Les Leftover women, ou « les femmes laissées pour compte, celles qui restent » est le nouveau terme lancé par le gouvernement chinois pour décrire les femmes âgées de 27ans et plus qui ne sont pas encore mariées. Un terme dénigrant qui s’est popularisé et qui revient souvent dans les discussions sur les relations amoureuses en Chine.

 

Non, les filles carriéristes ne sont pas des vieilles filles!

femme chinoise

  Mais les mœurs chinoises concernant le mariage sont en train de changer, paticulièrement parmi ceux qui ont la vingtaine et la trentaine; ces derniers temps, hommes et femmes mettent plus de temps avant de se passer la corde au cou, et profitent plus avant de s’installer, si jamais ils s’installent.

Il est largement accepté que les chinois nés entre les années 80 et 90 sont plus ouverts d’esprit que leurs parents, notamment sur la question des relations amoureuses.

Après tout, la plupart de ces  parents ont grandi durant l’une des périodes les plus répressives de l’histoire de Chine, fermés au reste du monde et soumis à de forts jugements moraux. Par contraste, leurs enfants ont grandi avec bien plus de liberté, comme pour compenser ces années de contrition, que ce soient par les mangas japonais, les films américains, un grand nombre de magasins et de marques étrangères, avec un accès accru aux études, aux voyages et à l’étranger.

Jusqu’à récemment, l’ancienne génération contrôlait encore la situation mais leur influence est maintenant en déclin.

Objectif: Trouver le grand amour

Ainsi, les divorces augmentent et ceux qui se marient attendent désormais plus longtemps avant de franchir le pas. Ce n’est pas le signe de la mort du romantisme mais sa renaissance : Les chinois rejettent de plus en plus les « mariages arrangés » pour rencontrer plus de monde avant de choisir l’élu(e) et de s’installer avec.

FRANCE-CHINA-TOURISM-WEDDING

L’institut des études féministes de Chine estime ainsi qu’aujourd’hui le contraste est frappant entre l’ancienne génération chinoise qui plaçait les intérêts de la famille avant tout, tandis que leur progéniture choisit de rester ou de quitter une relation selon leur volonté et leurs sentiments.

Ainsi, peu de jeunes chinois sacrifieraient leur propre bonheur pour un mariage insatisfaisant simplement pour éviter de perdre la face ou d’embarrasser leurs parents.

Un constat confirmé par d’autres études publiées dont celle du plus grand site de rencontres en ligne chinois, 2RedBeans. L’enquête du site de dating a révélé quelles étaient les attentes en amour et en termes de rencontres de plus de 2,500 célibataires chinois. Leurs réponses sur les normes de rencontres ainsi que la place Homme/Femme dans le couple montrent qu’ils sont bien plus libérés que les générations passées.

2REDBEANS

Un comportement de plus en plus progressif et très positif. Q Zhao, la fondatrice de 2RedBeans pointe du doigt le fait qu’en Chine, toute femme âgée de 27-28 ans est déjà considérée comme une Leftover. Le fait pour ces dernières de se rendre aux Etats Unis ou encore au Canada modifie leur perception et leur permet de ne pas se dénigrer, que ce soit en raison de leur âge ou de leur statut marital.

Une véritable progression pour les chinois, hommes et femmes, qui essaient désormais de trouver la personne qui leur correspondra vraiment pour fonder une famille et non pas se marier pour convenir à leurs parents.

couple chinois

Une tendance urbaine

Cette tendance à attendre est particulièrement prononcée sur les chinois habitants à l’étranger bien qu’elle ne se limite pas à ce petit pourcentage de la population chinoise. Les jeunes des grandes villes comme Shanghai et Beijing font également plus de rencontres avant de se caser, utilisant de nombreuses applications comme Momo – similaire à Tinder- ainsi que les réseaux sociaux.

MOMO appli

Une progression qui s’affiche également dans le choix des partenaires, selon des caractéristiques non prises en compte auparavant par l’ancienne génération. Ainsi les jeunes femmes vont faire plus attention à l’apparence de leur partenaire, telles des chasseuses, les nommant xiaoxianrou, que l’on pourrait traduire par de la « jeune et tendre chair fraiche », mot d’argot chinois curieusement positif en ce qui concerne les jeunes hommes.

Mis à part ce côté un brin cougar, les femmes recherchent désormais des compagnons de vie qui les aimeront et seront à leur côté, des nuannan,(homme chaud), plutôt qu’un partenaire avec réussite professionnelle mais froid et distant.

Ces femmes urbaines sont désormais indépendantes financièrement et psychologiquement, ce qui induit ce changement de conception du couple. Les femmes chinoises s’affirment donc de plus en plus, mettant en avant leurs désirs et leur volonté de choisir selon leurs propres critères et non pas se conformer à un ordre préétablis obsolète .

chinois mariage

Cependant, de nombreux jeunes hommes et femmes subissent encore la pression familiale, et ce changement de comportement et de conception du couple reste l’apanage d’une minorité, bien que grandissante. Il semble donc que la génération actuelle soit celle de la transition, une étape préparatoire pour la nouvelle génération à venir, qui devrait profiter de plus de liberté et moins de jugements.

Autres lectures :

Tendances de consommation 

Vielles filles en Chine 

AmourChine