Les Publicités pour le Luxe bannies de Pékin

.

.

Les Publicités pour le Luxe seront bannies de la capitale chinoise, Pékin, prochainement. Les autorités jugent que les affiches exposées par les grandes marques de luxe telles que Louis Vuitton, Dior, Chanel, Gucci  et autres maisons de luxe  sont la représentation d’un train de vie jugé « malsain » .

.


.

Ainsi une nouvelle loi instaurée à Pékin prévoit également de censurer des mots tels que royal, classe, luxe, ou encore suprême des affiches publicitaires.

.

,

La ville de Chongqing avait exclu les mots meilleur, unique et irremplaçable des panneaux publicitaires la semaine dernière.

La consommation à outrance de produits de luxe importés par une élite économique nuirait à l’harmonie des classes populaires. L’import de ce genre de produit de plus n’est pas bon pour la balance économique du pays (rappelons le)

d’une pierre deux coups! 😉

La Chine est de plus en plus soucieuse des inégalités sociales entre riches et pauvres… ce qui est fort c’est que ce sont les dirigeants du parti qui dénoncent cela alors que ce sont sans doute la classe la plus aisée de la population qui consomme le plus de biens de luxe. Mais bon cela est un autre sujet à discussion!

Une mesure qui a mon avis n’est pas prêt d’être adoptée à Shanghai qui est beaucoup plus porté sur l’occident et sur le luxe le bling bling…

,

Dans le cas d’un non respect de la nouvelle loi, les sociétés s’exposent à une amende pouvant atteindre 3400 euros. ( ce qui n’est pas grand chose compte tenu du prix des campagnes publicitaires pour l’affichage dans ces zones à fort passage) .

.

.

Olivier VEROT

Marketing Chine