Mon histoire en Chine

.

L’être humain aime les belles histoires… aujourd’hui je vais en raconter une : la mienne.

La simple histoire d’un jeune français qui a passé 5 années extraordinaires en Chine!

.

.

Arrivé un peu au hasard en semestre d’étude en Chine à Dalian, province du Liaoning, au Nord Est  en 2007…j’ai eu ce que l’on appelle un coup de foudre pour la Chine ;  son dynamisme, la chaleur de la population, et puis l’envie de percer les secrets du marché chinois.

.

Le secret du marché chinois ?

Rapidement j’ai constaté que ce que l’on nous racontait sur la Chine était faux ou erroné ! J’ai donc voulu en savoir plus ce pays, ces coutumes, et découvrir, comprendre le monde de l’entreprise chinoise… en quelques sorte m’infiltrer dans le monde des affaires chinois et analyser l’univers du Marketing.

.

Introduction:

Dalian en 2007, est une ville « typique chinoise » avec très peu d’étrangers. Il m’a fallu bien un Semestre pour apprendre une chose indispensable pour vivre et et découvrir la Chine: la langue.

=>N’étant pas doué en langues, ni pour mémoriser les caractères, je me suis d’abord concentré sur l’oral.

.

Pourquoi un semestre en Chine est intéressant?

Durant ce semestre, connaitre et fréquenter des étudiants de toutes nationalités (surtout asiatiques) m’a permis de beaucoup apprendre… qu’ai-je donc appris ?

Les Bases d’une intégration : l’ouverture d’esprit

« Tout le monde ne pense pas comme un français  et chaque pays a son mode de pensée! »

Les chinois sont différents des occidentaux… vous le saviez mais c’est si difficile de l’expliquer….

– La Chine est un pays moins développé, la population du Nord est plus pauvre mais plus authentique et plus chaleureuse.

– Ce semestre m’a permis d’avoir un aperçu des différentes cultures asiatiques, toutes très spécifiques et si différentes.

– Un semestre de découverte de la culture!

– Un semestre pour apprendre les bases du mandarin!

,

Un an dans une entreprise chinoise !

Comment découvrir la culture chinoise des affaires ?

=>En travaillant dans une entreprise chinoise bien sûr!

Comme tout étudiant bien formaté d’école de commerce, je souhaitais effectuer mes premiers pas dans une grande entreprise… Danone, L’Oréal ou Procter & Gamble…

Mais confronté à la réalité du marché (et n’ayant aucun avantage pour une entreprise étrangère implantée en Chine) j’ai donc choisi une autre option pleine de surprises : l’expérience dans une entreprise chinoise …

Ceux qui ont testé savent ce que c’est, avec les bons et les mauvais cotés.

.


.

Comment trouver un Job dans une entreprise chinoise?

Les entreprises chinoises sont, en règle générale, très intéressées pour employer un « laowai »(étranger en chinois) . Après avoir  inondé les boites mails des Top entreprises françaises & américaines, postulé un peu partout sur Zhaopin, avec un ami nous avons décidé d’aller à la rencontre des entreprises chinoises en frappant aux portes des grands building de la ville ( il faut être motivé pour rester dans le pays).

Contrairement à ce que l’on peut penser, les entreprises chinoises recherchent des étrangers. Ces entreprises ne formulent pas de besoin, elles sont incapables de trouver un employé  (en 2007, et encore valable aujourd’hui) mais lorsque des dirigeants chinois rencontrent un laowai qui récite sa présentation par cœur… ils saisissent l’opportunité si le candidat n’est pas trop gourmand.

.

Une entreprise chinoise qu’est ce que c’est?

  1. Généralement elles ont une croissance à 2 chiffres par an
  2. Un nombre d’employé que l’on compte par millier, au minimum 2 nouvelles recrues par semaine par bureau…
  3. un palmarès de clients impressionnants  BMW, Michelin, L’Oréal …
  4. Elles ont des bureaux fictifs un peu partout en Chine, en Europe et aux USA
  5. Elles font du Business principalement par réseaux
  6. Les décisions ne sont pas rationnelles, le management est ultra verticale … et les employés sont en total soumission vis à vis de leur hiérarchie.

,


.

Qu’ai-je découvert ? Une partie du secret des chinois

Comment les chinois font du business, l’importance des relations (guanxis), comment développer ses guanxis, comment fonctionne une entreprise chinoise en interne …

Et puis avec 2 heures de cours par jour, plus devoir le soir j’ai perfectionné mon chinois.

,

L’entreprise allemande

Choc culturel, envie de changer de cadre, une envie de plus de rigueur… je me suis orienté vers l’étape suivante de ma carrière: l’entreprise Allemande !

