Christian Louboutin : la chaussure qui marche

.

.

Chine : un marché où l’on peut oser !

 .

Ces hauts talons de 10, 12, 16 centimètres… Nous les reconnaissons avec l’empreinte de Louboutin, une marque qui séduit en Chine.
On le sait, on le répète : la griffe du créateur français est l’une des premières raison de leur succès, mais c’est aussi parce que le profil des acheteurs chinois est réceptif aux produits proposés…

.

.

Ainsi, les escarpins aux motifs léopards, semelles rouges et modèles très brillants n’impressionnent pas les consommatrices chinoises, en particulier les jeunes acheteuses de luxe qui recherchent cette notoriété dans la marque et une qualité incontestable pour embellir leurs gardes robes.

 

Quand nous nous baladons dans les rues en Chine, si par hasard nous observons ce qui se passe au ras du sol, nous avons affaire à toutes sortes de modèles de chaussures ; jaune, rouge, vert… Toutes les couleurs sont permises ainsi que les styles les plus délurés (clin d’œil au dernier modèle élaboré par Adidas que nous voyons beaucoup porté). Le créateur français se démarque de ses confrères avec des talons et motifs originaux dans le secteur du luxe. De plus, la semelle rouge fait parler  d’elle-même  auprès des chinoises, à savoir que le rouge est une couleur appréciée dans la mode en Chine, et que nous voyons beaucoup portée cet hiver.

 

Il y a dans les boutiques Christian Louboutin, des chaussures destinées aux consommatrices chinoises, mais aussi des modèles masculins repris à partir des chaussures féminines, notamment celle réputée pour ses pointes, qui au passage a été élue chaussure la plus sexy de l’année.

.

 

.

Cela ne fait qu’un an et demi que les boutiques Christian Louboutin ont ouvert à Shanghai et Beijing, bien que l’enseigne française s’est alliée à un distributeur chinois dix ans auparavant pour conquérir la zone Asie-pacifique. Christian Louboutin a opté pour une stratégie de joint-venture avec Pedder group afin d’intégrer progressivement le marché chinois.

 .

Conseil de chaussures

..

Contrairement aux françaises qui sont capables de se laisser aller dans des modèles en cuir mais également en toile, les chinoises intéressées par la chaussure de luxe préféreront un vrai cuir, dur, ce que nous retrouvons essentiellement dans les boutiques.

De par leur petite taille en moyenne, les chinoises aiment paraitre plus grande et plus fines sur une paire de talons encore plus si celle-ci demande de céder des milliers de yuans : plus c’est cher, plus c’est qualitatif !

Attention à l’adaptation des pointures, à savoir que les européennes qui chaussent du 39 ont du mal à trouver toutes les chaussures de leur taille en Chine puisque la pointure moyenne se situe au 37.

..

Vente des chaussures de luxe dans des villes de luxe

 ..

Les boutiques se situent dans des endroits bien spécifiques :

Shanghai : ouverture de la boutique en 2011 sur la « Nanjing Lu » (route de Nanjing), l’une des plus grande (et célèbre) rue de Chine et équivalente des « Champs Elysées » à Paris pour le type de magasins qui la sillonent. La boutique se trouve dans le Shanghai Centre, grand centre commercial. Il est toujours surprenant de voir que les marques de luxe s’associent aux centres commerciaux en Chine. Les bâtiments sont tellements grands que les petites boutiques de luxe passeraient inaperçues si elles se suffisaient à elles seules.

Le centre commercial détient cette image haut de gamme auprès des consommateurs chinois. Souvent les étages sont répartis entre les marques de mode, les restaurants… Le cadre et l’agencement des boutiques sont toujours très luxueux.

Hong Kong : Trois boutiques, dont la première a été créé en 2007. Une des trois boutiques se trouve en plein milieu du quartier dans lequel se déroule toute la vie nocturne d’Hong Kong. La dernière en date a été inaugurée ce mois-ci.

.

.

.

Beijing : ouverture de la boutique en 2011 dans le quartier de Sanlitun Village, quartier luxueux de Pékin accueillant un immense centre commercial et d’autres marques de luxe (ex : miu miu)

Lors de ses inaugurations de boutiques, Christian Louboutin prend du temps pour discuter avec l’ensemble des spectateurs chinois venus assister aux « opening ». Il en profite pour raconter des anecdotes sur sa vie de créateur ainsi que signer les paires de chaussures ce qui en fait un modèle encore plus unique. Les chinois apprécient ce type de contact qui les privilégie en les plaçant à un rang de VIP par rapport à la marque.

..

Un marketing qui suit le modèles des marques de luxe…

 .

–          Présence dans les luxueux centres commerciaux où les consommatrices à haut revenu  viennent faire leur shopping

–          Présence des boutiques dans les villes de luxe de Chine et donc lieux de vie des jeunes consommatrices de luxe et femmes riches.

–          Traduction du nom en chinois : « Lubutuo »

–          Privilège des clients (cartes VIP, invitations aux inaugurations…)

–          Développement des boutiques dans les villes de Chine pour bénéficier de la montée du pouvoir d’achat des classes aisées

 .

Avec très peu de communication…

.

En effet, certaines marques de luxe comme la marque Coach n’hésitent pas à consacrer un site uniquement pour leur cible chinoise. Dans le cas de Louboutin, on joue plus la carte de l’exclusivité,  comme les marques de chaussures de luxe en général nous trouvons très peu de promotion. En cherchant sur baidu, weibo, aucune action n’a été entreprise par l’enseigne de luxe Louboutin.
Et pourtant … la marque est célèbre auprès des consommatrices chinoises qui connaissent les modèles.
Sur weibo, un million de posts parlent de la marque.
.

Et quand les consommatrices chinoises acquièrent une paire de chaussures Louboutin, elles n’hésitent pas à les montrer…
.
.

En conclusion, vous aussi, chaussez vos escarpins et venez marcher en Chine 😉

.

Marketing Chine