L’arrivée de plus en plus de marques internationales sur le marché chinois ne fait qu’accentuer le besoin de notoriété des entreprises. Elles essaient donc de créer de bonnes stratégies publicitaires pour se faire connaître du public chinois et dépasser leurs concurrentes. Que cela soit réussi ou pas…

EXEMPLE DE MAUVAISE PUBLICITE EN CHINE

Résultat de recherche d'images pour "IKEA CHINE"

IKEA réalise une publicité diffusée par des internautes Chinois  et devient sexiste .

Marquer les consommateurs de manière positive, voilà le but de toute campagne publicitaire.

Récemment, une publicité du géant suédois du meuble IKEA a fait des vagues sur les médias sociaux chinois.

Dans l’annonce de 30 secondes, une jeune femme dîne avec ses parents. « Maman … » la fille commence avant d’être interrompue par sa mère: « Ne m’appelle pas maman si tu ne peux pas ramener chez toi un petit ami. »Puis, soudainement, un bel homme se présente à la porte et la fille le présente comme son petit ami. Les parents changent immédiatement d’attitude à l’égard de leur fille, allant même jusqu’à redécorer l’appartement et la table de la salle à manger avec de beaux produits IKEA pour accueillir leur futur gendre qui sauvera leur fille du destin redouté d’être un « femme célibataire » (剩 女).

La publicité se termine par une légende qui dit aux téléspectateurs: « Célébrez chaque jour facilement, donnez à votre maison (ou à votre famille) plus de possibilités »

 

Vous pouvez regarder l’annonce ci-dessous:

 

Les commentateurs sur les médias sociaux chinois ont vite fait de qualifier l’annonce de « sexiste ».

«Chaque fois que ma mère voit cette publicité, elle me demande pourquoi je n’ai pas trouvé de petit ami, ce qui ruine ma relation avec ma famille», écrit un utilisateur de Weibo.

« Ce qui est le plus ironique, c’est qu’IKEA vient de Suède, un pays qui valorise l’égalité des genres et que je le défie de montrer cette publicité à son siège en Suède« , a commenté un autre internaute.

« Nous sommes en 2017, pas la dynastie Qing. »

À la suite de ce contrecoup, IKEA a publié une déclaration mardi, déclarant être au courant de tous les commentaires négatifs et avoir déjà pris des mesures pour répondre aux préoccupations en tirant la publicité. Cependant, sous la déclaration sur le compte Weibo de la société, les internautes chinois ont commencé à appeler les excuses d’IKEA « pas authentiques« , ce qui a amené l’entreprise à répondre: « Nous sommes désolés que notre publicité vous ait conduit à ce malentendu. »

« Quel malentendu? Cette publicité est clairement sexiste, nous n’avons rien compris à propos de cette publicité », écrit un utilisateur de Weibo en réponse.

Certains utilisateurs du réseau ont fait valoir qu’IKEA n’a clairement aucune idée de qui sont ses principaux clients. « Les personnes âgées qui voudraient ça iront seulement à IKEA pour la climatisation gratuite et faire une sieste confortable sur les lits. Vous offenser les jeunes femmes avec des emplois décents et de l’argent à dépenser qui achètent des choses à IKEA, « a écrit un.

« Avec chaque centime que vous dépensez, vous votez pour un monde dans lequel vous voulez vivre. La prochaine fois avant d’acheter quoi que ce soit chez IKEA, réfléchissez à nouveau si vous voulez vivre dans un monde comme celui de la publicité », ajoute un autre .

C’est loin d’être la première fois qu’une grande société internationale publie une publicité étonnamment sexiste pour attirer les acheteurs chinois. En juillet, Audi a réussi à irriter au moins la moitié de la Chine avec une publicité controversée montrant une femme traitée comme du bétail avant d’être comparée à une voiture d’occasion.

Audi a été forcée de s’excuser rapidement et de retirer l’annonce.

Les clients chinois n’aiment pas le nouveau nom de McDonald

 

 

 

 

Comme l’a dit Michael Keaton  « »that glorious name, McDonald’s. It could be, anything you want it to be… it’s limitless, it’s wide open…. it sounds like America »

Eh bien, la Chine de McDonald vient de jeter cette philosophie au bord du chemin et a changé leur maidanglo à Jingongmen, « Golden Arches » en chinois.

Les clients ne sont pas content. Dit un internaute, «  » Jingongmen sonne comme un nom pour un restaurant de canard de Pékin ou un magasin de médecine traditionnelle chinoise. »

Selon Sixth Tone, « le changement de nom a été fait pour répondre aux besoins du développement des affaires » après que la chaîne de restauration rapide a vendu une partie de ses activités en Chine et à Hong Kong au conglomérat financier CITIC Group et à la société d’investissement américaine Carlyle Capital en janvier.

 

À l’opposé, le géant japonais de la beauté SK-II a conquis de nombreuses femmes chinoises l’année dernière avec une publicité de quatre minutes dans un style documentaire partageant les histoires des soi-disant «femmes restantes» de la Chine, leur permettant de façonner leur propre destin

SK-II crée une vidéo émouvante pour dénoncer la pressions du mariage en Chine

Parmi les différentes séquences, le film emblématique de cette campagne nommé « Marriage Market » lève le voile sur un des grands tabous de la Chine : la pression du mariage, où être une femme célibataire après 25 ans est encore aujourd’hui synonyme de déshonneur pour sa famille. Parmi les jeunes chinoises, certaines femmes osent monter au créneau, refusent de se laisser dicter leur vie par ces traditions dépassées et préfèrent patienter pour se marier par amour, et non parce que les conventions sociales l’ont décidé pour elles. D’autres font le choix du célibat, préférant se consacrer à leur carrière.

Malheureusement, la société chinoise continue de pointer du doigt ces jeunes filles célibataires en les appelant les « Sheng Nu », ou « laissées pour compte ». Prises au dépourvu, elles se retrouvent contraintes de participer régulièrement à des « marchés de mariage » où des familles entières se déplacent dans l’espoir de trouver le profil idéal pour leur enfant, à l’aide de critères établis sur des sortes de « CV » détaillant les atouts personnels des « candidats » au mariage.

Dans la séquence tournée par SK-II, on découvre plusieurs femmes souhaitant envoyer un message fort à leur entourage lors du « Marriage Market » de Shanghai. A l’aide d’affiches que tout le monde pense être de « petites annonces » vantant les qualités de chacune, les filles adressent en réalité des messages poignants à leurs parents et à la société toute entière, clamant leur liberté.

 

Nous aidons les entreprises étrangères à se faire connaître et à développer leur business en Chine via le marketing digital.

N’hésitez pas à consulter nos études de cas et à contacter un de nos expert pour plus d’informations sur nos services.