Lorsqu’un tableau privé du maître de la Renaissance Léonard de Vinci a été vendu pour un montant record de 450 millions de dollars en novembre, beaucoup se sont tournés vers la Chine pour trouver son mystérieux acheteur.

Alors que l’acheteur de l’œuvre d’art de 500 ans « Salvator Mundi » s’est finalement avéré être un roi saoudien, la réaction spontanée envers la Chine souligne l’importance de la nation d’Asie de l’Est sur le marché de l’art.

Quels sont les œuvres qui intéressent ses amateurs d’art en Chine

Étudions ce marché

  • Le marché de l’art en Chine, un marché en plein essor
  • Quelles sont les œuvres les plus prisées par les acheteurs chinois ?

 

I. Le marché de l’art en Chine, un marché en plein essor

Selon un rapport d’Art Basel et d’UBS, la Chine est le troisième plus grand marché de l’art au monde après les États-Unis et le Royaume-Uni, représentant 20 % du total des ventes dans le secteur mondial de 57 milliards de dollars.

Il y a seulement dix ans, en 2007, la Chine ne représentait que 9 % du total des ventes mondiales, selon le rapport d’Art Basel.

Ce chiffre a doublé en 2009 et a atteint le sommet de 30 % en 2011, avant que les États-Unis, qui se redressent, ne fassent un retour en force.

Chez Christie’s, le total des achats d’art en Asie a augmenté de 40 % par rapport à l’année dernière au cours du premier semestre de 2017, selon la maison de ventes aux enchères.

Un cinquième des nouveaux acheteurs d’art sont également venus du continent.

Pour la toute première fois cette année, l’Asie a mené les ventes mondiales, a indiqué la maison de vente aux enchères.

 

II. Quelles sont les œuvres les plus prisées par les acheteurs chinois ?

Compte tenu de leurs gros budgets, les acheteurs chinois dominent de plus en plus le monde de l’investissement en art. Voici ce qu’ils recherchent :

 

Des œuvres d’art internationales de premier ordre

 

Pas de surprises ici. Les classiques rares de maîtres renommés comme da Vinci et Vincent van Gogh sont très recherchés.

C’est d’autant plus vrai que la plupart de leurs œuvres appartiennent à des musées nationaux et sont donc peu susceptibles d’être revendues.

Le récent prix record d’un da Vinci « est une preuve de plus que les œuvres d’art de premier ordre sont une grande affaire et une façon unique d’investir lorsque la valeur de votre investissement ne peut que s’apprécier », a déclaré Johnny Hon, président de la société de capital-risque The Global Group et lui-même investisseur en art.

 

Bien que l’acheteur final soit venu du Moyen-Orient, le tableau a été emporté à Hong Kong avant d’être vendu aux enchères, ce qui souligne l’importance du marché chinois, qui est maintenant « au centre du marché international de l’art », a ajouté Hon.

 

Classiques et maîtres chinois

La Chine a perdu des tas d’œuvres d’art au cours du siècle dernier en raison des bouleversements historiques, mais maintenant que le pays est une puissance économique, les riches rachètent une partie de leur patrimoine.

Les porcelaines anciennes et les peintures à l’encre anciennes sont toutes de la partie, les grands peintres chinois à l’encre du XXe siècle Qi Baishi, Xu Beihong et Zhang Daqian tirant le gros lot.

Le 18 décembre, une collection de 12 paysages de Qi s’est vendue pour 931 millions de yuans chinois (171 millions de dollars) lors d’une vente aux enchères à Beijing, établissant ainsi un record pour les œuvres d’art chinoises vendues aux enchères dans le monde entier, rapporte le quotidien China Daily.

L’année dernière, Zhang a généré 31 millions de dollars de ventes aux enchères de plus que le génie abstrait Pablo Picasso, selon la base de données française Artprice, ce qui fait de l’artiste chinois le numéro un des ventes aux enchères.

Selon un rapport du site web Artnet et de l’Association chinoise des commissaires-priseurs, le marché de l’art et des antiquités chinois se déplace vers l’Asie, les principales maisons de vente aux enchères déplaçant leurs stocks à Hong Kong. Dans cette catégorie, 78 % des œuvres ont été vendues en Asie l’année dernière, contre 66 % en 2011.

Les marchands d’art indiquent à CNBC que de nombreuses transactions ont lieu en dehors du continent et sont de plus en plus souvent stockées à l’étranger afin de ne pas encourir de taxes et de problèmes avec les douanes chinoises. La Reputation est la clé en Chine.

Lire aussi

  1. la réputation en Chine  
  2. Et L’art et le Business en Chine. 
  3. Art en Chine, un marché porteur

 

L’art contemporain

La valeur de l’art contemporain est plus difficile à évaluer que celle de créateurs de premier plan tels que Cui Ruzhuo et la superstar japonaise Yayoi Kusama, dont les œuvres se vendent à des millions de dollars sur le marché de l’art.

Les acheteurs chinois ont un bon goût du risque et ne sont pas opposés à l’idée de placer leur argent dans des artistes vivants sous le radar dans l’espoir de le revendre plus tard à des prix plus élevés, ont déclaré les marchands d’art à CNBC.

Pour les investisseurs en art, il ne s’agit pas seulement d’espérer que les œuvres prennent de la valeur, mais ils s’inquiètent également de ne pas enregistrer de perte sur leurs achats.

 

L’artiste singapourienne Yeoh Wee Hwee, dont les sculptures emblématiques sont souvent faites de ruban adhésif, a dû faire face à de nombreuses questions sur les raisons pour lesquelles elle utilise ce matériau chaque fois qu’elle expose en Asie.

En effet, le prix peu élevé du matériau et sa relative précarité peuvent rendre les pièces difficiles à vendre.

« Au Royaume-Uni, cette question ne se pose jamais, mais en Asie et en Chine, on me pose des questions sur la raison pour laquelle le matériau que j’utilise ne dure pas », a-t-elle déclaré à CNBC.

 

 

Le marché chinois en matière d’art n’a pas fini de faire parler de lui.

le nombre de croissant de millionnaire ne cesse de croître dans l’empire du milieu apportant avec lui de nouveaux acheteurs.

 

Si vous souhaitez vous faire connaitre et toucher les investisseurs chinois?

 

  • On peut vous aider
  • contacter nous, et on vous conseillera sur la démarche à suivre.
  • On est une Agence Marketing en Chine, et on aide les artistes sur leur personal Branding
  • On a une bonne connaissance du marché chinois, et des invstisseurs chinois.

 

Qui sommes nous?