Une entreprise allemande serait l’opposé de l’entreprise chinoise. Tout est défini, carré et on change difficilement une décision.

Ma mission : étudiez le marché chinois dans le domaine industriel… avec comme thématique « comment percer le marché chinois ? »

Cela m’a permis d’avoir un aperçu des problèmes que rencontrent la majorité des entreprises étrangères en Chine …

Pourquoi une entreprise leader en Europe, leader aux USA n’arrive pas à s’imposer en Chine.

Les problèmes de non perception des besoins du marché, de non adaptation à la culture chinoise…

,

Qu’ai-je retenu de cette expérience ?

  1. Le marché chinois est très difficile et très concurrentiel !
  2. l’adaptation de la société aux lois du marché est vitale pour la survie de l’entreprise.
  3. La solution (aux problèmes) existe la plupart du temps en Interne, il suffit juste de demander au staff chinois…
  4. Les chinois connaissent généralement leur marché, soit ils ne savent pas se faire entendre ou soit on ne leur fait pas confiance.
  5. Le model allemand est vraiment très rigide par rapport au monde chinois, et même par rapport au monde français.
  6. Coaché par un mentor chinois, j’ai compris beaucoup de choses sur le monde des affaires chinois , acquérir un savoir être, établir une relation de confiance avec son interlocuteur, transformer un prospect en ami puis en client, et enfin en client fidèle!
  7. Un groupe étranger est souvent confronté à des problèmes politiques, de lutte de pouvoir.
  8. Les étrangers ne comprennent vraiment rien au business en Chine.(en 2007)

,

Retour en France, diplômé et lancement de Marketing-Chine.com

,

Après ces 2 années en Chine, j’ai profité de mon retour en France pour faire un point sur ce que j’ai appris, faire une synthèse du marché marché chinois, m’intéresser aux bases du marketing en Chine et dans la continuité, j’ai donc créé mon blog sur le Marketing en Chine, que vous connaissez aujourd’hui.

.

Période difficile

2009, crise en France, gel des recrutements dans l’entreprise qui devait m’embaucher,(et oui, j’ai été une victime de la crise) je suis reparti en Chine en quête d’un VIE (volontariat International à l’étranger)

C’était la crise des VIE : en 2008=> 280 VIE sont partis pour la Chine, en 2009 83 VIE sont partis (en grande majorité des ingénieurs).

Plus 30 entretiens d’embauche en moins de 5 mois , mais aucune vrai opportunité… le marché de l’emploi en France était dur.

J’ai compris que ce n’est pas en France que j’allais trouver chaussure à mon pied.

,

A la découverte du web chinois

Pendant une période de ma vie, j’ai utilisé une grande partie de mon temps à percer les secrets du web chinois. Je traquais les Buzzs sur la Chine, montait dans les classements, faisait mon trou dans la blogosphère française en Chine.

Le Web chinois est le reflet de la population, on y trouve toute sorte de posts, de sujets qui passionnent la population . Une bonne majorité du peuple chinois (jeunes&vieux, hommes & femmes, riches et pauvres…)  passe une grande partie de son temps online, faisant tout grâce à Internet, lire de l’information; écouter de la musique, regarder films, jouer seul ou en groupe, faire du shopping…

Je me suis donc inconsciemment passionné pour le Web chinois… .

NB: A savoir, l’internet chinois est en constante évolution, ce qui était vrai en 2009, ne l’ai plus forcément aujourd’hui.

.

2009: mode professionnel enclenché

Janvier 2009 : mon Blog change de ligne éditorial, de style pour attirer un public plus professionnel, avec pour objectif de trouver un travail grâce à son site.

Terminé la priorité à l’interactivité, fini les grands débats sur la Chine… place à des articles plus « pro », censure des commentaires désagréables et développement intense du SEO. (référencement naturel sur Google)

Je m’envole à Suzhou, pour découvrir le Sud de la Chine. C’est parti pour un semestre d’étude du chinois, avec un enchainement de petits boulots, vente de vins, prof , contrôle qualité… Et multiplication des rencontres professionnels et des entretiens d’embauche…

.

Mes conclusions sur le marché de l’emploi et du Marketing en Chine:

  • Le monde du marketing est très concurrentiel, et n’est pas encore arrivé à maturité.
  • Tous les étudiants d’école de commerce souhaitent travailler dans le marketing… il est difficile de sortir du lot.
  • Le monde de l’entreprise étrangère en Chine est victime de « népotisme » ( les plus pistonnés sont toujours les premiers servis).
  • Les chinois sont « légitimes » en Marketing pour comprendre les tendances et les attentes de la société Chinoise
  • Le marketing est peu développé en 2009, les entreprises n’ont pas encore mis des moyens pour attaquer le marché chinois.
  • On recherche des personnes étrangères avec de l’expérience et des compétences clef en marketing
  • Les salaires sont bas, les budgets marketing dans les sociétés étrangères sont les premiers victimes de la crise pour les sociétés étrangères.

