Terrible Rapport du centre gouvernemental chinois CNNCIC pour Baidu, le numéro 1 des moteurs de recherche chinois, sur les comportements des internautes chinois en 2014, a fourni de nombreuses données statistiques sur l’internet chinois et les moteurs de recherche en Chine. La partie la plus intéressante de ce rapport est une étude sur la sensibilisation des chercheurs chinois envers la publicité et leurs perceptions de cette dernière.

La publicité sur les moteurs de recherche chinois

L’étude a été réalisé sur 2 450 internautes répartis dans plusieurs villes chinoises.

  • 57,2% des internautes ont indiqué qu’ils ne font pas confiance à la publicité sur les moteurs de recherche, et en particulier sur Baidu.
  • 37,1% étaient neutres
  • et seulement 5,8% font confiance dans les publicités Baidu.


cnncic baidu

sources : dernier rapport de CNNCIC

Explication

Ces mauvais résultats pour le numéro un chinois Baidu est dû aux escroqueries visibles sur ces annonces payantes et qui a également incité les moteurs de recherche à mettre en place une vérification plus stricte auprès de leurs annonceurs.

 

Le numéro 1 des moteurs de recherche en Chine

Baidu est pourtant le moteur de recherche numéro 1 en Chine. Google étant censuré dans ce pays, les chinois n’avaient pas d’autres choix. Aujourd’hui Haoso surfent sur la vague de la sécurité et propose un moteur de recherche sans arnaques.

Baidu existe depuis 2000 et a à sa tête Robin Li. Ce moteur de recherche permet de rechercher des images et du contenu comme tout moteur de recherche. En 2013, il a été le site le plus visité de Chine.

u=1117098339,996448157&fm=21&gp=0

Les annonces publicitaires sur les plateformes d’e-commerce

Si vous comparez cette étude avec la recherche sur les plateformes de e-commerce, qui incluent les réservations de voyage, la plupart des utilisateurs seront neutres à l’égard des annonces et seulement 32,1% ont déclarés qu’ils se méfient des résultats publicitaires. Contrairement à une étude générale, les moteurs de recherche e-commerce, y compris les annonces, sont souvent accompagnés par des avis d’utilisateurs. Cela donne aux utilisateurs les informations accessibles afin d’identifier une offre de produit authentique et légitime ou au moins d’aligner leurs attentes à celles d’autres acheteurs.

Sans titre

Avant de lancer une campagne, il est recommandé de travailler son branding et sa réputation

Un utilisateur cliquera et achètera sur un site dont il a confiance !  Tmall et JD joue sur cette confiance qu’ils ont gagné des cyber shoppers.

Les utilisateurs chinois se sont fait avoir par les publicités baidu ouvertes à tout type de sociétés, même aux escrocs. Les scandales de Baidu se sont multipliés sans que le géant réagisse vraiment.
Les utilisateurs continuent de faire des recherches mais sont plus avisés et évitent de cliquer sur les publicités, et n’achètent pas sur des sites qu’ils ne connaissent pas.

Il faut essayer de travailler intelligement et appraraitre naturellement dans les résultats de recherche pour vraiment inspirer la confiance des utilisateurs.

 

 

Comprendre les internautes avant de lancer une campagne

Avant de s’introduire sur le marché chinois, il est important de prendre en compte les tendances web  du pays. Les consommateurs chinois ne réagissent pas comme les consommateurs occidentaux, ils s’informent énormément avant d’acheter un produit, et ont peur de l’arnaque. Ils communiquent énormément sur les réseaux sociaux et sont très connectés via les applis mobiles.

 

 

Si vous voulez en savoir plus sur le marketing digital en Chine, je vous invite à nous contacter pour avoir un rendez vous skype ou téléphonique.

 

Marketing Chine