Google chassé de Chine par Beijing

 

google says bye bye chine

 

 

Les services de Google sont déjà perturbés par la Chine une semaine avant le 25éme anniversaire des événements de 1989

Le gouvernement a commencé à cibler le moteur de recherche principal de Google Inc ainsi que son service d’e-mail Gmail et bien d’autres encore. En effet, ces services demeurent inaccessibles depuis au moins une semaine pour les utilisateurs en Chine. Il ajoute que la dernière fois qu’un blocage de cette importance a été enregistré, c’était en 2012, il ne dura que 12 heures.

Que ce blocage soit permanent ou seulement temporaire reste à déterminer. Par contre ce qui est certain ce sont les dommages occasionnés à Google par cette mesure déjà en place depuis 4 jours

Le leader américain  a confirmé qu’il n’y a rien d’anormal de leur côté. Par conséquent, selon un rapport de transparence venant du géant des moteurs de recherche, les niveaux d’activités qui ont chuté à partir de vendredi montrent un niveau de perturbation très important d’origine externe.

Pas de réponse du gouvernement chinois sur l’affaire

L’agence de presse Reuters n’a pas réussi à obtenir de commentaires de membre du gouvernement étant donné que   ce Lundi était une fête nationale en Chine.Pourtant la réponse de Beijing est facile à anticiper.  Le gouvernement chinois répond en général à ce genre de rapport que tous les fournisseurs d’accès internet doivent obéir à la loi

En 2010, Google a délocalisé son moteur de recherché Chinois à Hong Kong, la censure en Chine étant devenue trop stricte.

Il faut également ne pas oublier que Facebook, Twitter et Youtube, appartenant d’ailleurs à Google sont bloqués pour les utilisateurs de Chine continentale.

Un taboo connu du reste du monde de 25 ans d’âge

 

Beijing

Pour le parti communiste au pouvoir, les événements survenus sur cette place qui se sont ensuite propagés aux autres villes restent taboo, tout particulièrement à l’approche de leur 25éme anniversaire.

Le gouvernement a incarcéré plusieurs activistes le mois dernier après que ceux-ci aient voulus se rassembler lors d’une rencontre pour discuter de ces événements fâcheux. Ces incarcérations incluent un avocat très connu, Pu Zhiqiang, ce qui inquiétude les Etats-Unis et l’Europe. L’anniversaire de ces événements sanglant survenus dans la capitale n’a jamais été fêté alors qu’à Hong Kong c’est le cas tous les ans.

Le gouvernement n’a jamais diffusé de bilan du nombre de victimes mais les estimations de groupes protestant en faveur des droits de l’homme et des témoins vont de plusieurs centaines à plusieurs milliers. La Chine exerce déjà un contrôle très strict sur ce qui se dit en ligne et le gouvernement n’a jamais cessé de renforcer ces restrictions. Les utilisateurs de services très populaires comme Weibo, le Twitter chinois, avaient l’air perturbé par le blocage de Google

« Les gens du gouvernement me rendent fous avec ce genre de mesures » écrit un utilisateur

 

Pour mieux comprendre comment tout ceci fonctionne rendez-vous ici