Tour d’horizon du tourisme chinois en 2013

Voilà les principaux faits qu’il faut retenir pour le tourisme des chinois en ce début d’année 2013.

 

Premier constat : les dépenses des chinois en forte augmentation

Certains chinois sont désormais très riches et n’hésitent pas à dépenser de gros montants lors de leur voyage à l’étranger. Plusieurs chiffres viennent confirmer cette tendance.

Premièrement, les dépenses relatives aux achats de luxe, les chinois étant accros au shopping. En effet, 72% des chinois ont affirmés que pendant leurs voyages à l’étranger, ils avaient acheté des articles de luxe notamment des produits de beauté, des montres ou encore des sacs. Ceci s’explique par le prix parfois plus élevé des articles de luxe en Chine (30% plus cher environ). Deuxièmement, une étude a récemment montrée que 68% des riches chinois déboursent plus de 50 000 yuans par voyage et 28% plus de 100 000 yuans.

,

luxe-chine

,

L’essor du tourisme en Thailande

Si l’on s’intéresse plus particulièrement à la Thaïlande, les chinois ont dépensé en 2012 une moyenne de 4716 baht (environ 120 euros) par personne et par jour. Lors du Nouvel An Chinois, les touristes auraient généré 11 milliards de baht (environ 278 millions d’euros).

Les pics de consommation sont notamment pendant la Fête du Printemps ou encore pendant la Fête Nationale en octobre.

,

yuan-chine

,

Deuxième constat : les chinois voyagent de plus en plus

Ils sont désormais les premiers à visiter la Thaïlande et les seconds à visiter l’Australie. La France est également le pays le plus plébiscité par les touristes chinois pour faire leur achat.

Selon une étude du cabinet KPMG publiée fin janvier, les voyages à l’étranger des Chinois ont augmenté de 71 % en 2012. Ils seraient 80 millions à avoir visiter un pays étranger en 2012.

A Vancouver ou encore Moscou, on organise de plus en plus l’économie autour des chinois : par exemple, prix des articles en chinois ou encore recrutement de guides parlant chinois.

chinese-airport

?

Olivier VEROT

Marketing Chine