Profil de la consommatrice chinoise

.

En Chine, 51,6% des femmes gèrent le budget de la famille, 44,5% ont une influence dans les prises de décisions, seules 3,9% s’inclinent. A Shanghai, ville réputée pour son côté matriarcal, les femmes détiennent à 27% la prise de décision au sein de leur famille tandis que la part des hommes représente 14%. Découvrons les facettes de cette consommatrice chinoise en 10 points.

..

 

.

.

.

.

 

1. Elle est sensible à la beauté

Les chinoises ont une vision particulière de la beauté en comparaison avec les femmes occidentales. En Chine, la beauté est représentée par une peau blanche et lisse ainsi qu’une silhouette fine. C’est ainsi que nous pouvons retrouver en rayon de supermarchés des exemples de marques étrangères qui se sont adaptées comme  les crèmes de la marque NIVEA prétendant rendre la peau plus blanche.

(plus d’information sur la stratégie des marques cosmétiques en chine)

Nouvelle préoccupation actuelle de notre consommatrice chinoise : faire de plus en plus attention à son corps en vue des phénomènes de surpoids qui voient le jour.

;

2. Elle est égocentrique

Ce point diverge de l’ancienne génération : la consommatrice d’aujourd’hui a ses propres idées, réfléchit indépendamment et porte une grande attention à sa propre personne. Cette tendance est reflétée dans les achats des femmes de 20-30 ans : 56% d’entre elles privilégient les vêtements, parfums et cosmétiques face à seulement 6% qui dépensent en premier plan pour les besoins familiaux.

.

.

Cet égocentrisme se manifeste par la baisse d’achat de cadeaux pour les autres et la manière de choisir ces cadeaux : ces catégories de femmes choisissent, en effet, les produits en fonction de ce qui leur plaît à elles, sans obligatoirement prendre en compte les goûts du destinataire.

Je vous invite aussi à lire le comportement des jolies filles en Chine

;

3. Elle aime les marques

Les consommatrices chinoises aiment les marques haut de gamme ce qui signifie pour elles : qualité, goût et univers.

62,1% des chinoises associent le prix élevé des produits à la manière dont ils sont conçus et leur capacité à résister au temps.

A savoir : les asiatiques ont pour pour habitude de se comparer avec les autres, ainsi le fait d’avoir un produit cher et luxueux permet de se montrer, de se mettre en valeur et se démarquer des autres. (voir plus d’information sur les produits haut de gamme en chine)

.

4. Elle achète en ligne

La consommatrice moderne change peu à peu ses habitudes de consommation pour se tourner vers l’e-shopping. Dans les grandes villes, 44% des femmes ont pour tradition d’effectuer leurs achats en ligne, cette pratique s’étend dans les plus petites villes où les e-acheteuses représentent 23% des femmes. L’achat en ligne est devenu une activité à part entière pour ces demoiselles.

Parmi les femmes actives, 87,7% utilisent régulièrement l’outil internet où elles trouvent les produits à moitié prix comparé aux prix pratiqués dans les centres commerciaux. La consommatrice chinoise peut ainsi économiser du temps et de l’argent pour le même plaisir.

.

5. Elle aime les vidéos

En effet, les chinoises aiment regarder des vidéos pour se divertir en ligne car c’est gratuit.

D’après les données de la DCCI, les sites de vidéos sont la 3ème source d’information des femmes, notamment le site youku.com, équivalent du YouTube chinois . La montée en flèche de cette pratique donne aux marques de nouveaux outils pour séduire leurs consommatrices en passant par le webmarketing. Les chinoises sont plus enclines à acheter un produit qu’elles auront pu voir et tester auparavant sur la toile. Ces dernières ont besoin d’informations sur le produit avant de faire confiance à la marque et finalement passer à l’acte d’achat.

.

6. Elle pratique l’achat compulsif

Les jeunes chinoises nées après les années 1990 semblent avoir des difficultés à contrôler leurs actes de consommation. La raison ? Enfants gâtées pendant leur jeunesse, elles ont été éduquées et habituées à être « généreuse » avec leur portefeuille.

Une autre raison est que l’enfant unique accumule de la pression de la part de la famille, car tous les espoirs sont misés sur cet enfant tant au niveau de la réussite professionnelle que familiale. De ce fait, ces jeunes femmes vont trouver dans le shopping un moyen de relâcher la pression accumulée dans la vie de tous les jours.

Ces deux principales explications permettent de comprendre pourquoi les jeunes chinoises manquent de réflexion préalable dans certains achats.

.

7. Elle est attentive au packaging

Dans un pays où le paraître est important, cette cible se laisse facilement influencer par un produit bien mis en valeur. Le packaging permet ainsi de faire passer le prix et l’utilité du produit en second plan aux yeux de la consommatrice qui aura déjà porté son jugement en fonction de l’aspect physique du produit.

Il est coutume en Chine de penser que : « L’argent des femmes est de l’argent facile ».

.

8. Elle aime les produits occidentaux

La consommatrice chinoise a une image plus que positive des marques étrangères. Notre consommatrice est une fervente acheteuse de vêtements, elle garde en tête l’image de la mode occidentale, et apprécie le « Made in France ».

Acheter des produits occidentaux permet de se montrer et de sortir du lot en exhibant des articles onéreux et perçus comme élégants.

Les marques chinoises sont conscientes de cet attrait pour la qualité occidentale et dupent les consommateurs chinois , en réalisant du branding à l’occidental en insérant des mannequins occidentaux. (voir plus d’information ici)

.

 .

 9. Elle est timide

La consommatrice asiatique a en général un caractère « timide ». Dans la culture chinoise, la timidité et la discrétion sont des vertus. La timidité permet le développement des réseaux sociaux, messageries instantanées, appréciées des utilisatrices. Ces femmes utiliseront ainsi plus facilement les outils online pour s’informer et échanger.

C’est une grande opportunité pour les marques de s’informer sur les consommatrices via ces outils, et cela permet surtout de  les influencer avec des campagnes de marketing online (envoyez moi un email pour plus d’informations)

 

10. Elle est influençable

Les filles chinoises sont préoccupées par la satisfaction de leurs propres besoins et leur petite personne 😉

Mais  elles n’en deviennent pas pour le moins indépendante.

Elles se laissent ainsi facilement influencer par leur entourage tant sur leur mode de consommation que sur leur manière de se comporter. La consommatrice chinoise a besoin de l’avis de ses amies et le conseil d’une tierce personne la conforte dans ses choix.

Elles se laissent également influencer par les Key Opinion Leaders (KOL) que ce soit online ou offline.

.

 

Olivier VEROT

Marketing Chine