Interview de Julien Boulard

.

Aujourd’hui j’interviewe un des français les plus populaires sur Weibo, Julien Boulard plus connu par les chinois comme « Zhulian ». Il a réussit à fédérer une communauté autour de sa passion: le vin. Aujourd’hui son compte Weibo est un des plus actif de  la weibosphère dans le domaine du vin, a réussit parfaitement son personnal branding et a créé sa société de consulting dans le vin, « Zhulian Wine » , aide les entreprises chinoises à se former et à dynamiser leur réseau, et sensibilise les acteurs français au marché chinois du vin.

.

Bonjour Julien, pourrais-tu te présenter (ton parcours, ta spécificité) ?

julien boulardJ’ai commencé à apprendre le Chinois en 2000 à l’Université de Nantes puis à l’Université de La Rochelle à partir de 2002. J’habite en Chine, dans la ville de Nanning, depuis 2003. Après avoir terminé mes études en 2006, je voulais travailler en Chine dans un domaine en relation avec la culture française, et le vin m’est venu naturellement à l’esprit. J’ai eu la chance de rencontrer un gros importateur local qui commençait tout juste ses affaires, et qui avait besoin d’un français pour faire le lien entre l’entreprise et les fournisseurs. J’ai travaillé pour cette entreprise en tant que vice-directeur pendant un peu plus de quatre ans. Je m’occupais d’un peu tout : management d’une équipe de 40 personnes, marketing, ventes, achats, formations etc. J’ai quitté cette société en Mai 2011 et j’ai rejoins le Comité Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB) pour qui j’ai travaillé en tant que consultant jusqu’en Décembre 2012.

,

Que fais-tu aujourd’hui ?

 

Aujourd’hui je divise mon temps entre deux activités : (1) la formation (WSET, Ecole du Vin de Bordeaux, etc) par le biais de ma société Zhulian Wines, (2) la promotion de producteurs / négociants sur les medias sociaux chinois, notamment en gérant leurs comptes weibo (spécialité de ma deuxieme entreprise Asterism Wines).

,

Comment t’es tu fais connaître auprès des chinois ?

,

Je suis très actif sur les média sociaux chinois, mais aussi « off-line », car je donne beaucoup de formations sur le vin, notamment pour le WSET ou l’Ecole du Vin de Bordeaux (EDV). Je suis formateur accrédité de l’EDV depuis 2009, et le CIVB a souvent fait appel à mes services pour animer des formations un peu partout en Chine. Rien que pendant le deuxième semestre 2012, je me suis rendu dans une quinzaine de villes et j’y ai formé environ 1500 personnes.

 

Le fait que je parle et écrit couramment le chinois est bien-sûr un atout indéniable. J’étais l’un des premiers occidentaux à tenir un blog en Chinois (à partir de 2006) et j’écris aussi régulièrement des articles en Chinois sur le vin pour des magazines spécialisés.

,

Selon toi, en quoi Internet est il important dans le secteur du vin  en Chine?

 

Maitriser les différents outils mis à disposition sur « la toile » est essentiel pour une société qui veut construire une image. Désormais, quasiment tout le monde passe plus de temps sur internet que devant son poste de télé ou à lire un journal ou un magazine. Que ce soit au bureau ou a la maison, Internet permet de toucher un plus vaste public pour un coût moindre !

 

Pourrais-tu nous présenter ton Weibo ? Quels sont les facteurs clef de succès pour réussir son compte Weibo ?  

 

Mon weibo est personnel, et en tant que tel, il est plus facile d’attirer des « fans » (followers / amis) que pour un compte de société. En effet, je pense que beaucoup de personnes préféreront suivre le compte personnel de Bill Gates plutôt que celui de Microsoft. Le contenu est en général moins neutre, moins « marketing ». C’est d’ailleurs le principal challenge pour une société sur Weibo ! Ensuite, j’ai commencé assez tôt. Plus tôt vous commencez, plus tôt vous bénéficierez d’un groupe important de fans.

,

son compte weibo zhulian

,

Le fait que ce compte weibo soit rédigé directement en chinois par un français, est la clef de la réussite. Cependant, non seulement il faut bien écrire en chinois et bien connaître la culture du pays, mais il faut aussi maîtriser ce dont on parle ! Lorsque j’ai commencé dans le vin, je ne connaissais quasiment rien au sujet, et je ne voulais surtout pas devenir « le français de service » qui parle chinois mais qui ne sait pas de quoi il parle ! Au cours de ces sept dernières années, j’ai donc appris beaucoup, par moi-même ou en suivant des formations intensives. J’ai par exemple obtenu le WSET Diploma (niveau 4) l’année dernière. Nous ne sommes qu’une dizaine en Chine a avoir ce niveau pour le moment. Les gens suivent donc mon weibo non seulement parcequ’il est tenu par un français qui écrit en chinois, mais aussi parce que le contenu est à la hauteur de leurs espérances !

 

Enfin, comme je l’expliquais plus haut, le fait d’être très actif aussi « off-line » m’a permis d’élargir mon cercle de followers. Je pense qu’une société vinicole qui veut faire parler d’elle en Chine doit être dynamique « on » ET « off-line ».

,

 Tu as récemment lancé ton blog en chinois, quel en est le but ?

,

J’écris un blog depuis 2006 sur Sina, mais les fonctionnalités sont très limitées et le public est uniquement chinois. J’ai décidé de créer un nouveau blog (www.zhulianwines.com) pour deux raisons : (1) commencer à rédiger en anglais ; (2) promouvoir les formations et dégustations que j’organise.

,

Le marché du vin en Chine est il toujours prometteur ?

,

Oui !! Cependant, il doit être approché comme un nouveau vignoble : il faut quelques années de patience avant de pouvoir en extraire de jolis fruits ! Trop de producteurs espèrent se faire une place en très peu de temps.

 

Quelles vont être les grandes tendances 2013 du marché selon toi ?

 

Je pense que le développement du marché va suivre son cours, notamment vers une diversification des plus en plus marquée des vins importés.

 

Le mot de la fin, pourquoi as tu choisi de vivre à Nanning ?

 

Parce que j’y ai fait mes études, que la vie y est agréable, et que j’y ai rencontré ma femme. ^-^

 .

Merci Julien pour avoir répondu à cette interview. 😉 et good luck !

.

Olivier VEROT
Marketing Chine