Les Miao, les Dongs, et les autres

Retrouvez un charme plus urbain, dans la ville de Fenghuang, plus au sud. Elle aussi est classée au patrimoine de l’humanité pour ses maisons traditionnelles à pilotis, qui abritent, le long du fleuve Tuo Jiang, des auberges et des gargotes succulentes. Au hasard d’une cartes en chinois, vous pourrez peut-être tomber sur un plat de guêpes frites : souvenirs garantis.

hunan fenghuang

Plus de la moitié de la population de cette paisible ville, construite au creux des montagnes, est issue de la minorité Miao, dont l’influence culturelle est palpable dans le labyrinthe de petites ruelles et dans la campagne alentour.

 

Les amateurs d’authenticité, s’il ne sont pas encore rassasiés, pourront se diriger vers la région de Tongdao, dans l’extrême sud de la province. La majorité de la population de cette zone très rurale appartient à la minorité Dong. Cette ethnie, une des 41 présentent dans le Hunan, est, entre autre connue, pour son dialecte à 15 tons qui étonnera les plus fins linguistes.

Tongdao vous servira de base d’exploration d’une région qui se prête magnifiquement à la ballade, sans itinéraires imposés.

En bicyclette ou en minibus, partez plutôt vers le Sud pour découvrir les talents de charpentier des Dongs : vous croiserez beaucoup de ponts de la « Pluie et du Vent», entièrement peints et surmontés de plusieurs tourelles aux formes harmonieuses.

Dans les villages, il n’est pas rare d’observer des chantiers où tous les habitants mettent la main à la pate pour restaurer leur magnifique pagode de bois, et lutter contre les effets du temps.

Vous pourrez alors repartir vers Changsha via la poussiéreuse ville de HuaiHua, ou continuer vers le Sud, dans la plus touristique région du Guangxi, à la découverte des rizières de Longsheng ou des beautés du fleuve Li.

A voir au Hunan

Changsha : Contentez-vous des hôtels très corrects du quartier de la gare, les autres adresses acceptant les étrangers étant hors de prix. Restaurant préféré de Mao : le Huo Gong Dian (demandez, tout le monde connait!).

Changsha – Shaoshan – Changhsha : Le plus pratique est de prendre l’unique train reliant les deux villes : 3h, 11Y. Départ 6h45, le train repart à 17h35.

Changsha – Zhangjiajie : 4h, 110Y par le bus (le train prend de 7 à 12h!)
Puis 1h de bus (12Y) pour rejoindre le village d’entrée du parc Zhangjiajie Cun. Là-bas, beaucoup d’hôtels touristiques, mais il faut négocier pour obtenir un prix honnête (120Y la double).

Si vous souhaitez dormir dans le parc, réservation à l’avance obligatoire et tarifs élevés en haute saison, mais rien ne vous empêche de dormir à l’extérieur et de ré-entrer le lendemain matin. N’oubliez pas d’acheter un plan à l’entrée (5Y) et de faire des réserves de nourriture avant (dans le parc, soupes instantanées surfacturées).


Fenghuang

Zhangjiajie – Fenghuang : bus direct depuis la gare des bus : 58Y, 4h, à 8h30 et 14h. Sinon, rejoingnez Jishou (2h de bus), et faites un détour par Dehang, un hameau miao plein de charme à 1h de minibus où vous pourrez loger dans des auberges en bois pour quelques dizaines de yuans.

Tous types d’auberges ou d’hôtels à Fenghueng. Choisissez en un près du fleuve, sur la rive nord, plus tranquille. Très bonne auberge derrière la grande roue à eau.

Fenghuang – Tongdao : pas le plus facile. Bus pour Huaihua (2h, 25Y), puis train pour Xianxi (3h-4h), d’où beaucoup de navettes montent vers Tongdao.

Les hôtels de Tongdao n’acceptent les étrangers que suivant l’humeur, mais autour de la gare des bus, au nord, vous pourrez trouvez une chambre propre à prix donné (50Y la double).

Attention tout de même si vous partez dans les prochaines semaines, le Hunan et 6 autres provinces du centre sont en état d’alerte inondation de niveau maximum.

 

Si vous avez de bons conseils, n’hésitez pas.. laissez un petit commentaire et faites partager vos petites astuces à la communauté ! 😉

voir tous les articles sur le voyage en Chine ici ou les conseils de voyage qui datent un peu.

 

 Marketing Chine