Le marché du e-commerce en Chine

Les ventes sur Internet ont augmenté de presque 50% l’an dernier ! C’est un secteur qui se développe rapidement et en hausse constante. De grands noms du e-commerce aident à développer ce marché, notamment le leader Alibaba. Il propose des achats en ligne à des consommateurs internationaux grâce à des plateformes de paiements et de ventes au détail. Depuis sa cotation en bourse en 2014, ses ventes ont nettement progressé et il a pu se trouver une place plus importante sur la scène internationale. Ce domaine d’activité est très bien développé en Chine notamment grâce à la forte utilisation des réseaux sociaux et des applications mobiles par la population chinoise. C’est un facteur primordial à prendre en compte lorsqu’on veut s’implanter sur le marché chinois. C’est un marché plus axé sur les outils numériques, plus connecté. Ce pays représente un marché conséquent avec environ 780 millions d’utilisateurs. Le fondateur d’Alibaba, Jack Ma collabore avec le gouvernement afin de mieux intégrer la révolution numérique sur le marché chinois et encourager le développement du pays.

jack-ma-alibaba

 

Une modification du marché de l’emploi

La venue de ce nouveau concept de ventes en ligne a donc modifié les habitudes des consommateurs, mais également les emplois. Plus de 46 millions de nouveaux emplois vont être créé afin de répondre à la demande du e-commerce. Grâce à ce nouveau marché, les consommateurs ont plus de choix et ils ont accès à de nouveaux produits et de nouveaux concepts. Cependant, cela a également des conséquences sur les emplois dans les magasins. Des entreprises doivent fermer boutique, des gens sont licenciés. L’entreprise Li Ning, spécialisée dans les vêtements de sport a due fermer plus de 2000 points de ventes depuis 2012 et elle affiche un déficit budgétaire de plus en plus lourd chaque année. Le marché du e-commerce concurrence et bouleverse les commerces.

Li-Ning-stores-by-Ziba-Beijing-Tianjin-China-01

Affrontements entre l’ancien et le nouveau système économique chinois.

Le nouveau système économique avec le marché du e-commerce n’a pas de base solide. Il a été mis en place pour répondre aux problèmes économiques de la population, à savoir le coût élevé des impôts, du travail et des loyers. De plus, la Chine manque d’expérience sur le marché du digital. Le pays s’ouvre de plus en plus au monde extérieur mais elle a du retard par rapport aux pays occidentaux. Aux Etats-Unis, seul Amazon est basé uniquement sur Internet, sans posséder de magasins physiques. A l’inverse, en Chine, les détaillants traditionnels sont trop lents sur le marché du numérique. Ainsi, ils n’inventent pas leurs propres réseaux en ligne mais se placent plutôt sur les plates-formes déjà existantes. Cela explique que les plates-formes internet en Chine représentent 90% du marché économique du pays, alors qu’il n’est que de 24% aux Etats-Unis. Il est tout de même difficile de ne pas compter sur la publicité pour être vu des consommateurs. Alibaba détient 80% des publicités sur internet dans le secteur de la distribution. Bien que la plate-forme eBay propose des frais de commission, 57% de son chiffre d’affaires provient de la publicité faite par Alibaba. Ainsi, seuls les vendeurs qui peuvent tirer parti des économies d’échelle peuvent se permettre de faire de la publicité tout en offrant des prix bas à leurs clients.  Pour les autres détaillants traditionnels, il est trop difficile de tenir sur le marché en ligne.

3 catégories de consommateurs en ligne

Il y a tout d’abord les clients mobiles qui ont un comportement d’achat fragmenté. Ils paient généralement des prix plus élevés et achètent en moins grandes quantités. Ils passent commande lors de leurs trajets ou encore vers minuit. Les consommateurs habitant dans les campagnes sont prêts à payer plus chers pour des produits plus reconnus. Les consommateurs qui achètent depuis leurs ordinateurs achètent seulement en grandes quantités. Et enfin, il y a les consommateurs utilisant différents canaux de distribution, qui représentent 11% du chiffre d’affaires de ventes en ligne et qui sont environ 5%. Ils sont les plus expérimentés et habitent principalement dans les grandes villes. Étonnamment, les produits qui ne sont pas très populaires sur les plates-formes par ordinateur se vendent plus facilement via les plates-formes mobiles. Ainsi, se pose la question de savoir s’il faut adopter une stratégie différente en lien avec le mode d’utilisation des plates-formes que choisissent les consommateurs.

 mobile-design

 

Nous pouvons ainsi voir que le marché du e-commerce en Chine est en constante augmentation. Il est promis à un grand avenir et ne cesse de s’améliorer en proposant de plus en plus de produits à leurs clients. Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur le e-commerce en Chine, je vous invite à lire cet article.

 
Avec une croissance d’environ 16% en 2014, les entreprises se doivent d’adopter une démarche fortement orientée e-commerce pour deux raisons :

  • Survivre à la transformation radicale du marché chinois
  • Pouvoir atteindre une plus grande audience qui n’est plus restreinte par la distance pour commander ses produits favoris.

Pourtant, avoir son e-shop n’est pas suffisant à l’époque de l’âge d’or de l’e-commerce :

Il faut également être capable de bien choisir sa plateforme en accord avec son budget, sa cible et le positionnement de ses produits.

Nous pouvons vous aider à bien réaliser cela grâce à nos services e-commerce. Contactez nous pour en savoir plus!

En attendant, lisez donc ces quelques articles sur l’e-commerce