Huawei veut étendre son influence

Avec plus de 34 millions de smartphones vendus au premier semestre 2014, Huawei est classée troisième producteur mondial de téléphonie , juste derrière Samsung et Apple. La société possède 11% des parts du marché des smartphones en Chine mais a également vendu 40% de ses appareils en dehors du pays suite à sa volonté d’étendre son influence sur la scène mondiale.

Du B2B au B2C

En voyant l’histoire de Huawei, on peut  penser que le succès de l’entreprise est dû à sa vente de téléphones mobiles.  Cependant la majeure  partie des activités de l’entreprise à l’internationale sont:

  • La construction
  • La modernisation et
  • L’entretien des infrastructures notamment des réseaux LTE

huawei btoc

C’est pourquoi, lorsque Huawei souhaite entrer sur le marché d’un pays étranger, elle signe souvent des contrats en relation avec les infrastructures avec le gouvernement du pays, afin d’assurer à l’entreprise l’image d’une marque fiable. Ensuite, l’entreprise préférera fonctionner comme un partenaire ou un fournisseur pour les entreprises de télécommunication du pays – que ce soit pour leur vendre des téléphones ou un réseau d’infrastructure. Elle profitera de cette position de partenaire pour étudier les spécificités du marché et de la culture locale. Après quoi, une campagne de sensibilisation à la marque sera lancée.

Huawei respecte rigoureusement ces étapes dans le but de s’imposer sur le nouveau marché en douceur, et  de réussir in fine à vendre leur propre marque de téléphones directement aux consommateurs.

Faux pas

Le développement international de Huawei a toutefois connu quelques ombres au tableau.

La société a subi les accusations du gouvernement des États-Unis l’an dernier. Ils étaient soupçonnés de laisser des entrées cachées lors de l’installation de leur technologie, qui auraient pu être utilisés pour espionner le pays. Le scepticisme des États-Unis a été partagé par l’Inde et l’Australie, qui ont interdit à Huawei d’obtenir des marchés publics. L’entreprise avait également été critiquée pour travail insatisfaisant en Iran et en Ouganda.

huawei usa

C’est pourquoi le vice-président de Huawei a annoncé en Avril 2013, que l’entreprise n’avait plus d’intérêts à conquérir ​​le marché américain. Depuis, Huawei a orienté sa stratégie de développement vers d’autres régions, à savoir l’Asie, l’Afrique et l’Europe. Un changement qui semble être payant puisque la Société a vendu 40% de ses appareils en dehors de la Chine au premier trimestre de 2014.

Regarder vers l’avenir

En Septembre, Huawei a acheté « Neul » une start-up anglaise d’applications industrielles pour 25 millions de dollars. La start-up concentre son travail sur des capteurs qui peuvent avoir de nombreuses fonctions, utiles pour créer une « ville intelligente ». Ces capteurs peuvent par exemple, envoyer des alertes quand les poubelles publiques doivent être vidées. En tant que leader mondial dans la construction et l’entretien des infrastructures mobiles, Huawei a choisi de développer massivement les infrastructures en rapport avec l’utilisation de l’Internet au sens large. Une démarche logique qui complète la stratégie existante de la marque.

huawei avenir

Au sein du marché croissant de la production d’infrastructures de télécommunications, Huawei est l’un des trois principaux leaders au niveau mondial. Malgré le fait que la société ait subi la méfiance de  quelques pays pendant un certain temps, l’entreprise est toujours sur la pente ascendante. Toutefois dans ce domaine hautement compétitif, les nouveaux fabricants de téléphones tel que Xiaomi augmentent chaque jour un peu plus leur part de marché. C’est pourquoi les entreprises établies de longue date comme Huawei ont besoin d’innover et de se diversifier pour rester en avance sur la concurrence.

Sources:

  1. Huawei
  2. Canalys 
  3. Smartphones en Chine

Marketing-Chine

Voir notre compte Google plus et page linkedin.