Bonjour à tous,
Aujourd’hui nous recevons Dantès aujourd’hui, une fois de plus qui va nous parler de sa nouvelle chanson sur les Alpes.

Peux tu nous repréciser qui tu es ?

Je suis Dantès Dai Liang, auteur compositeur interprète et présentateur trilingue (français, chinois, anglais).
autre article sur Dantès. ici et ici
dantes

Peux tu nous parler de ton nouveau tube… et pourquoi tu as choisi d’aller dans les Alpes pour le faire ?

Il s’agit de 莫里耶讷 MOLIYENE, une chanson sur les Alpes, tournée dans les Alpes, en Maurienne. Une chanson sur les Alpes car mes ancêtres sont originaires des Alpes et après 12 ans de vie en Chine, l’endroit de France qui m’attire le plus ce sont les Alpes. J’ai envie de partager cet endroit avec mon public chinois en Chine. 

Est ce que les alpes sont connus du public chinois ?

Non. C’est donc cela qui est intéressant, faire découvrir une autre France, « ma France ».

Qu’est qui selon toi va plaire aux chinois dans ta nouvelle chanson ?

Les paysages bien sur, mais aussi le fait que je surf en jouant de la guitare, et le texte où je dis que « dans les Alpes, ce que les gens préfèrent porter, ce sont les souvenirs de notre histoire » (en référence au fait que les Chinois veulent dans une grande majorité porter des marques
Après 15 ans jours de présence sur le net de la chanson, déjà beaucoup de réactions positives autour de cette chanson et de ce clip.

As tu reçu une aide de la région ?

Le projet a été financé par un financement participatif, en France et en Chine. Une fois que la vidéo a été terminée, alors la région s’est intéressé au projet et me soutient dorénavant.

Est ce que des médias ont déjà parlé de toi ?

Oui beaucoup. Médias français et médias chinois de France. 12 médias chinois se sont déplacés en Maurienne à Valloire pour le lancement du clip.
Les médias en Chine aussi.
Le clip a été lancé à Valloire en France, à Shenyang en Chine.
 

Est ce une volonté de ta part de promouvoir la France a travers tes chansons?

Oui tout à fait. Mélanger la musique, les textes, la vidéo et une mission plus large qu’est de présenter la France.
La notoriété acquise en Chine ces 10 dernières années me permet de réaliser des projets de plus grande envergure. En 2012, grâce au programme « ohlala 法语 » (courtes vidéos où je présente les aspects de la culture française en chinois) avait déjà ammorcé la tendance. La plupart des chinois qui apprennent le français et qui viennent en France connaissent ces vidéos, et donc Dai Liang.

Comment se fait il que ce soit la première chanson chinoise sur et tournée dans les Alpes?

Il faut se rappeler que la Chine n’est ouverte à l’Occident que depuis 35 ans. Tous les yeux sont rivés sur ce que les Occidentaux font en Chine, et les Chinois eux même dans leur pays. L’inverse est en train de se produire : les Chinois investissent l’Occident. 
Ma carrière d’artiste franco-chinois est liée de très près à l’évolution de la Chine et des Chinois. Cette carrière permet très souvent de prophétiser les tendances futures. D’où ma présence en France et cette chanson.