Question que beaucoup de femmes se posent en Chine : dois je se marier pour l’amour ou pour l’argent? C’est la problématique qu’ont voulu résoudre les législateurs en adoptant une  interprétation de la loi du mariage, créant un vif débat au sein de la société chinoise.

mariage en Chine

Evolution sur la législation du mariage en Chine

 

Peu de choses sont aussi importantes dans la vie des Chinois que de se marier. C’est peut-être pour cela que la nouvelle interprétation de la loi sur la mariage, entrée en application dimanche dernier, a provoqué tant de débats dans la presse, sur Internet, et dans les foyers.

mariage star chineEt si cette nouvelle interprétation concerne 15 points du texte de loi, le débat s’est focalisé en particulier sur l’un des articles, selon lequel un bien immobilier acheté par des parents à leur enfant ne pourra pas être partagé avec le conjoint lors d’un divorce.

But de la manœuvre : dissuader les personnes cherchant via le mariage à gravir l’échelle sociale en obtenant, lors du divorce, la moitié du prix du bien immobilier.

Selon un édito du China Daily, « cette interprétation devrait pousser les gens à réaliser qu’à partir de maintenant, il sera difficile pour quiconque de devenir riche via le mariage. Si cette explication judiciaire oblige les gens à considérer le mariage comme un lien d’amour, qu’il en soit ainsi« .

 

La loi vise également à s’adapter aux transformations brutales qu’a connu la société chinoise dans les dernières décennies : depuis quelques années, le taux de divorce explose littéralement. Selon des statistiques du ministère des Affaires civiles, 2,7 millions de couples ont divorcé l’année dernière, un chiffre en augmentation constante depuis sept ans.

S’attaquer aux femmes vénales en Chine : un challenge ! 

Traditionnellement, lors d’un mariage chinois, afin de garantir aux tourtereaux un peu de stabilité, les parents du marié mettent souvent toutes leurs économies dans l’achat d’un appartement, que les jeunes sont loin de pouvoir s’offrir eux même, étant donné l’explosion récente des prix de l’immobilier.

En compensation, les parents de la mariée achèteront une voiture, ou meubleront l’appartement. Ce sont eux qui donnent moins, car on considère traditionnellement que lorsqu’elle se fait passer la bague au doigt, leur fille quitte la famille pour celle du marié.

Mais les abus sont nombreux : « beaucoup de parents dépensent les économies d’une vie dans l’achat d’un appartement pour leur fils, et la femme divorce après seulement un an ou deux« , explique Yang Xiaolin, avocat spécialisé dans le divorce qui a participé à la rédaction de la nouvelle interprétation de la loi, au Global Times.

La nouvelle loi serait donc une façon de corriger une tendance sociale à privilégier l’intérêt à l’amour, et de protéger les hommes des femmes vénales.

réactions

Mais pour beaucoup, le texte est profondément injuste, et défavorise en fait toutes les femmes.

« En réalité ça ne découragera pas les femmes qui font cela par intérêt : elles n’auront qu’à exiger des beaux-parents qu’ils mettent l’appartement à leur nom à elle, ou aux deux noms, explique une jeune étudiante de Pékin. En revanche cela va faciliter la vie des hommes qui trompent leur femme; en divorçant, ils n’auront plus rien à perdre. Et puis, cela tue au contraire l’amour : si les mariés ne sont même pas solidaire économiquement, comment construire une confiance mutuelle »?

« Cela balaie le dernier obstacle contre le fait que les hommes soient infidèles, et cela va faire augmenter le taux de divorces, juge une internaute  sur un forum. Et puis, les femmes sont plus dévouées à leur famille. On ajouter un autre article à cette loi: celui a qui l’appartement appartient doit y faire le ménage ».

mariage chinois traditionnelDans un contexte d’inflation et de prix de l’immobilier extrêmement élevés dans les grandes villes, avoir un appartement revêt aujourd’hui une importance particulière, comme l’explique l’expert en droit de la famille « Lu Mingsheng » au South China Morning Post.

« La propriété est devenu le seul capital pour beaucoup de familles, alors que le filet de sécurité sociale est si faible; donc les gens qui ne sont pas propriétaires on l’impression de ne rien avoir du tout, explique-t-il. Ce sont des problèmes qui ne peuvent pas être résolus par la loi« .

« Quelle femme qui n’a pas encore d’appartement osera désormais donner naissance à un enfant?, s’inquiète une internaute. Après avoir accouché, si le mari la trompe, elle finira à la rue avec ses enfants! »

Lire aussi :

Tous les articles sur le mariage en Chine sont disponible ici

 Marketing Chine