De nombreux préjugés sont présents dans l’imaginaire collectif à propos du marché chinois. Les entreprises étrangères développent naturellement toutes sortes d’idées sur ce qu’est le marché chinois, cependant, ces dernières sont le plus souvent incorrectes.

Voici quelques-unes des hypothèses erronées que les entreprises étrangères ont le plus souvent tendance à faire :

FAUX – LE MARCHÉ CHINOIS EST SOUS-DÉVELOPPÉ ET REQUIÈRE UNE « ÉDUCATION » SUPPLÉMENTAIRE.

VRAI — LE MARCHÉ CHINOIS EST TRÈS DÉVELOPPÉ ET PROGRESSIVEMENT INTERNATIONAL.

C’est une idée fallacieuse, le marché chinois est l’un des endroits les plus innovants, dynamiques et créatifs dans le monde concernant les affaires et de nombreuses opportunités sont présentes. La classe moyenne croissante en Chine a démontré une préférence grandissante pour la qualité.

L’État chinois a, de plus, lancé de fortes initiatives pour passer d’une économie purement manufacturière à une économie plus tertiaire et créative.

Cette démarche semble être un succès aux vues des nombreuses plates-formes numériques populaires, start-ups et marques reconnues présentes en Chine. On peut penser à WeChat, Alibaba, Mobike et Huawei/Vivo par exemple. Ces derniers sont tous des leaders mondiaux du marché dans leurs domaines respectifs.

Le marché chinois s’est avéré adaptable et flexible aux idées étrangères, et pas résistant et fermé comme cela était relayé 10 ans auparavant.

Par exemple, la Chine a été étiquetée comme « marché du thé traditionnel », alors qu’elle est en fait le deuxième plus grand marché pour Starbucks. La culture du café se propage à très grande vitesse dans les villes des Tier 2 et Tier 3.

Il en est de même pour le vin rouge, sauf que dans ce cas précis, la Chine est le plus grand marché du vin actuel dans le monde.

Les consommateurs chinois ont un fort désir de produits de luxe et de produits de qualité, comme dans tous les marchés développés dans le monde. Aucune « éducation » supplémentaire n’est requise. Avec une population si vaste, il y a du potentiel pour presque tous les produits et services possibles.

FAUX — LES ENTREPRISES CHINOISES LOCALES SONT JUSTE DES « COPIEURS ».

VRAI — LES ENTREPRISES CHINOISES SONT ORIGINALES ET INNOVANTES, NE PAS SOUS-ESTIMER LA CONCURRENCE !

Ce n’est absolument plus le cas. Youku (la plus grande plate-forme de streaming vidéo en Chine) a lancé son propre service de contenu original acclamé par la critique avant que même que le concept soit présent sur YouTube.

Les plateformes chinoises de réseaux sociaux telles que WeChat ou Weibo sont les leaders mondiaux des services de micro-commerce, du portefeuille électronique/paiement et de la géolocalisation, et sont parmi les meilleures au monde.

Le service de streaming de musique de QQ a maintenant une base de données plus large que celle de Spotify. Alibaba est la plus grande entreprise de commerce électronique mondiale. L’entreprise a développé la plus grande infrastructure de livraison au monde ainsi que les événements de vente les plus populaires jamais conçus (« Singles Day » équivalent du Black Friday, par exemple).

Des plates-formes de e-commerce telles que Tmall, JD.Com,Taobao… ouvrent le marché en ligne chinois comme jamais auparavant. La dernière start-up en vogue, « Mobike », a créé une version révolutionnaire de « Uber » pour les vélos. Ces derniers sont totalement mobiles (sans station ou borne), les utilisateurs pouvant laisser leurs vélos partout où ils le désirent et peuvent géolocaliser le vélo le plus proche. Et la liste continue…

Les entreprises chinoises lancent déjà leurs sites sur le marché européen, et ces dernières ne sont certainement plus de simples copies, mais ont de vraies propositions novatrices et originales, que les acteurs mondiaux doivent prendre au sérieux.

FAUX — VOUS DEVEZ TOTALEMENT MODIFIER VOTRE MARQUE EN CHINE.

VRAI – VOUS DEVEZ ADAPTER VOTRE BRANDING MAIS GARDER VOTRE IDENTITÉ, SURTOUT EN TEMPS QUE MARQUE OCCIDENTALE.

Ce n’est pas strictement vrai, vous avez besoin d’adapter votre proposition de valeur à ce marché très différent, tout en vous assurant de conserver une identité unique quand il s’agit de branding. Il n’est pas nécessaire de changer entièrement l’identité de la marque en adoptant complètement l’esthétique chinoise.

En fait, ce que le consommateur chinois désire, c’est d’authentiques produits occidentaux, et c’est comme cela que vous pouvez vous différencier dans un marché très concurrentiel. En effet, l’étiquette « marque occidentale » en Chine est synonyme de qualité et d’authenticité dans un marché souvent associé à des faux, ce qui nous mène au point suivant.

