Les renards pour lutter contre des rats en Chine

.renard_roux_155


.

Je suis tombé sur un petit fait divers bien amusant.


,

Plutôt que de parler de l’épisode Google Chine version 32… Je vais vous parler d’une nouvelle technique des chinois pour lutter contre les rats, ils entraînent des renards argentés à chasser les rats pour combattre la prolifération des petits rongeurs dans les grandes prairies du Xinjiang.

.

En effet, il y a eu des conditions de sécheresse inhabituelles qui ont permis aux rongeurs de se reproduire dans de fortes proportions.
Une expérience scientifique chinoise a démontré que dans une des régions où les renards ont été relâchés, le nombre de rats à baissé de 70%.

.

Les autorités de la province rebelle du nord-ouest s’était équipé d’une vingtaine de renards en 2004, et maintenant disposent aujourd’hui d’une véritable armée de 284 renards super entrainés lâchés dans la nature.

.

Xinhua « Les renards sont d’excellents prédateurs pour le rongeur. Un renard peut attraper près de 20 rats par jours. La population de rats a diminué dans plusieurs pays après adoption de cette mesure »

;

Le Xinjiang est plus coutumier de l’élevage des renards argentés pour leur fourrure. En d’autres endroits de la province, les autorités ont recours aux loups, aux aigles et même aux poulets ou aux canards pour contrôler la prolifération des rats, une méthode écologique.

.
(admirez la transition 😉 )

.

Une occasion pour présenter un blog: le renard et la Chine, tenue par Sylvain, ancien rédacteur de Chine chinois.

Un site pour vous faire découvrir la Chine du point de vue français. Ici, ni considération politique ou économique, juste la vision que peut avoir un jeune français de la Chine.

.

voici un article sur la suite du cours d’économie du professeur Kuing

.

;

« cette vidéo est un détournement d’un discours du président russe Dmitri Medvedev, et non Vladimir Roscoff (qui est une ville du Finistère, clin d’oeil à Kouign Amann, petit gâteau breton, qui a donné son nom au vénérable Kuing Yamang). Mais si il faut retenir une seule chose de cette histoire, c’est, comme le dit le président russe dans son discours : gardez le sens de l’humour ! » via

.

.

Olivier VEROT
Marketing Chine