Le marché de la publicité en Chine regorge d’opportunités pour qui sait les saisir

A l’heure du mobile et de l’augmentation massive du nombre d’internautes chinois qui a atteint les 618 millions, il est effectivement grand temps de se poser la question de son potentiel réel pour une agence de pub. Quelles en sont donc les opportunités ?

La Chine est un  marché en plein boom

 

Avec une consommation et une offre en augmentation dans tous les secteurs se traduisant par une compétition plus intensive il est de plus en plus important de créer de bonnes stratégies pour savoir se différencier. Pour ce faire il faut donc des ressources adéquat c’est pour cela que bon nombre d’entreprise augmentent leur budget marketing de manière très importante parfois même jusqu’à hauteur de 60%.

Par exemple, le marché de l’e-commerce, domaine qui nécessite beaucoup de digital marketing va voir son nombre d’acheteurs chinois en ligne passer à 520 millions d’ici à 2015, preuve de l’engouement pour les chinois de l’internet et ses possibilités

produit étranger

Digitalisation des campagnes de communication

digital marketing china

Alors que l’impact des média traditionnels, que sont par exemple la télé ou les journaux, stagne, voire même diminue les campagnes de communication se font de plus en plus sur Internet. On a ainsi assisté à une augmentation de presque 50% l’an dernier du budget des campagne de communication et marketing digital (budget total 63,8 milliard de yuan) alors que la télévision  et les journaux chinois perdait respectivement 2,75% et 9,17%

Faible concurrence sur des campagnes d’image et de création

pubguys

La communication est une discipline récente car elle va à l’encontre même de la culture chinoise. En effet les chinois apprécient beaucoup les actions qui donnent des résultats concrets. Les effets de la communication sont difficiles à apprécier en termes de résultats numériques. D’où la réticence originale des chinois à s’investir dans cette difficile. Même si la tendance s’inverse, il y a encore beaucoup d’opportunités pour les entreprises étrangères souhaitant s’installer en Chine.

En Chine le système éducatif pousse les élève à stimuler leur capacité à mémoriser plus que celle d’imaginer. Pourquoi ? Tout simplement car il faut avoir une très bonne mémoire pour être capable de mémoriser les milliers de caractères qui composent la langue chinoise même si seulement une fraction d’entre eux n’est utilisé.

Par conséquent les élèves chinois n’ont pas autant l’occasion de développer le sens de la créativité ce qui se traduit par un manque de profil adéquat au niveau national dans le monde de la communication et du marketing et ainsi une faible concurrence pour ce qui concerne les campagnes impliquant de la créativité. Or cette aptitude est fondamentale dans ce genre d’activité ce qui explique le manque de concurrence sérieuse dans ce domaine

La créativité est une aptitude incontournable dans le design. La culture chinoise n’encourage pas la prise de risque inhérente à la créativité c’est donc pourquoi copier est plus avantageux. Ainsi, le nombre de personnel qualifié dans la pub et la création de campagne de publicité en Chine est plutôt faible, par conséquent la compétition locale est limitée. Du côté des entreprises étrangères, il faut bien connaître la Chine et sa culture pour réussir, comme Carrefour l’a fait sinon c’est l’échec, comme l’a durement appris Ebay.

Manque de maturité, et d’expériences des agences locales

 

guy

Ici deux facteurs expliquent le manque de maturité et d’expérience des agences local tout d’abord :

La « récente » ouverture de la Chine au monde capitaliste après les années de communisme pur et dur sous l’égide de Mao pendant la révolution culturelle. Pendant que les média chinois n’avaient qu’une seule et unique voix, celle de l’état les agence de communication devaient déjà lutter et faire face à une concurrence déjà importante.

La jeunesse de l’Internet :

360_1china_img_4630

Internet est encore jeune en Chine, les infrastructures sont assez récentes ce qui a permis aux chinois de rapidement bénéficier d’un haut niveau technologique en ce qui concerne le web puisqu’il n’y avait pas besoin de rentabiliser les autres. En revanche cette jeunesse n’a pas permis aux entreprises locales d’acquérir l’expérience nécessaire pour faire jeu égal avec d’autres entreprises étrangères qui profitent de plus de 20 ans d’expérience si ce n’est plus dans le domaine de la communication

Confiance des chinois dans les compagnies étrangère au détriment des acteurs locaux

marque étrangère

Après de nombreux scandales de corruption, d’escroqueries ou de santé publique, la confiance des chinois est presque entièrement placée dans les entreprises étrangères. Cette confiance exagérée dans les entreprise étrangère est incontestablement un avantage puisque cela veut dire qu’un chinois, pour deux entreprises aux services comparable choisira la majeur partie du temps l’entreprise étrangère (si celle-ci bien sûr fait l’effort de s’adapter aux codes culturels chinois. En effet celle-ci jouira d’un meilleur capital confiance de départ.