FAUX — TOUTE ENTREPRISE SE LANÇANT EN CHINE DOIT LUTTER FACE À LA CONTREFAÇON.

VRAI — CELA EST SOUVENT CONTRE-BALANCÉ PAR LE NOMBRE ÉNORME DE CONSOMMATEURS DÉSIREUX D’ARTICLES ORIGINAUX.

Pour la plupart des entreprises qui lancent en Chine ce point n’est pas un problème, les entreprises et les marques doivent être extrêmement populaires avant d’être fortement copiées. Les marchandises contrefaites ne circulent pas pour la majorité des marques occidentales en Chine.

Oui, il y a une forte culture et un gros problème entourant cette question, mais les initiatives face à la contrefaçon en Chine sont très nombreuses, et malheureusement peu relayées.

Tmall (appartenant au groupe Alibaba) a été en partie mis en place en réponse à cela. Les marques peuvent ouvrir des boutiques officielles qui sont hébergées par la plate-forme, ce qui garantit leur authenticité.

Les classes moyennes, en pleine croissance en Chine (plus de 300 millions de personnes), souhaitent des produits authentiques de qualité et sont prêtes à payer un supplément pour un produit importé et authentique.

Dans un sens, les problèmes posés par la contrefaçon sont atténués par un fort désir de produits authentiques. Alibaba, la plus grande entreprise de commerce en ligne, prend maintenant des mesures pour réduire les faux produits sur leur autre plateforme Taobao, en fermant les entreprises illicites et en limitant l’accès des vendeurs au site.

FAUX —L’ATTENTION EN CHINE DEVRAIT ÊTRE SEULEMENT PORTÉE SUR LES PRINCIPALES VILLES DE TIER 1 ET SUR LA CÔTE EST.

VRAI — LES VILLES DES TIERS 2 ET 3 SONT LES CLÉS DE LA CROISSANCE DURABLE EN CHINE.

Encore une fois, il y a peut-être cinq ou dix ans, cela était vrai, mais désormais les villes des Tier 2 et 3 représentent un marché énorme. Le Sud et le Centre de la Chine ont été reliés à la croissance du e-commerce, et le marketing digital a été capable d’atteindre un large éventail de provinces grâce à un fort niveau d’engagement en ligne.

Les 4 villes de Tier 1 (Beijing/ Shanghai/ Guangzhou/ Shenzhen) possèdent moins de 10 % de la population chinoise, mais sont saturées de centres commerciaux internationaux et de rues commerciales.

Les habitants des villes de Tier 2 et 3 achètent 27 % de leurs produits en ligne, soit plus du double par rapport aux villes de Tier 1.

Le taux de pénétration d’Internet est actuellement de 55 %, et croit de 5 à 10% d’une année sur l’autre et ne semble pas s’arrêter. Les taux de croissance les plus élevés se situent dans les provinces de l’Ouest, du Sud et du Centre. L’infrastructure physique, en grande partie établie à travers le réseau national de livraison d’Alibaba, a amélioré la croissance de marché partout en Chine.

FAUX — POUR PÉNÉTRER LE MARCHÉ CHINOIS, J’AI BESOIN D’INVESTIR UNE GROSSE SOMME D’ARGENT.

VRAI — LE MARKETING DIGITAL A SIGNIFICATIVEMENT RÉDUIT LE COÛT TOTAL POUR LES ENTREPRISES D’OBTENIR UN MEILLEUR RETOUR SUR INVESTISSEMENT.

En fait, comme Olivier, expert du marketing en Chine, a régulièrement souligné ; « En Chine, ce n’est pas le plus gros poisson qui survit… mais le plus rapide et le plus flexible».

À l’ère du numérique, des coûts initiaux plus bas pour l’entrée sur le marché sont nécessaires. La plupart des entreprises, si elles adoptent une stratégie intelligente et totale, voient un retour sur investissement significatif au cours d’un faible nombre d’années.

Flexibilité et adaptation sont les clés du succès, plutôt que de jeter de l’argent dans de la publicité coûteuse, il est nécessaire de se concentrer sur des stratégies durables à long terme telles que l’optimisation du référencement naturel, les réseaux sociaux, la réputation sur les forum ainsi que le contenu Relations Publiques et le contenu en Chinois.

Le retour apparaît alors à long terme pour seulement une fraction du coût d’une campagne coûteuse dans les médias traditionnels. Générez d’abord du trafic avec campagne digitale.

Nous sommes une agence spécialisée sur les réseaux sociaux chinois et nous aidons les entreprises à communiquer d’une manière pertinente et percutante sur les médias sociaux en Chine.

Le meilleur moyen d’en savoir plus si vous avez un projet est de nous contacter et d’en parler avec nos experts.