall Global à la fin 2013, plus de 140 entreprises étrangères déjà ouvert une boutique en ligne sur la plate-forme.

Pour aller plus loin:
Tmall Global
Reuters

Jack Ma, le roi du e-commerce chinois