Se former au marketing digital en Chine

La censure en Chine est très présente sur le net et peut parfois être un calvaire pour les marketers du digital. Il faut la traiter de façon efficace sur les plateformes de médias sociaux locaux afin de ne pas la contourner. Selon de nombreux directeurs d’agence de communication , le marketing numérique en Chine est un concept unique et différent de celui de l’occident auquel il faut s’adapter.

Businessman pressing virtual media type of buttons

Il est important de Former les marketers

Pour former les spécialistes du marketing d’entreprise sur les médias sociaux, il faut d’abord bien connaitre le marché et le fonctionnement des réseaux sociaux. En effet, les marketers sont étonnés de voir que moins de la moitié des internautes parle anglais. Les grandes marques avaient l’habitude de lancer leur produits grâce à des supports off line mais aujourd’hui il est temps pour les marketers d’étudier le marché du numérique en B2B en Chine.

En digital, les différences entre les générations sont énormes. Plus de la moitié des 591 millions d’utilisateurs d’Internet en Chine a moins de 39 ans (81%). Le marketing digital connait très bien sa cible, c’est à dire les personnes qu’il désire toucher à travers les actions qu’il  met en place.  Il est probable que les décideurs en entreprise proviennent de l’ancienne génération –  » la non-numérique ».
Le face-à-face est devenu plus important que le leadership de la pensée aujourd’hui.

Les clients sont donc devenus une priorité pour les marketers, mais cela n’est plus surprenant! En revanche, le leadership, très important dans l’Ouest, ne l’est pas autant en Chine. Au lieu de cela, l’accent est mis sur le renforcement des relations personnelles basées sur la confiance. Le face à face est l’un des moyen les plus efficaces pour établir des relations jusqu’à trouver des accords communs entre les personnes.  Nous avons également remarqué que les réunions, les conférences et les rendez vous clients font également parti des techniques les plus efficaces mais qui impliquent un engagement de la part des deux parties.

voir aussi :

 

Deux concepts importants:  force motrice dans les relations professionnelles chinoises

– le « Guanxi »:  capacité d’une personne à faire appel à une connaissance pour demander une faveur. Ces relations sont réciproques et nécessitent des obligations formelles. Le Guanxi est différent de l’idée occidentale de «gestion du réseau » puisque l’oubli de rembourser une faveur est considéré comme une offense impardonnable. Plus vous demandez,  plus vous devez.

« La face »: concept qui sert de statut social, étroitement lié à l’apparence extérieure et le comportement d’une personne. On peut gagner « la face » en étant un bon hôte ou en établissant des relations sociales ou « guanxi ».  Ces actes sont très importants ce qui explique pourquoi les chinois préfèrent miser sur des réunions en face à face ou des événements.

 

Si vous souhaitez vous former au marketing numérique, n’hésitez pas à nous contacter