Vous habitez à Shanghai, vous avez des maux de têtes, des problèmes respiratoires, le nez bouché, des nausées?

C’est normal, ne vous inquiétez pas !Il ne s’agit que du niveau de pollution le plus élevé jamais constaté à Shanghai

 

Un épais brouillard gris a enveloppé Shanghai, et la pollution de l’air a atteint son plus mauvais niveau en début de semaine.

Shanghai frog

 

Shanghai hum   Shanghai sous un nuage de pollution

Shanghai ville pollution

Le message de l’ambassade !

 

La ville de Shanghai connaît actuellement un pic de pollution d’une intensité pouvant dépasser un index de qualité de l’air de 300, due à la présence massive de microparticules dans l’air.  

 

Les particules et les polluants présents dans l’air peuvent être la cause d’inflammation des voies respiratoires, de diminution des capacités respiratoires entraînant des irritations, des difficultés, voire des douleurs respiratoires. L’air pollué peut également entraîner des irritations des yeux et interagir avec le système immunitaire.

Certaines catégories de personnes sont particulièrement sensibles à la pollution de l’air : il s’agit des personnes âgées, des enfants ainsi que de toute personne souffrant de maladies chroniques telles que asthme, bronchite chronique, emphysème ou insuffisance cardiaque.

Le seul moyen de résoudre les risques de problèmes de santé est de minimiser l’exposition à la pollution, notamment pour les catégories à risque.

Il est donc conseillé en cas de pic de pollution de :

  • réduire les sorties à l’extérieur (éventuellement, utiliser un masque filtrant de type N95 à l’extérieur) ;
  • réduire l’exercice physique ;
  • garder les fenêtres et les portes fermées ;
  • consulter immédiatement un médecin en cas de symptômes.  

Des chiffres : l’indice de la qualité de l’air de la ville de Shanghai (IQA) a été enregistré à 303 lundi matin, franchissant la barre des 300 qui indique un seuil de qualité de l’air est jugée « critique« . Les six des principaux polluants, dont les PM 2,5 (particules mesurant moins de 2,5 microns de diamètre), sont considérées comme responsables de la dégradation de la qualité de l’air qui était à Pékin et qui est en train de venir dans le Sud…

 

Les autorités environnementales chinoise ont indiqué que la pollution principale était due aux PM 2,5 sans révéler pour autant de détails sur ces chiffres.

Pour information : l’Organisation mondiale de la santé a posé comme limite pour la santé une concentration de PM2,5 ne dépassant pas 25 microgrammes par mètre cube  !

=> alors que cette valeur a été dix fois plus élevée à Shanghai au cours de ces derniers jours.

Ce n’est pas très rassurant. 🙁

 

 

Le marathon sous la pollution.

Certains courageux ont souhaité faire le marathon( le week end passé) pour respirer un bol d’air bien pollué.

=>Le marathon a eu lieu comme prévu malgré la grave pollution, mais certains coureurs se sont équipés de masques(prévoyant).

 

Heureusement , les autorités de Shanghai à exiger une diminution des activités industrielles: chantiers de construction et zones portuaires, qui pourraient ajouter encore à la poussière dans l’air.

 

Alors vous la pollution cela vous dérange? Ou vous êtes immunisé ?

Il est conseillé de rester chez soi et de ne pas manger de street food et de ne pas sortir dans les discothèques 😉 (que faire alors? voir ici)

 

Olivier

Marketing-Chine