Dans une lettre aux investisseurs, le fondateur de Pinduoduo, Colin Huang, suggère que les entreprises dotées de nouveaux modèles d’entreprise, un groupe que Huang a décrit comme étant à la tête de Pinduoduo, devraient distancer leurs anciens rivaux dans un monde qui connaît un « rétablissement ».

Nous allons voir dans la suite de cet article ce qu’il se passe chez Pinduoduo

  • Pinduoduo et la concurrence
  • La lettre du fondateur de Pinduoduo

 

 

I. Pinduoduo et la concurrence

La rivalité déjà intense entre le Pinduoduo et ses rivaux de toujours, comme Alibaba et JD, atteint un point culminant alors que le Covid-19 pousse de plus en plus de Chinois à faire leurs achats en ligne.

Plutôt que de rattraper son retard, cette entreprise de quatre ans prétend désormais être la deuxième plus grande plateforme d’e-commerce de Chine, avec 585,2 millions d’acheteurs actifs, après Alibaba.

Alibaba et JD ont tous deux déployé leurs applications homologues qui adoptent des modèles similaires de Pinduoduo.

D’autres rivaux comme Suning, soutenu par Alibaba, se joindraient à la bataille.

« Lorsque ce minuscule virus a été lâché dans notre monde, il a agi comme un catalyseur dans un tube à essai, accélérant la formation d’un tout nouveau monde.

Inévitablement, certaines dimensions du monde précédent sont en train d’être restructurées, certaines règles sont réécrites.

L’impact de cette force de balayage changera fondamentalement et durablement le monde dans lequel nous vivons actuellement.

Tout comme ce que j’ai expliqué dans les précédentes lettres aux actionnaires concernant la création du PDD, de nouveaux modèles vont forcément émerger et se développer dans un tout nouveau cadre.

Nous assistons en effet à l’élimination progressive de certains d’entre eux à mesure que de nouveaux apparaissent. C’est le temps du rétablissement ».

-Le fondateur et PDG de Pinduoduo, Colin Huang, dans la lettre aux investisseurs

 

II. La lettre du fondateur de Pinduoduo

Le rapport annuel 2019 de Pinduoduo, publié samedi, contient une lettre de son fondateur et PDG, Colin Huang, qui cherche à rassurer les actionnaires sur les perspectives de croissance à long terme de la société.

Contrairement aux précédentes lettres publiques qui portaient principalement sur les opérations et les stratégies de l’entreprise, Huang a cette fois-ci expliqué ses réflexions sur la pandémie de Covid-19 ainsi que sur l’histoire du temps, en mentionnant les théories des grands penseurs, de Newton à Einstein.

En prédisant une nouvelle configuration du monde, il pense que ce sont les nouveaux modèles qui prospéreront le plus.

Il prédit que les anciens modèles seront éliminés progressivement, sans mentionner les rivaux de la société par leur nom.

La société a enregistré un volume brut de marchandises de 1,01 trillion RMB (144,6 milliards de dollars) provenant de 585,2 millions d’acheteurs actifs en 2019.

Cela représente 1 720 RMB (247,1 dollars) de dépenses annuelles par acheteur actif, soit une augmentation de 53 % par rapport aux 1 127 RMB de 2018, selon le rapport de 2019 de la société.

Les résultats peuvent varier : La réception publique de la lettre de Huang a été mitigée.

Si certains apprécient la pensée philosophique de Huang, d’autres se plaignent que la lettre passe à côté de l’essentiel et n’offre aucun détail valable pour les investisseurs.

« Quand Einstein a écrit son fameux E = MC2, il a dépeint avec élégance (dans un certain sens aussi avec arrogance) un monde physique dans son esprit.

Cependant, ce qu’il n’a pas expliqué dans sa théorie de la relativité est la relation entre l’esprit humain et le monde physique, ni la relation entre l’énergie et l’information ».

-Le fondateur et PDG de Pinduoduo, Colin Huang, dans la lettre à l’investisseur

 

En conclusion

En mars, Pinduoudo a enregistré des recettes plus faibles que prévu pour le quatrième trimestre de 2019.

La société s’attend à ce que les perturbations causées par l’épidémie de coronavirus aient des répercussions négatives sur son résultat du premier trimestre.


Lire aussi Pinduoduo investissement