Les cigarettes en Chine  !

 

Vous avez du le remarquer 80% des restaurants en Chine (sauf à Shanghai) n’appliquent pas les lois anti-tabac, et les Chinois ne semblent pas décidés à écraser leurs cigarettes. La faute serait elle due au manque d’engagement des dirigeants.

fumer chine

 

source

Le saviez-vous : depuis 2011, il est interdit de fumer dans tous les lieux publics de Chine. D’après une étude publiée par « Daerwen Nature Quest », vous n’êtes pas le seul à l’ignorer, vous faites même partie de la majorité.

Le ministère chinois de la Santé a annoncé en Mars 2011, que l’interdiction de fumer dans tous les lieux publics clos entrera en vigueur le 1er mai. Cela inclut donc les restaurants, les bars et les transports publics.

La Chine avait ratifié la Convention cadre sur la lutte anti-tabac avec l’Organisation Mondiale de la Santé en 2005. Le sujet a été abordé lors de l’Assemblée nationale populaire afin de résoudre les problèmes liés au tabac en Chine.

cigarette chine

La Chine est le premier producteur de tabac du monde, et détient 48% des ventes sur le marché. C’est également le premier pays consommateur de la planète, avec 300 millions de fumeurs. Et on estime à plus d’un million le nombre de décès liés au tabac chaque année dans l’Empire du milieu

 

Le groupe de défense de l’environnement a en effet étudié l’application de cette interdiction dans 51 restaurants fréquentés par les « ouvriers et la classe moyenne » .

Résultats : seulement 10 sont non-fumeurs, sans qu’il soit précisé si ils ne l’étaient pas déjà avant mai dernier. Une quinzaine d’autres mettent en place une zone réservée aux non fumeurs, une mesure qui n’a « pas d’impact », d’après les autorités.

fumer chine

Double dose de pollution

Le taux d’application de la loi anti-tabac serait donc de 20% dans la capitale, et fort est parié qu’il est largement en dessous dans d’autres régions chinoises.

Un constat inquiétant, puisque la même étude précise que la quantité de particules nocives dans l’air double dans les établissements n’appliquant pas la loi. Et doubler la pollution de l’air à Pékin, ça peut s’avérer dangereux.

L’agence Daerwen tire donc la sonette d’alarme : 16 ans de timides mesures anti-tabac n’ont rien changé, ou presque, aux habitudes de consommation des Chinois. En cause : le manque de mesures d’exécution de la loi et de promotion des campagnes de santé publique. Elle rappelle que le tabagisme actif et passif sont des problèmes de santé publique majeures dans le pays.

Car comme à son habitude, la Chine fait tomber des records : 300 millions d’accros à la cigarette, 740 millions de chinois exposés – à 88% par leur fréquentation de restaurants – avec pour conséquence, 1,2 millions de décès par an.

Leaders sont des fumeurs

Autre chiffre : 7.4 % du budget de l’État central provient des taxes et des bénéfices sur la vente de cigarettes. Dans les régions productrices, et notamment le Yunnan, cette part peut grimper à 75 % des rentrées d’argent locales.

CHINA-PUBLIC-HEALTH-SMOKING-BAN

C’est peut-être la raison pour laquelle les contrôles surprises se font si rares. « Elles sont justes là pour le spectacle » explique Li Ziliu au China Daily, « Le contrôle du tabac doit commencer chez les leader gouvernementaux ». L’ancien maire de Canton, chantre de la lutte anti-tabac en Chine, fait référence aux contrôles inopinés dans des administrations de sa province, où de loyaux employés ont été surpris en train de cacher les cendriers des bureaux de haut gradés de l’administration.

D’autres analystes dénoncent le cumul des genres : c’est la même administration qui gère les politiques anti-tabac et la China National Tobacco, la plus grosse compagnie productrice au monde.

Toutefois, certains trouvent espoir dans le légendaire pragmatisme des dirigeants chinois. Le professeur Li Lin de la Beijing University a ainsi chiffré l’impact économique du tabagisme :

« 300 milliards de yuans en couverture sociale et en perte de productivité, contre seulement 240 milliards de revenues. »

voir l’ensemble des sujets de société sur ce blog ici

cigarette chinoise

Marketing Chine