La Formation : le prochain challenge des entreprises françaises en Chine

.


.

Aujourd’hui j’ai le plaisir de vous présenter l’interview vidéo de Jérémie Ni, un entrepreneur chinois vivant en France depuis plus de vingt ans qui après avoir accompagné des groupes industriels en Chine, se lance dans la formation des cadres et des ingénieurs de haut niveau pour le marché chinois.

 

. 

La retranscription écrite de l’interview:

1) Pourriez-vous vous présenter ?

Je suis Jérémie NI et ça fait 23 ans que je vis en France. Depuis une dizaine d’année, je collabore avec les sociétés pour leur développement en Chine.
.
2) Avec quels types d’entreprises françaises ?
Au début de mes activités de conseil, j’ai accompagné essentiellement des sociétés d’ingénierie françaises de secteur automobile et aéronautique à créer des JV, réaliser des acquisitions et développer des activités en France.
Depuis 4 ans, j’ai créé une nouvelle société de formation « Chinois » qui a pour but d’aider les managers des multinationales françaises à mieux comprendre la culture chinoise, aussi à acquérir des compétences pour travailler efficacement avec les partenaires chinois.
.
3) Comment évaluez-vous la performance des entreprises françaises en Chine ?
Certaines entreprises françaises en Chine tel que Schneider Electriques ou Michelin ont bien réussi mais, d’une manière générale, les entreprises françaises n’ont pas su valoriser leur savoir-faire industriel en Chine. Il suffit de regarder le secteur automobile où les Français et les Allemands sont arrivés en Chine presqu’en même temps; 26 ans plus tard, on constate que les Allemands vendent 5 fois plus de véhicules que les Français.
.
4) Quelles sont les causes de ce manque de performance ?
Il y a plusieurs raisons:
D’abord les Français n’ont pas su créer en Chine une image d’un pays industriel. Beaucoup d’efforts ont été placés sur la promotion du luxe, des loisirs et de la culture. De ce fait, les industries automobile, mécanique et pharmaceutique de la France sont méconnues en Chine.
Les Français ont encore des regards très négatifs sur la Chine. Peu d’ingénieurs français de haut niveau sont prêts à venir diriger les affaires dans ce pays. Or la Chine est un marché très concurrentiel ; pour y réussir, il est indispensable que des managers de premiers plans viennent en Chine.
Enfin, les Français se montrent très méfiants à l’égard des partenaires chinois et manquent de flexibilité. Les Chinois ont gagné beaucoup de confiance en eux et demandent désormais aux sociétés occidentales de s’adapter aux pratiques locales. Ceci est un grand défi pour les Français.
.
5) Pouvez-vous nous donner des pistes pour améliorer ces performances ?
Hormis les 3 raisons citées précédemment – promouvoir l’image industrielle de la France, approfondir la compréhension de la réalité chinoise, développer une plus grande flexibilité à l’égard du marché chinois – j’ajouterai une 4ième piste : former les Français à travailler efficacement avec les Chinois.
.
6) Quels sont les objectifs de votre formation ?
A partir de mes propres d’expériences du terrain, j’ai développé plusieurs modules de formation pour les managers français. Cette formation a pour objectifs de permettre aux participants de :
– mieux connaître la culture chinoise et ses impacts sur les affaires aujourd’hui
– comprendre la récente évolution de la Chine et les vrais regards des Chinois sur les Occidentaux
– acquérir les compétences pour mieux travailler et collaborer avec les Chinois
– partager les expériences avec des experts afin de développer une nouvelle approche en Chine.
.
.
Jeremie Ni, son site Chinform.
.

 

 

 

.
Pour ceux(ou celles) qui sont intéressés par cette formation, contactez moi et je pourrais vous donner 5% de discount.

.

 

 

 

 

 

 

Olivier VEROT
Marketing Chine