Importer des produits cosmétiques en Chine est un processus relativement complexe. D’autant plus que les règlements sur les importations ne sont pas très stables. Depuis l’intervention de la FDA (food and drugs administration) chinoise dans l’industrie cosmétique, des modifications ont pris place dans l’organisation de l’importation sur le territoire chinois. La FDA a principalement renforcé le contrôle toxicologique et sanitaire des produits cosmétiques. De même, l’industrie des cosmétique a, de façon peut-être surprenante, directement été impactée par les récents scandales sanitaires dans l’industrie alimentaire chinoise. L’Administration générale de la supervision de la qualité des Inspection et de la Quarantaine (AQSIQ) s’est notamment depuis fort impliquée dans le contrôle des activités de la cosmétique en Chine. Tout cela engendre une hausse considérable des coûts imposés par l’Etat pour l’importation de cosmétique en Chine.

Des démarches qui freinent l’innovation du marché cosmétique Chinois

marché de la cosmétique en Chine

Même pour les grandes entreprises désirant produire en Chine pour contourner les obstacles à l’importation, ces réglementations de plus en plus drastiques constituent un frein important à l’innovation et au développement de nouvelles lignes de produits. En effet, les autorités chinoises ont mis en circulation une liste de substances autorisées dans la composition des produits cosmétiques. Or cette liste se montre particulièrement restrictive au regard des pratiques internationales. Même en cas de découverte de nouveaux ingrédients ou de nouvelles recettes cosmétiques (ce qui est assez fréquent dans cette industrie) présentant tous les requis sanitaires nécessaires pour être autorisés, une longue procédure d’enregistrement est nécessaire. C’est donc un réel frein à l’innovation.

Le protectionnisme de Pékin contre l’importation de produits cosmétiques en Chine

importation cosmétique Chine

Malgré tout, si les démarches à faire pour l’enregistrement d’un nouveau produit cosmétique fabriqué sur le territoire chinois sont difficiles et souvent longues, la même démarche pour des produits importés n’est pas plus aisée. Le dernier plan quinquennal adopté, tendant à favoriser la consommation nationale, n’agit pas en faveur des importations. Alors que l’enregistrement de produits fabriqués localement se faisait de façon régionale, l’enregistrement des produits importés est concentré au niveau national, avec un seul bureau gouvernemental.

Ainsi, entre les tests de toxicité et l’administratif, la durée de l’ensemble des démarches d’enregistrement d’un nouveau produit d’une marque étrangère peut durer un an en moyenne. Contrairement au produit chinois, nous ne parlerons donc plus d’obstacle à l’innovation mais de véritable frein à la commercialisation, les marques étrangères ayant donc toujours une année de retard. De plus, les plus concernés par les réglementations sur la production et l’importation des produits cosmétiques sont les nouveaux venus et les petites entreprises, pour qui l’entrée sur le marché est devenue presque impossible.

Pour en savoir plus : http://www.premiumbeautynews.com/fr/importer-des-cosmetiques-en-chine,5994

Pour plus d’analyse sur le marché chinois : http://daxueconseil.fr/conseil-chine/