.

 

La Chance sourit aux audacieux à ceux qui persistent.

Après plusieurs mois de recherches, voilà 3 opportunités de VIE qui s’offrent à moi.

J’ai retenu une chose : la persistance et la détermination sont importantes si l’on veut atteindre son but.

.

L’apogée de marketing Chine

2009 était l’apogée de Marketing-Chine, avec une courbe exponentiel des visiteurs, une influence de plus en plus visible sur le Net, je squattais les classements; wikio qui faisait figure de référence… se faire connaitre, être cité par de nombreux magazines, journaux…

.

 

.

La PME française

Un poste intéressant et un nouveau challenge s’ouvre à moi: développer les activités d’une PME française sur le territoire chinois. Ce fut une expérience intense, une course à travers toute la Chine pour rencontrer les grands groupes industriels chinois et étrangers.

Le développement commercial s’est alors fait grâce au référencement du site internet en chinois, et à une démarche agressive et professionnel auprès des grands acteurs. J’ai choisi cette entreprise car :

– Elle avait déjà une entité en Chine

– Elle produit des produits à forte valeur ajoutée, de haute Technologie

– Les missions étaient en adéquation avec ce que je cherchais : développement d’une filiale commerciale en Chine, développement commercial et Marketing

.


.

Mes conclusions de cette expérience :

  • Même dans le domaine industriel, le marketing est une grande aide pour vendre sur le marché chinois.
  • Le marketing industriel, c’est du B to B, les processus de développement est très différent de ce que l’on peut apprendre
  • Le monde de la PME nécessite de la flexibilité , et demande une certaine indépendance
  • Les chinois apprécient la technologie d’origine étrangère, sont ouvert d’esprit, aiment lorsque l’on s’intéresse à leurs problèmes
  • La majorité des sociétés ont des budgets, des objectifs de réduction des couts , il est donc important de s’adapter aux prix marché
  • On se rend compte du manque de réactivité de la vieille Europe face au marché super dynamique chinois
  • Les ingénieurs ne comprennent vraiment rien au Business et au management !
  • Le fait de parcourir les recoins de la Chine, permet d’avoir un aperçu des subtilités entre chaque province

.

Mes conseils « Business » pour réaliser ce genre de missions.

– Etudier le marché : comprendre le marché, les attentes des clients prendre le temps de les écrire

– Etudier la concurrence : prendre le temps d’analyser et de comprendre la stratégie des concurrents, leurs points forts et leurs faiblesses.

– Identifier les clients …

– Elaborer une stratégie, une présentation adéquate par clients.

– Après chaque visite, prendre le temps de faire un bilan des questions et problématiques des clients

.

Le Web et le monde Industriel chinois

90% des acheteurs chinois utilisent Internet avant de faire leur recherche de fournisseurs. Le référencement prend tout son sens en Chine. Aujourd’hui, la majeur partie des demandes en Chine que nous recevons viennent du site Internet.

.

Le Web Marketing et la Chine

Marketing-Chine continue de se faire connaitre

Le blog en 2012 tourne à 3000visiteurs par jour en semaine. Le public est de plus en plus nombreux et de plus en plus discret. Je reprends le temps de faire des analyses sectorielles, mettre à jour mes anciens articles et développent les réseaux sociaux, page linkedin, page facebook.

 

Les Missions

2011, c’est l’année des petites missions. En effet, de nombreuses personnes me contactent désormais via mon site, me demandent des conseils, me proposent de réaliser des missions de Webmarketing, de SEO, de développement commercial ou de support en communication.

.

Développement de Weibo

C’est aussi pour moi l’explosion sur Weibo (sina Weibo). Je passe une partie de mon temps à découvrir Weibo, le réseau social qui est devenu numéro un en Chine, un mix très réussi entre twitter et facebook.

.

La Version anglaise

MarketingtoChina la version anglaise est lancée, avec pour objectif de toucher la cible plus large des étrangers en Chine et des chinois parlant anglais. marketingtochina.com

 

.

.

2012 l’année du dragon l’année de tous les espoirs.

Je vais terminer en septembre mon contrat, prendre le temps de la réflexion et je vais me lancer un nouveau challenge …

A suivre …

Olivier VEROT

Marketing Chine