Le monopole de l’industrie du textile appartient désormais à la Chine. Ce pays est bien équipé pour recevoir les commandes de toutes les nations du monde en termes de vêtements. Avec la fin du système de quotas qui régissait les importations internationales, une fois de plus, la Chine s’en sort gagnante. Si cette régulation visait surtout à protéger les industries textiles en occident face au monopole chinois, le pari est loin d’être gagné, la Chine s’en est sortie indemne.

La Chine leader du textile dans le monde!

Malgré toutes les tentatives des pays occidentaux pour détrôner la Chine dans le monopole de la production et des exportations mondiales de fibres textiles et de vêtement, la Chine s’en est sortie vainqueur. La capacité de production de la Chine est impressionnante, la fin du système de quotas ouvre de nouvelles perspectives pour la Chine, plus précisément l’expansion de leurs activités vers l’Asie du Sud-est. En effet, qui aurait cru un jour que la Chine délocaliserait ses usines en dehors de ses frontières, mais aujourd’hui, c’est le cas.

La délocalisation des sites de production

De nombreux industriels Chinois ont déjà implanté leurs usines dans quelques pays d’Asie du Sud-est. Pour le cas du Cambodge, la plupart des usines longeant le parc industriel de Phnom Penh sont chinoises.
Ce n’est pas par hasard si la Chine a réussi à implanter plus facilement leur activité en Asie du Sud-est. En effet, au Cambodge, le coût de la main-d’œuvre ne coûte presque rien pour les industriels chinois sans compter le coût des loyers dans ce pays qui est nettement bas par rapport à celui de la Chine, il y a de quoi séduire les entrepreneurs chinois.

Le monde peut s’attendre à une exportation en masse émanant de la Chine dans les années à venir.

 

L’univers du textile est en train de changer !

Le nouveau règne de la Chine dans l’univers du textile n’est toutefois pas sans conséquence sur l’économie en général des pays exportateurs de vêtement dans le reste du monde. Pour ces derniers, il est quasiment impossible de concurrencer le « Made in China » qui inonde déjà le marché bien avant la fin du système de quotas. Aussi bien en Europe que dans le reste du monde, des milliers d’emplois sont menacés ; les fermetures d’usine ont déjà commencé dans certains pays d’Amérique latine et cela va s’étendre bientôt jusqu’en Afrique. Si aucune n’est prise sur l’échelle internationale, le monopole chinois va bouleverser l’économie mondiale.

cedric schlicher Textile

Les réalités dans l’industrie du textile en Chine !

Si l’économie de la Chine n’a cessé de prospérer ces dernières années, ce n’est pas le cas pour les millions d’ouvriers qui font tourner les milliers d’usines chinoises. Ces derniers n’ont pas leurs mots à dire en ce qui concerne les conditions de travail dans ces usines d’autant plus que les autorités chinoises font la sourde oreille face aux différentes revendications ouvrières. Malgré cette situation, Le PIB par habitant en Chine n’a cessé d’augmenter ces dernières années, la classe moyenne chinoise est en pleine croissance. La Chine est en tête dans de nombreuses activités industrielles et non seulement dans l’univers du textile.

source 

 

Lire aussi reportage Photo du monde du textile, et nos articles industriels ici