Reebok Fait sa Promotion en Chine depuis Taiwan

.

Il y a de nombreuses raisons pour promouvoir son produit en Chine depuis Taiwan (ou Hong Kong)

1- Les chinois généralement ont une bonne image des personnes qui vivent sur cette île, des chinois plus évolués, plus modernes, plus cultivés et plus ouverts.

2- Les chinois suivent facilement les news depuis Taiwan, à cause du langage qui est proche.

3- Les législations ne sont pas les mêmes à Taiwan que pour les continentaux.

Par exemple, toute thématique à caractère « sexy » sera censuré en Chine, tout évènement sortant de l’ordinaire menaçant de très loin la sécurité publique sera interdite.

Les regroupements sans autorisations c’est Interdit comme les Flashmob par exemple.

En Chine, un Buzz très populaire apparait chaque année: « La journée sans pantalon à Taiwan« .

Le principe : Un groupe de 20 filles (plutôt jolie) prennent le métro à Taipei, en sous vêtement.  Un stratagème pas cher pour attirer l’attention des passants, entrainant les photos, films … le processus pour la propagation de l’information via Internet.

.

Analyse de ce Buzz

.

Ce Buzz est organisé par une société : Reebok

Une thématique : la tyrannie d’un pantalon être damnée, libérons nous de la vie quotidienne.

Surfer sur l’écologie, prenez le métro…. c’est mieux.

Organisation: Recrutement de 20 filles (au choix agences hôtesse KTV ou étudiantes).

.


.

Rendez vous aux heures de pointe, avec un photographe.

.

Pour être sur que le Buzz fonctionne, faire du Undercover marketing en relayant l’information sur un site web bien puissant Yahoo Chine par exemple.

Après, faites circulez la polémique sur le Net chinois  » Un jour par an, toutes les taiwanaises sont sans pantalon à Taiwan »  « les taiwanaises sont si chaudes  » et vous verrez des millions de chinois partagez ces images. Avec un peu de chance, les images arriveront en top des images sur Google, Baidu si on tappe « Taiwan girls » « Taiwanaise » ou « Tawainese »

.


.


.

La cible de cette opération : ce sont les jeunes chinoises, qui regarderont ces images et comment les filles sont habillées. « Ah tient elles portent des baskets avec leur culotte » ou plus sérieusement elles regarderont comment est la mode à Taipei.

.

.

Conclusion:

Un processus primitif mais qui est génial ! Avec un si petit budget, arriver à toucher inconsciemment des milliers de chinois/chinoises.

L’effet viral est garantit, les milliers d’internautes mâles vont faire tourner les photos à la cible.

Présence faible de Reebok, pour éviter de braquer ceux qui partageront l’information (journaux online, blogueurs, utilisateurs des forums, miccrobloggueurs … )

.

..

Olivier VEROT

Marketing Chine

.