Bonjour à tous, aujourd’hui nous avons le plaisir d’Interviewer Camille Chen, auteur de E-Commerce avec la Chine , mode d’emploi pour les TPE PME

 

1/ pouvez vous vous présenter aux lecteurs de Marketing Chine

Je m’appelle Camille-Yihua Chen. Je suis rédactrice en chef de Patrimoine & Marchés. J’anime, en parallèle, une émission de radio sur GBTimes France, l’antenne en français de Radio Chine Internationale. Entre 2014 et 2016, j’ai publié trois livres :

  • Investissements chinois en France – Mythes et réalités (Editions Pacifica)

http://www.pacifica-paris.com/editions/105-investissementschinois

 

  • RMB, la monnaie qui monte (Editions Pacifica)

http://www.pacifica-paris.com/editions/110-rmb

 

  • E-commerce avec la Chine – Mode d’emploi pour les PME-TPE (Editions Pacifica)

ecommerce CHina

 

Ancienne journaliste de MoneyWeek – La Vie financière, je m’intéresse tout particulièrement aux problématiques liées aux marchés boursier et obligataire, à la gestion de patrimoine, ainsi qu’aux investissements chinois en France. Actuellement, je mène des travaux de recherche sur le rapport entre l’internationalisation du RMB – la monnaie chinoise –  et le paradoxe de Triffin.

 

2/ Pourquoi avoir choisi ce thème pour votre livre ? 

C’est mon éditeur qui me l’a proposé, car il voulait savoir comment vendre des produits en Chine via l’e-commerce. Et, en enquêtant sur le terrain, je me suis aperçue qu’un nombre croissant de PME-TPE françaises désiraient elles aussi faire de l’e-commerce avec la Chine – premier marché mondial du commerce électronique tant en termes de valeur que de volume. Or, faute d’informations ou de conseils, celles-ci hésitaient à franchir le pas. Enfin, comme je l’ai écrit dans mon livre, « dans une Chine qui va devenir le plus grand centre commercial du monde – après avoir été l’atelier du monde –, les produits venus de l’Hexagone ont le vent en poupe ».  Pour les sociétés françaises dotées d’un savoir-faire particulier, c’est le moment de se lancer.

 

3/ Quelle a été votre méthodologie pour écrire votre livre ? 

Je voulais tout d’abord préciser que mon livre est composé de deux parties : la première est consacrée à l’analyse du marché chinois de l’e-commerce, et la seconde est une sorte de mode d’emploi à destination des entreprises françaises désireuses d’exporter vers la Chine par voie électronique. Pour rédiger la première partie, je suis appuyée sur de nombreuses sources écrites et orales – tels que des rapports d’analyse publiés par le Centre national des informations sur l’Internet (en anglais : China Internet Network Information Center, CNNIC), par Bain & Company, ou encore par AliResearch ; des articles de presse ; et des conversations avec des Chinois accros à l’e-shopping.

 

Pour rédiger la seconde partie, j’ai dû enquêter auprès de neuf plateformes spécialisées dans l’e-commerce entre la France et la Chine : La Poste (et sa Boutique France), ICBC Paris Branch, FranceTD .com, Azoya, Ma France, 37VIP.com, Regard de France, Ymatou.com et AI Shopping Paris. Je me suis également entretenue avec les principaux acteurs qui oeuvrent dans le secteur, à savoir China Connect, Business France, Gentlemen Marketing Agency, Saatchi & Saatchi, et F2C e-solution. Ce sont eux qui m’ont permis de comprendre comment Français et Chinois travaillent ou peuvent travailler ensemble dans l’e-commerce.

 

4/ Quels livres sur la Chine recommandez vous ? 

Les miens bien sûr (rires) !… Plus sérieusement, en tant que journaliste économique et financière, je recommande La guerre des monnaies – La Chine et le nouvel ordre mondial (Song Hongbing, Le retour aux sources),  La Chine, banquier du monde (Claude Meyer, Fayard) et La Monnaie, entre dettes et souveraineté (Michel Aglietta, en collaboration avec Pepita Ould Ahmed et Jean-François Ponsot, Odile Jacob).

 

5/ Quelles sont les 3 bonnes raisons d’acheter votre livre ? 

Mon livre permet de comprendre l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur le marché chinois de l’e-commerce. Par exemple, les chapitres 1, 2, 3 et 4 répondent aux questions suivantes : comment fonctionne le marché chinois de l’e-commerce ? Qui sont les e-acheteurs chinois ? Quelles sont les grandes tendances pour les années à venir ? Quels produits français sont recherchés par les consommateurs chinois ? Mais mon livre est avant tout une sorte de mode d’emploi, qui permet aux sociétés françaises désireuses de se lancer dans l’e-commerce avec la Chine de savoir à qui s’adresser et comment s’y prendre de façon pragmatique. Enfin, les lecteurs peuvent trouver dans mon livre bon nombre d’adresses qui pourront leur être utiles.

 

6/ A qui s’adresse ce livre ? 

Il s’adresse essentiellement aux petites et moyennes entreprises françaises. Pour une raison simple :

si les grandes enseignes sont pour la plupart présentes sur les principales places de marché chinoises, les PME-TPE peinent encore, en général, à franchir le pas. Il y a les freins d’ordre culturel, administratif, commercial, règlementaire, juridique…, sans compter le manque de moyens financiers, souvent perçu comme un obstacle majeur. Heureusement, des solutions existent pour les aider à se lancer : ce sont ces solutions que je présente dans mon livre.

 

 

7/ Quels sont les marchés plus porteurs selon vous en Chine ? 

Je dirais l’e-commerce – même si dans ce secteur la concurrence est rude –, la gestion de patrimoine, l’urbanisation et, surtout, les énergies vertes – l’une des priorités du gouvernement chinois pour les cinq ans à venir.

 

8/ Quels conseils donneriez vous à un entrepreneur qui se lance dans le e-Commerce en Chine ? 

En tant que journaliste, je m’abstiens de conseiller qui que ce soit.  Je tiens toutefois à signaler que le chapitre 6 de mon livre E-commerce avec la Chine –Mode d’emploi pour les PME-TPE  résume en 17 points les conseils et recommandations que j’ai recueillis auprès de plusieurs spécialistes de l’e-commerce franco-chinois.

 

9/ Quelle ville en Chine préférez vous et pourquoi ? 

Ma ville préférée est Pékin : c’est  ma ville natale. Mais il m’arrive souvent de vouloir vivre dans certaines villes chinoises que j’ai visitées, je pense notamment à Gulangyu, dans la province du Fujian ; à Yiwu, dans la province du Jiangxi (pays natal de mon père) : pour moi, ce sont des paradis sur terre !

 

10/ Quelle question aimeriez vous que l’on vous pose ? et quelle serait la réponse? 

J’aimerais qu’on me demande quelle serait la prochaine destination de mon voyage. Je répondrais :  le Mont Lu, dans le Jiangxi. C’est le Mont Lu qui inspira au poète Su Shi de la dynastie Song (960 – 1279) la célèbre phrase :  « Le vrai visage du Mont Lu reste inconnu à celui qui s’y trouve ».

 

Merci Camille.

Au plaisir de se rencontrer lors de ton prochain voyage. 😉

Olivier 

Marketing-Chine