En Chine, on voit apparaître des métiers improbables et étonnants, mais qui ont leur utilité. Explications.

Masseurs de seins

Un métier majoritairement réservé aux femmes mais où les hommes commencent également à percer, même si le nombre de pratiquants reste encore infime en Chine.
Suite à l’affaire de lait frelaté survenue en 2008 et qui ne s’est pas résorbée, les familles chinoises n’ont plus confiance dans le lait vendu sur le marché chinois. En plus de cela, les jeunes mères chinoises ne fournissent pas assez de lait pour leur bébé, cette situation de pénurie a favorisé l’apparition d’une profession singulière : le masseur de seins.
Son travail consiste à aider les nouvelles mères à produire du lait maternel en stimulant la lactation par des massages de leur poitrine.

Masseur

Renifleur de flatulence

Pour devenir un grand maître en la matière, il faut tout de même remplir certaines conditions: avoir entre 18 et 45 ans (âges où l’odorat est réputé être le plus sensible), être non fumeur, ni buveur d’alcool, ni utilisateur(trice) de maquillage, ni porteur de chaussures en cuir (dont la cire altère les senteurs) et ne pas être atteint de coryza.
Un bon odorat est souhaitable, ce qui se travaille en suivant des formations spécifiques.
Ce “métier” n’est pas une plaisanterie: les maîtres renifleurs peuvent estimer l’état de santé d’une personne en fonction de ses flatulences, moyen de diagnostic médical que de nombreux chinois prennent très au sérieux.
Les maîtres les plus célèbres peuvent gagner jusqu’à 300 mille yuans (environ 36 270 €) par an.

Maître renifleur

Amuseur dans les studios photo

Parfois, il peut être très difficile de photographier les enfants, qui peuvent être capricieux et instables. Dans un atelier ou un studio photo, l’amuseur est la personne qui amuse les enfants pour capter leur attention vers l’objectif à force de grimaces et de mimiques.
Même si cette “profession” se généralise, l’amuseur reste assez mal payé et son travail reste très intermittent, tributaire des besoins des photographes et des studios.

Amuseur

Le héleur de taxi

Pendant les heures de pointe, trouver un taxi peut s’avérer très difficile en Chine. Heureusement, des héleurs de taxis sont apparus dans les rues pour appeler les taxis pour vous. En demandant un petit pourboire entre 2 et 5 yuans, ces spécialistes du trafic sont capables de dénicher un taxi en peu de temps et vous ouvrent même la portière!

Héleur de taxi

Le critique d’hôtels

Qui n’a jamais rêvé d’être payé pour dormir? Le critique d’hôtels est exactement payé pour ça!
Relativement bien rémunéré, le travail du critique est de dormir dans les hôtels et de noter le service, l’environnement, l’hygiène, le prix, etc. Souvent embauchés par des sites de voyage, des sites d’hôtellerie ou d’information comprenant des rubriques sur les voyages et les hôtels, leurs avis ont une importance considérable auprès des clients potentiels.

Critique d'hôtels

Pour en savoir plus sur la Chine insolite c’est ici

Source

Chine info