Il existerait un Traitement préférentiel pour les étrangers en Chine

.

 

Les grandes villes de Chine(Pékin,Shanghai) disposent de deux types d’étrangers.

Un type est le wai di ren, les chinois viennent de différentes provinces de Chine et sont au nombre de 8 millions à Pékin, plus de 15millions à Shanghai.

L’autre type est le « waiguo ren », ou le « laowai » ce sont des étrangers venant de différentes parties du monde. On en compte environ  200 000 en Chine.

Le peuple chinois a toujours  été accueillants et ont toujours traité les « lao wai » avec le plus grand soin et la plus grande considération, (hormis quelques petites arnaques pour les touristes).

A Pékin, ils bénéficient même d’un traitement préférentiel , et un statut au-dessus des citoyens locaux, d’après de nombreux intenautes chinois. Pourtant, quand il s’agit de  wai di ren, il existe une grosse différence dans la façon dont ils sont traités, le chinois immigrants dans une grande ville sera méprisé…

Une vidéo explique cela fait le Buzz sur les réseaux sociaux chinois

« 老外 » lao wai, court pour les gens venus d’ailleurs. Il est ensuite divisé en « 外国人 » wai guo ren [personnes d’un autre pays] et « 外地人 » wai di ren [personnes d’une autre partie du pays, hors de la ville] . Les deux sont surnommés « 外 » et pourtant, dans les mœurs les wai guo ren sont les personnes faisant partie de l’élite tandis que les autres sont souvent ridiculisés : « Vous êtes des ploucs ! »

 

Explications

La Chine,  le savoir vivre est reconnu depuis l’Antiquité, et on veut montrer toute sa considération et toute l’hospitalité qu’elle a lorsqu’il s’agit de traiter ses « pengyou » (amis) internationaux ! Un étranger venant sur Pékin pour vivre et travailler pourra profiter de son super statut , d’après cette vidéo pour l’achat de maisons, des réductions d’impôts, l’éducation, les enfants multiples …

Alors, quelles sont exactement les différences entre les  caractères chinois  外国人 et 外地人?

Tout d’abord, la maison

Si les wai di ren veulent acheter une maison à Pékin, ils auront à payer cinq années d’assurance sociale ou avoir la preuve d’avoir payé cinq années de taxes individuelles avant de pouvoir acheter une maison. Si il vous arrive d’avoir eu une pause dans votre emploi ou si vous changez d’emploi et que vous n’avez pas travailler durant 2 mois … BINGO ! Vous devez faire cinq années supplémentaires [toujours pour pouvoir payer l’assurance sociale à Pékin]. Alors que, c’est beaucoup plus facile pour les étrangers. En effet, vous n’avez qu’à travailler un an à Pékin et alors vous pourrez acheter une maison … puis la vendre puis en racheter une puis la revendre …

Deuxièmement, les taxes

Quelque soit le pays, nous ne pourrons jamais échapper aux impôts. Sur Pékin, tous les citoyens qui gagnent plus de 3500Y/mois doivent payer des impôts; alors que les étrangers doivent payerdes impôts lorsqu’ils gagnent plus de 4800Y/mois car le gouvernement se soucis d’eux, seront-ils capables de gagner suffisamment pour manger …

Si des étrangers veulent ouvrir une entreprise en Chine, il existe encore un traitement de faveur, non seulement vous pouveur enregistrer votre entreprise beaucoup plus facilement mais surtout vous ne payez pas de taxes pour la la première et la deuxième année ! De la troisième à la cinquième année, vous payez des « demi impôt » et pour certaines entreprises étrangères, ces réductions d’impôt se poursuivent encore après la cinquième année !

Troisièmement, les enfants

Tant que vous êtes un citoyen chinois, il vaut mieux avoir un enfant. Alors que les étrangers peuvent avoir autant d’enfants qu’ils le souhaitent, ils peuvent même en faire assez pour faire une équipe de football sans aucun problème.

D’après la vidéo.

« Une fois que vous avez des enfants, ils auront besoin de l’éducation. Tant que vous obtenez une «carte verte chinoise» [longue durée ou permanent de résidence], les étrangers peuvent bénéficier du même traitement éducatif que les enfants des populations locales obtiennent. Quant aux enfants de wai di ren, la scolarité à Pékin? Il faudra alors passer par l’examen d’entrée du collège, le gaokao … c’est donc IMPOSSIBLE ! Auparavant, il y avait un rapport d’un enfant de wai di ren ayant vécu à Pékin avec son père et lors de sa dernière année de lycée, il a découvert qu’il ne pouvait pas prendre part à l’examen d’entrée gaokao pour le collège. Et, après avoir obtenu une carte verte américaine pour aller voir sa mère tout a été résolu. Il a été accueillie  pour passer le gaokao en obtenant même les 10 points supplémentaires [sorte de bonus].  »

Une fois à l’université, pour vos études on vous donne un accès aux dortoirs de luxe avec air conditionné …

D’après la vidéo

« Vous voyez, afin que les étrangers se fondent du mieux possible à Pékin, le gouvernement se penche vraiment sur leurs problèmes en faisant tout leur possible pour les aider. »

Etre un étranger à Pékin est assez agréable, toutefois si un « laowai » ne veulent plus vivre à Pékin en raison de la pollution ou autre, il n’y a aucun soucis pour qu’ils envisagent un retour dans le giron de la mère-patrie alors  que le « wai di ren »si il veut rentrer chez lui … c’est : « Va te faire foutre !Vous êtes seulement autorisés à revenir après que vous avez payé l’hypothèque ! »

Et pourtant ce sont tous des « laowai » alors pourquoi les traitements sont-ils si différent ?

Tout simplement parce que Confucius a dit :

« N’est-il pas agréable d’avoir des amis venant de loin ? » C’est juste que plus ils viennent de loin et plus ils sont  charmants !

Conclusion

J’espère que cette vidéo vous a bien diverti… Des fois, je me demande pas si ce genre de vidéo n’est pas la nouvelle génération de la propagande chinoise. Nous accueillons bien les étrangers nous les chinois. Nous leur donnons un traitement spécial (pour qu’ils investissent en Chine), mais c’est bizarre on ne parle pas trop des conditions d’obtention des VISAs en Chine, pour les amis étrangers? 😉

.

Marketing Chine