Pour faire des affaires avec les Chinois, il est important de connaitre la Culture en Chine, non?

Voici une question, qui m’a toujours tracassé :

.

Qui est ce gros bouddha que l’on voit partout en Chine?

,

Il s’appelle Milefo 弥勒佛 , il fut connu en Chine dès le IIIe siècle. Il contribua à donner un aspect physique et un rôle au bouddhisme, sous la dynastie Liang. A cette époque, vivait un moine errant nommé Chan, de nom religieux Qici (契此),. Il transportait tout ce qu’il avait besoin dans sa besace en toile, il se distinguait par sa corpulence et un comportement jovial et imprévisible mais bienveillant . Il aurait eu des dons de voyance exceptionnels.
Ce moine corpulent et souriant est devenu la représentation de Maitreya. Son gros ventre plein et son sourire sont signe de bonheur et de prospérité, de même que son sac que l’on prétend inépuisable.
Pour les Chinois qui ne s’intéressent pas à la théologie bouddhiste, Milefo est devenu le Dieu de la fortune.

Quel est son influence dans la société ?
,
Les chinois pensent qu’une personne qui ressemble à Milefo a de grandes chances de prospérité. Son comportement jovial et bien portant influence les hommes d’affaires chinois qui aime la compagnie d’un vivant.

Pourquoi le bouddha chinois est différent, des autres figurines de bouddha?

Reprenons, d’abord, l’histoire du bouddhisme. Siddharta Gautama, fondateur du bouddhisme, connaît d’abord une vie d’abondance dans son palais avant de partir pour rechercher la solution à la souffrance. Apres l’abondance puis la souffrance, il connu l’illumination et prêcha la bonne parole toute sa vie.
Le Bouddha n’a rien écrit, mais il énonça de très nombreux discours. Au moment de sa mort, son enseignement connaît déjà une grande popularité, il su convaincre un grand nombre de personne pour rependre sa bonne parole.
Un grand nombre de disciples parcoururent l’Asie et créèrent des temples. Des mouvements divers se succédèrent au Tibet, en Mongolie, en Chine, au Vietnam. Milefo serait un disciple, qui aurait connu l’illumination, et a propagé cette religion en Chine.

Le bouddhisme présente une partie de médiation, mais encourage l’éthique et la spiritualité. Cette religion comprend une partie psychologique et philosophique, et même cosmologique. Elle favorise l’épanouissement des humains, en relation personnelle avec une réalité spirituelle.

Personnellement je ne suis pas bouddhiste, mais je vais acheter une figurine de Milefo, je suis devenu un fan.

Olivier

Marketing Chine