Voyager au Hunan!

 

Le centre de la Chine est souvent ignoré par les touristes et pourtant, le Hunan mériterait de figurer sur les séjours.

Le Hunan est une province rouge.

Rouge comme les piments de sa cuisine, très réputée en Chine, et dont le piquant n’a rien a envier aux spécialités sichuanaises.

Petite sélection de photos pour vous donner envie!

hunan voyage

hunan voyager

hunan voyages

Rouge aussi par l’histoire : bastion des communistes des premières heures, la population locale est resté fidèle à leur cause dans les temps les plus troubles de la révolution.

Votre premier pied dans le Hunan se posera sûrement à Changsha, la fourmillante capitale de la province. C’est dans cette ville que l’on trouve certaines des universités les plus réputées de Chine, et certains de ses bars les plus animés.

Hormis un excellent musée d’archéologie, Changsha constitue une halte culinaire de qualité (pas seulement pour les amateurs de tofu puant) et l’occasion de marcher sur les traces de Mao.

hunan partir

le Pays de Mao

 

C’est en effet ici qu’en 1915, le futur Grand Timonier invita par petite annonce «les étudiants patriotiques à le contacter ». Parmi ceux qui lui répondirent, on retrouve plusieurs des personnalités politiques majeurs de la future République Populaire de Chine.

Plusieurs sites de la ville vous éclaireront sur cette période, mais c’est en faisant une excursion à Shaoshan, la ville de naissance de Mao, à 130 km au sud, que vous enrichirez au mieux votre culture rouge.

Comme 3 millions de pèlerins chaque année, vous y visiterez la chaumière dans laquelle Mao est né par un jour d’hiver en 1893. En contournant les militaires en armes qui gardent les lieux, n’hésitez pas à jeter un œil aux meubles et ustensiles de cuisine d’époque, très bien conservés, qui donnent une bonne idée du mode de vie des paysan d’alors.

A MaoLand, il y a des attractions à tous les coins de rue : école primaire de Mao, jardin à thème, restaurant de la famille Mao – goûtez au porc à la mode Mao pour comprendre les causes de l’embonpoint du révolutionnaire -, statue de Mao, au pied de laquelle il est de bon de se recueillir et de faire des offrandes.

Mais le clou de la visite reste l’insolite mémorial de Mao, qui donne un éclaircissement sur sa vie personnelle avec une objectivité toute maoïste. Les chaussons et la robe de chambre cent fois rapiécés du très économe leader chinois sont des incontournables.

 

Dans la jungle d’Avatar

 

Si vous êtes lassé par le tourisme rouge, mettez vous au vert en vous dirigeant vers Zhangjiajie, au Nord-Est de la province. C’est depuis cette ville que vous pourrez explorez le parc de Wulingyuan, classé au patrimoine mondiale de l’UNESCO

 

Sur 26 000 ha très bien protégés, des centaines de pics karstiques atteignant les 200 mètres de haut s’échappent d’une jungle luxuriante, cerclée d’autres formations calcaires qui permettent des randonnées de tous niveaux. Haut lieu du tourisme en Chine, ces paysages extra-terrestre vous diront sûrement quelque chose : les pics flottants du film Avatar en sont directement inspirés. Et ce n’est pas le seul argument qui justifie les 300RMB de droits d’entrée (2-3 jours, réductions étudiantes) : botanistes, randonneurs, spéléologues ou photographes y trouveront leur compte.

hunan

Passés les premiers points de vue, souvent saturés de touristes montés en téléphérique, vous pourrez composer vous-même votre programmes de plusieurs jours, les cartes fournies à l’entrée se révélant très bien faites et les sentiers, trop souvent dallés, sont bien balisés.