Lorsqu’il s’agit de la contrefaçon en Chine, on pensait avoir tout vu. Après des copies de fruit, de viagra ou même de préservatif, c’est une copie grandeur nature du Sphinx de Gizeh qui viens s’ajouter à la longue liste des contrefaçons en Chine.

 

Le Sphinx reproduit en Chine à Shijiazhuang !

Sphinx

 

Tout ceci est bien réel, au grand désarroi de l’Egype. C’est à Shijiazhuang dans la province du Hebei que se trouve une réplique grandeur nature identique jusque dans ses moindres détails, absence de nez comprise, de celui qui se trouve sur le site de Gizeh en Egypte. La construction de cette copie du célèbre monument égyptien a donc été l’objet d’une plainte du gouvernement Egyptien à l’UNESCO pour avoir violé les réglementations internationales comme le précise le département des antiquités. Le gouvernement Egyptien n’est pas en colère, simplement déçu.

Ali El-Asfar, président du département des antiquités en Egypte, déclare que la réplique est non seulement imprécise mais risque aussi d’avoir un effet négatif sur l’industrie du tourisme Egyptien.

Le gouvernement Egyptien souhaite donc connaître le but de cette structure. Si c’est à des fins de loisir, il aurait dû en être informé selon El-Asfar. D’autres membres du département sont d’accord sur le fait que la Chine ne pensait pas à mal en construisant ce Sphinx en Chine. Cependant un tel ouvrage peut nuire à la valeur de l’original.

L’UNESCO va t elle attaquer la Chine ?

Unesco

Que va-t-il se produire? L’UNESCO va-t-elle faire une remontrance à la Chine. Celle-ci va-t-elle répondre ?

Il est difficile de savoir à l’heure actuelle si les touristes préféreront aller visiter le Sphinx chinois plutôt que celui d’Egypte.

Cher lecteur,

  • Est ce que vous pensez que l’on doit laisser ce sphinx en Chine  (comme les multiples copies de notre tour Eiffel) , cela profitera à la promotion de l’Egypte ?
  • Ou au contraire il faut détruire cette copie ?