Les Corans made in China
.

L’Iran crie au scandale contre la Chine. Mais qu’est ce qu’on encore fait ces chinois?
Réponse: des contrefaçons du livre sacré le Coran
On trouve dans le pays des contrefaçons de livres mal traduits qui inondent les librairies du pays.
Un sacrilège pour cette théocratie.

.

La Chine où l’histoire de l’atelier du monde, l’atelier de la copie, l’atelier du produit cheap !
.
Les chinois sont de redoutables business men qui ne reculent devant rien pour faire de l’argent. Ils ont un gros problème cependant, ils ont très agressifs sur les prix et la qualité s’en ressent.
Un manque de rigueur de controle qualité leur jouent souvent des retours de flammes.
Les fautes d’orthographe ou d’accent qui changent parfois le sens d’un mot ou d’une phrase en arabe sont très mal vues par les pratiquants.
.
Ces problèmes d’impression ont obligé le « ministère iranien de la Culture et des Cultes » à retirer ces exemplaires du coran made in China du marché.

Ahmad Haji Sharif, l’un des responsables de l’organisation Dar al-Koran a déclaré que c’est une lourde tâche, qui prendra beaucoup de temps .

 

Un autre défaut des chinois est la volonté de rentrer à tout prix obligeant parfois à contourner les douanes. En effet, la plupart de ces ouvrages sont entrés illégalement dans le pays.

N’accusant pas que les chinois, les éditeurs peu scrupuleux Iraniens ont été aussi contribué à faire rentrer les livres par l’appat du gain .

.


Voir aussi la contrefaçon en Chine

.

Olivier VEROT

Marketing chine