Are Our Kids Tough Enough? Chinese School (Est-ce que nos enfants sont assez costauds ? Ecole Chinoise) est le nom donné par la chaine anglaise BBC2 pour son nouvel émission à sensation. Le concept est innovant et assez osé puisqu’il s’agit d’une émission basée sur l’échange de professeurs chinois et anglais dans leurs écoles respectives.

Lancé que depuis quelques jours, en début juin 2015, les internautes des deux pays présentés se sont déjà lancé dans un grand débat : qui a la meilleure éducation ?

Are our Kids Tough Enough?

Le principe de l’émission

BBC2 joue la différence culturelle pour rendre le projet spécial, et à vrai dire, c’est assez réussi. D’un coté, l’Angleterre est connu pour ses universités de prestige comme Cambridge, Oxford ou encore London College alors que la Chine n’a aucune université dans le top100 du classement mondial. Et pourtant, un programme nommé PISA remet en cause l’éducation générale de l’Angleterre face à la Chine. Ce programme vise en effet à mesurer les performances du système éducatif d’un pays, le tout mené par l’OCDE. En tête du classement mondiale de PISA, on retrouve la Chine dans les 3 catégories de l’enquête qui regroupe les mathématiques, les sciences et la lecture contre 26e, 20e et 23e pour le Royaume-Uni. Cette émission représente alors une plateforme idéale pour se faire un avis personnel sur la différence de ces deux systèmes et en comprendre ses mécanismes, sous la forme de cours de collège qui peuvent être compris par tous les téléspectateurs.

Pisa

Pourquoi cet engouement ?

Après la diffusion du premier épisode, les chinois et anglais se sont apprêtés à défendre leur système éducatif respectif. Plus qu’un divertissement, le programme a réussi à engager ses téléspectateurs dans un projet où chaque personne peut avoir sa propre façon de voir les choses, il n’y a pas de vérité absolue.

Sport

Du côté des anglais, ils admettent en effet que leur système n’est pas parfait, mais qu’il donne des résultats différents, non pas plus mauvais. En effet, dans la majorité des pays de l’Occident, le système éducatif laisse l’élève s’épanouir dans la création et dans le développement personnel. On laisse l’élève poser les questions et les professeurs prennent le temps d’y répondre au dépit des « scores » à proprement parler.

Du côté des chinois, cette émission les oppose non pas qu’à l’Angleterre, mais à l’Occident entier, là où tout le monde rêve de vivre. C’est leur propre jeunesse qui est exposée au monde entier et c’est avec une certaine fierté nationale que les Chinois se sentent si impliqués dans cette émission. D’ailleurs, ils savent très bien que leurs aptitudes en mathématiques dépassent les étrangers qu’ils ont pu croiser dans leur vie.

Cependant, la question de la créativité a permis à beaucoup d’ouvrir les yeux et l’émission souligne assez bien ce point. Alors que les élèves anglais étaient habitués à un échange enseignant-élève, l’échange avec les professeurs chinois les ont totalement bouleversé. L’éducation chinoise marche dans le sens opposé à la notre, où le professeur expose les théories et attend seulement que les élèves les apprennent par cœur.

5200109-higher-education-entrance-examination-17-800x533

Le résultat

Et bien le résultat est assez surprenant, même si on aurait pu en avoir une petite idée. Aussi bien du côté des élèves anglais que les professeurs chinois, ils n’arrivent plus à suivre, deviennent nerveux, ne comprennent plus.

Ce premier épisode donne un aperçu de l’impact culturel sur les aspects d’un système éducatif. La question qui se pose aujourd’hui est la suivante : La Chine a des bons élèves, mais peuvent-ils appliquer cette éducation sur le plan professionnel avec une approche personnelle ?

 

Lire aussi :