Les attaques à la seringue dans le Xinjiang.

Seringue chine.

Le fait marquant de la journée en Chine, les attaques à la seringue dans le Xinjiang. Des rumeurs de patients atteints du sida agressant des passants à l’aide de seringues ont déjà couru en Chine, et se sont par la suite révélées pour l’instant infondées.

.

Les médias officiels ne disent pas combien de personnes ont été blessées dans les attaques à la seringue mais le Quotidien du Peuple rapporte sur son site internet que personne n’a été contaminé ou empoisonné. Un journal de Hong Kong rapporte que 400 personnes ont été blessées dans ces attaques. Les médias officiels rapportent que 15 personnes ont été arrêtées en relation avec les attaques à la seringue.

.

Nouvelle tension.

Un témoin, joint par Reuters, a déclaré que l’atmosphère était tendue dans la ville, où de nombreux Hans accusent les Ouïgours d’être à l’origine de ces attaques.

Il est rare que les membres de l’ethnie Han, qui se sont opposés aux Ouïgours lors d’affrontements sanglants en juillet dernier, défient ainsi les autorités de la région occidentale. wang le quan
.

Le dirigeant du PC local (Wang Lequan) s’est adressé à la foule du balcon d’un immeuble, sans que ses paroles soient audibles.

La foule criait « Wang Lequan, démission. Le gouvernement est incapable ». Certains réclamaient même son exécution.

.

.

L’agence Chine nouvelle rapporte que les victimes proviennent de neuf ethnies différentes, y compris des Hans et des Ouïgours.

Le habitants de cette région réclament la garantie sécuritaire après des attaques à la seringue hypodermique des Ouisgirs sur des passants.

.

En parlant avec un ami chinois, (avis pas du tout neutre), il m’a exposé sa vision de la situation dans cette région. Les populations Ouïgours, sont en grande majorité des populations semi-nomades. Ils possèdent des troupeaux ou des cultures aux alentours des villes et viennent vendre leur production régulièrement. Selon lui, ils sont très dangereux car la plupart utilisent régulièrement des couteaux pour le travail de la viande. Lors d’émeutes ils descendent en ville provoquant une vague d’insécurité et massacrant les chinois puis repartent dans les montagnes.  Le nombre de chinois Han tués est 5fois supérieurs aux nombres d’Ouisgirs car ils les considèrent comme des barbares. Le rapprochement de cette zone avec l’Afghanistan fait sCHINA ouiguirselon lui, aucun doute sur l’implication de talibans et d’extrémistes au sein de cette population.

.

Ils pourraient placer des bombes ou faire une attaque bactériologique sans problèmes (d’après lui). L’opinion des chinois en général, c’est que les chinois de cette zone doivent etre protege de ces barbares et l’armée doit intervenir pour attaquer les responsables.

Ces attaques ne sont pas nouvelles et pendant les JO 2008, de nombreux affrontements avaient eu lieu.

plus d’informations sur

.

Olivier VEROT

Marketing Chine