Si le marché chinois s’ouvre largement aux cosmétiques bio, les cosmétiques naturels n’ont pas encore vu leurs vertus reconnues du grand public. Leur présence timide face aux géants de la cosmétique de luxe montre cependant une brèche à exploiter, pour des consommatrices chinoises en quête de solutions nouvelles.

 La grande problématique des cosmétiques bio

Le marché des cosmétiques bio en Chine est confronté aux nombreuses tromperies des marques locales. Entre les produits certifiés bio mais par pour autant pressurisé à froid et les mélanges de différents produits en prétendant la pureté à 100%, l’effet recherché n’est pas atteint. Ces faux produits bio sont bien entendu vendus aussi cher que des originaux.

Si les marques surfent sur la tendance et n’en font pas encore grand cas, le risque est pourtant élevé de voir les consommatrices chinoises dégoûtées par ces faux produits certifiés bio qui se révèlent inefficaces et néfastes pour leur peau. Le bio ne sera à ce rythme bientôt plus une valeur sûre de qualité et les consommatrices se tourneront vers de nouveaux types de cosmétiques.

La solide concurrence des cosmétiques de luxe

rouge à lèvres

L’image des cosmétiques naturels est associée à la nature et à la simplicité. Si cette image fait rêver les européens, ce n’est pas le cas de la classe moyenne chinoise. Certains consommateurs chinois influencés par un pays de l’Occident ou souffrant de réels problèmes de peau pourront se tourner vers des solutions alternatives, mais pour la majorité, la boue ne fait pas rêver.

La classe moyenne chinoise a vu son pouvoir d’achat augmenter en peu de temps et accède au haut-de-gamme. Les chinois recherchent des produits de luxe qui brillent, des cosmétiques laqué or, le logo d’une marque renommée. L’efficacité du produit est moins importante que le fait d’utiliser une crème Chanel, de pouvoir dire qu’on achète ses cosmétiques chez Chanel. Quitte à payer cher, il faut obtenir en retour le prestige social de la marque.

Il y a donc un long chemin à faire pour les cosmétiques naturels voulant se classer comme concurrent des cosmétiques de luxe. Le bio et le naturel coûte cher aussi, il faut réellement pouvoir prouver son truc en plus.

L’image de la nature ne se vend absolument pas en termes de cosmétiques. La nature est associée à la campagne, par extension à la pauvreté et aux provinces sous-développées. Les cosmétiques en Chine utilisent tous une image de technologie avancée et de propreté immaculée.

 L’avantage des cosmétiques naturels sur les grandes marques

 

Pourquoi il y a une chance de conquérir le marché chinois malgré tout? La réponse est très simple : la pollution. La pollution atmosphérique crée des problèmes de peau. De plus, l’eau des grandes villes est certes traitée, mais cela en fait une eau trop dure qui assèche la peau. Or les citadins chinois boivent cette eau bouillie plutôt que d’acheter des bouteilles minérales plus coûteuses. Le fait de bouillir l’eau n’enlève toutefois pas les résidus de métaux lourds contenus dedans, ce qui entraîne des tendances allergiques sous forme de rougeurs et d’acné.

Les cosmétiques de luxe ont une action correctrice de teint mais vont rarement traiter le problème à sa source. Or c’est là la grande force des cosmétiques naturels : prouver qu’en entretenant sa peau avec des produits moins agressifs soulage l’épiderme et produit un apaisement à long terme, qui rend inutile les cinq couches de fond de teint pour masquer ses imperfections.

 Comment contrer la culture du blanchissement de la peau ?

Les chinoises veulent avoir la peau blanche. Comment vendre des cosmétiques naturels qui ne contiennent pas d’agents blanchissants si le public n’est pas intéressé ?

Certes, la beauté traditionnellement conçue par les chinois était une peau blanche sans défaut, qui rendait même les grains de beauté rédhibitoires. Mais si la peau blanche est un critère de beauté encore très présent en Chine, c’est désormais une conséquence des médias, qui privilégient largement les modèles caucasiens. Cette discrimination complexe de nombreuses femmes chinoises.

Les femmes chinoises ont un teint très varié d’une région à l’autre, les provinces plus au sud feront face à une tentation plus grande de recourir au blanchissement de la peau. Les cosmétiques naturels apporteraient un message rafraichissant en prônant avant tout la chasse aux imperfections sans agresser l’épiderme, et sans lutter contre sa nature.

Comment marketer mes cosmétiques naturels en Chine ?

 

 

Les cosmétiques naturels devraient donc baser leur campagne sur le fait qu’avoir une peau très claire ou une peau mate ne change en rien la beauté d’une femme et qu’il existe des cosmétiques adaptés à tout type de peau pour sublimer chacune.

Il existe des solutions naturelles pour conserver un teint uniforme et faire disparaître les coups de soleil rapidement. On ne peut pas attaquer tous les fronts en même temps… entre une peau blanchie ou une peau saine, il faut choisir! Le choix sera vite fait chez la nouvelle génération chinoise davantage exposée aux influences occidentales, où la peau bronzée faire référence de mode de vie sain.

cosmétiques bio Chine

Vous souhaitez marketer vos cosmétiques naturels en Chine ?

Notre agence Marketing Chine peut vous y aider. Découvrez nos solutions pour une communication digitale sur le marché chinois sur notre site web

Lire aussi: