La crise de l’Expat

.

.

Un petit sujet de société aujourd’hui: la crise de l’expat…en Chine

Comme d’habitude je vais me centrer sur la Chine. La crise de l’expat qu’est ce que c’est?

Je définirais ce terme comme un sentiment de malêtre temporaire, un raz le bol de la société chinoise..un envie de tout lâcher.

crise de l'expat

.

Tous les expatriés connaissent ce sentiment à un moment ou un autre…

.

villes en chineLa Chine est un beau pays, agréable à y vivre. La vie est excitante, un monde un découverte où tu sais que dans ta journée tu vas apprendre quelque chose. La vie nocturne est bouillante, on est super libre contrairement à ce que l’on peut penser.

Les lieux de divertissement en Chine sont nombreux (sauf à Harbin apparemment) le taxi vous permet de grandes libertés de déplacement.  Généralement, on a un certain pouvoir d’achat ce qui permet de faire ce qu’on veut quand on veut… certain appelle cela le mode « no limit ».Un sentiment de bonheur…

On peut voyager un peu partout, changer d’air sans trop de frais .

.

On travaille intensément, on a plus de responsabilités un certain statut d’expat non négligeable, une crédibilité.. On rencontre tout type de profil, du PDG à l’étudiant… Les possibilités de business sont grandes.

.

La vie en société est super, les chinois sont chaleureux curieux et les chinoises sont très gentilles avec les laowais.

Le mot « viedemerde.com » n’a en général pas raison d’exister en Chine. Et pourtant, pour certaines occasions le fait d’être loin de son pays, d’avoir des problèmes d’adaptation, de communication, un raz le bol de la mentalité chinoise, de cette volonté de profiter de vous, de la mianzi… tout cela vous fait pêter les plombs.

.

deprimeGénéralement, cela arrive après les périodes de Noel. On a passé un Noel pas terrible, un réveillon moyen… et on a envie de rentrer au pays, du coup tout nous énerve, on devient moins tolérant et on part dans une spirale négative.

.

Cela peut paraitre bénin au début comme Arnauld le superprofenChine. Avant il mettait plein de commentaire un peu partout, on sentait une joie de vivre et depuis… plus rien.

Un autre exemple, celui là, qui restera limite historique… Alexis, le gars qui a pété les plombs et qui a fait marrer toute la blogosphère avec ses traductions. D’ailleurs il l’a avoué dans son interview. (Je dis historique car il y a maintenant un censeur francophone à la CCTV francophone, :mrgreen: voir CCTV).

.

Des exemples sur des blogs il y en a plein… et puis ceux, qui rentrent pour les fêtes, repartent plus que jamais boosté… Le retour au pays leur a fait du bien et leur a donné envie de repartir en Chine.

.

Une bloggeuse m’ a avoué que son blog lui servait de thérapie. C’est pas bête, on explique rationnellement les problèmes les différences culturelles, puis ça va mieux.

.

Je pense sincèrement que pour le bien d’un expatrié un retour annuel est essentiel pour son équilibre. C’est une des raisons pour laquelle que je recherche un VIE et non un contrat local.

.

Et vous, quels sont vos remèdes contre cette crise passagère?

Personnellement, c’est travailler, puis sortir, m’amuser, me lâcher. Un petit massage de temps en Chine fait énormément de bien… Et puis essayer d’avoir un entourage d’expat, un soutien nécessaire pour la vie en Chine. L’immersion complète, c’est bien mais ça peut tourner mal. Attention!

.

.

Olivier VEROT

Marketing Chine