Manque de connaissance de l’annonceur et jugement subjectif

Signature contrat

La tradition chinoise est basée sur l’affect, plus que sur de réelles preuves de résultats. Les partenaires commerciaux chinois aiment bien forger une relation solide avec les gens de l’entreprise avec qui ils vont travailler. C’est pourquoi le choix d’une entreprise est avant tout subjectif, basé sur l’affect et non pas uniquement sur les résultats obtenu.

Un chinois va souvent prendre d’abord en compte l’affect, l’impression qu’il aura d’une personne avec qui il pourrait potentiellement travailler en allant au restaurant par exemple ou buvant de l’alcool chinois, le Baijiu

Ce qui est complétement différent des pays comme les USA ou une bonne partie des pays d’Europe du Nord qui vont avant tout se concentrer sur les performance avant de porter leur attention sur la relation de travail.

On a donc ici un choix de l’annonceur très subjectif, qui peut-être tourné en avantage en connaissant la culture chinoise pour faire bon impression.

 

Émergence de marques nationales chinois et de budget parfois colossaux

 

Les marques nationales Chinoise, comme Shanghai Tang veulent percer et se distancier des clichés rattachés à la Chine. Pour se faire elle n’hésitent pas à se positionner dans le luxe avec les plus grandes avec des budgets communication-marketing énorme pour montrer que leur savoir faire n’a rien à envier aux entreprises étrangères.

shanghai-tang-brandingjpg

L’absence de SAV chez les chinois et leur tendance au one-shot

 

Dans les campagnes de marketing et communication il est très important de mettre en place un bon service conseil et de trouver de bon partenaires. Pour avoir une stratégie valide il faut également la mettre en place sur le long terme car le retour sur investissement n’est pas immédiat.

Les chinois sont très axés court-terme aussi étrange que cela puisse paraître quand cette réaction est mise en opposition avec le temps pris pour la signature d’un contrat. Il leurs faut des retours sur investissement rapide. Ils font donc beaucoup de one-shot, de missions court-terme qui s’arrêtent avant de pouvoir vraiment accomplir tout leur potentiel

Fournisseur SAV

Les employés chinois sont très travailleurs

 

Les chinois sont très travailleurs, et n’hésitent pas à rester travailler pendant très longtemps pour finir un projet. Un exemple marquant de ceci est le jiaban (加班).

Mot à mot, il s’agit d’ajouter du travail. Un patron chinois peut arriver jusqu’à quelques minutes avant que l’employé finisse sa journée pour lui donner du travail supplémentaire à faire ce qui oblige ce dernier à rester bien plus tard, sans être payé plus. Nous sommes donc bien loin des 35 heures françaises et des fameuses heures supplémentaires !

Les chinois également de très bons exécutants qui vont faire ce qui leur est demandé sans remettre à chaque fois en cause les directives données par leurs supérieurs comme les occidentaux ont tendance à le faire.

recruitment

La spirale positive du marché chinois

 

Avec la croissance de l’internet chinois il faut communiquer pour exister. Lorsqu’une campagne est lancée, elle est peut-être lente à mettre en place mais il se crée très vite un cercle positif. En effet, plus les gens parleront de la marque pour laquelle vous travaillez plus cela créera d’interactions plus les gens auront envie de parler de vous par un processus d’émulation :

weibo

On veut toujours parler de ce qui intéresse le plus les gens. Pour vraiment faire démarrer une campagne de communication il faut savoir comment s’y prendre. De plus il vous faut savoir comment maintenir celle-ci pour que les actions entamées ne s’essoufflent pas.

  • Comme vous pouvez le voir la Chine offre beaucoup d’opportunités pour qui sait les saisir. Qu’attendez vous? D’en savoir plus peut-être? C’est par ici
  • A moins que vous ne souhaitiez nous contacter pour en savoir plus sur nos services et ce que nous pouvons vous offrir, contactez nous ou bien rendez-vous ici