La première route commerciale reliant l’Asie à l’Europe a été créée par les Chinois il y a plus de 2000ans. Elle portait le nom de « Route de la Soie », en référence à la marchandise la plus transportée sur cette fameuse route. Cependant, dans un trafic de cette ampleur, les marchandises n’étaient pas les seules choses échangées. En effet, puisque les hommes traversaient de telles distances, cela a également permis aux cultures de se mélanger et aux idées de circuler.

En 2013, Xi Jinping a décidé de donner une nouvelle jeunesse à cette route qui représente une des époques les plus glorieuses que la Chine ai connu. Il a donc lancé « La Nouvelle Route de la Soie ». Ce réseau gigantesque devra relier la Chine au reste du monde pour favoriser les échanges commerciaux, politiques, mais aussi sociaux-culturels. Les barrières entre les frontières sont tombées il y a plusieurs années déjà, pourtant les barrières entre cultures elles demeurent parfois. Cette nouvelle route d’échange pourra donc favoriser la rencontre d’artistes à travers le monde. Elle pourra constituer une bonne opportunité pour favoriser le mélange des cultures, de l’art et des savoirs faire de chaque pays. Car lorsque deux pays font affaire ensemble, ils n’échangent pas uniquement des marchandises et des capitaux. C’est un dialogue interculturel qui est créé. Ces échangent peuvent donc aider les pays à se comprendre ; à s’entraider et à s’unir en situation de crise. L’UNESCO soutient d’ailleurs profondément cette initiative, car dans un monde où les conflits, la peur et les destructions sont de plus en plus présents, ce genre de projet est une belle promesse pour l’avenir.

Le projet est donc clair, La Route Culturelle de la Soie encouragera les échanges culturels, renforcera les amitiés et tentera d’assurer de bonnes relations diplomatiques et la paix entre les pays partenaires. Mais alors que nous savons que 40 millions d’euros ont été prévus pour financer la Nouvelle Route de la Soie, aucune information n’a été contactée quant à la partie dédiée à la partie « culturelle » de cette route aux fonctions d’abord économique.

Le grand rôle à jouer des marques Étrangères

Le directeur des affaires étrangères Chinois, Tan Tianxing, a déclaré compter sur les expatriés Chinois pour transmettre la culture Chinoise dans le monde entier. Ils peuvent être un atout majeur car ils connaissent la culture asiatique et la culture occidentale. En ayant des connaissances de deux pays, deux cultures, ils peuvent donc être un lien entre celles-ci. Cependant pour encourager cet échange international, les expatriés se doivent de promouvoir leur culture plutôt que de simplement se mélanger à une culture étrangère. Car énormément de Chinois partent s’expatrier dans des pays étrangers. Particulièrement des jeunes étudiants en programme d’échange ou bien des jeunes actifs. Cependant ils tendent à plus vouloir découvrir la culture du pays et à s’y adapter. Bien sûr ils n’oublient pas la leur, mais ne la partagent pas assez avec les autres nationalités. Certains se reconstituent même une communauté chinoise dans leur pays d’expatriation. C’est pourquoi la culture Chinoise est encore largement méconnue à l’étranger. Elle est aussi constituée de fausses idées et de stéréotypes qui ne donnent pas à la Chine une image aussi belle qu’elle pourrait avoir. C’est pourquoi les expatriés sont de très bons atouts pour rétablir la vérité et partager la véritable culture Chinoise. Tan Tianxing a d’ailleurs déclaré « C’est seulement en transmettant la beauté de notre culture aux étrangers et en les faisant tomber amoureux de celle-ci que notre culture peut se propager ».

De nombreux projets à venir

Un bon exemple de preuve concrète de l’amélioration des coopérations culturelles à travers la Nouvelle Route de la Soie est celui de la relation Chine-France. En effet, alors que le train de marchandises reliant Wuhan à Lyon a prouvé les futures coopérations économiques, le Forum Culturel assure lui les échanges culturels et artistiques à venir.

Le premier Forum « la route culturelle de la Soie » s’était tenu à Pékin en Mai 2016. Il a eu lieu l’année suivante en France, à Lyon. Chaque pays accueillera alternativement le Forum afin de les placer sur un pied d’égalité et promouvoir chacun d’eux. Il a pour but de créer un lien entre les artistes et les institutions culturelles françaises et chinoises. Constitués de plusieurs ateliers et conférence, tout est fait pour les professionnels des deux pays puissent se rencontrer et échanger. Par exemple, le forum de 2017 a permis au participants d’échanger sur des sujets tels que :

  • Les musées : quel est leur rôle ? comment les gérer ?
  • Le cinéma : comment l’éduquer ? comment le créer ? comment le diffuser ?
  • Le développement urbain : comment en maximiser l’attractivité ?
  • L’innovation et la créativité : partage d’idée
  • L’art de vivre et la gastronomie
  • Les échanges universitaires

En plus d’un échange de culture, poussant à mieux connaitre et comprendre le pays partenaire, ce type d’événement est particulièrement intéressant pour les professionnels du secteur. En effet, il s’agit d’un moment privilégié pour les start-up et autres entrepreneurs de rencontrer des professionnels Chinois. Ces rencontres pourraient déboucher sur de nombreuses coopérations et partenariats. Preuve que la Nouvelle Route de la Soie réserve un bel avenir pour les pays participants, sur un point économique, politique et socioculturel.

Si vous souhaiter également faire un partenariat avec une entreprise Chinoise et vous implanter dans ce pays, Gentlemen Marketing Agency peut vous aider. N’hésitez pas à consulter notre site web.

Si vous avez aimé cet article, alors vous pouvez consulter :