Le plus gros problème environnemental de Pékin c’est l’eau

 

Si vous pensez que l’air est le principal problème écologique de la ville de Pékin et le souci numéro 1 des autorités locales, sachez que vous vous trompez : le premier problème environnemental de Pékin c’est l’eau, et de loin.

 

L’année 2012 a pourtant été une des années les plus humides depuis plusieurs décennies, avec des journées record de l’été qui ont provoqué des inondations et coûté la vie à 77 personnes. Pourtant, on est loin du compte avec un déficit annuel d’eau à Pékin de 1.1 milliards de mètres cubes, alors que la ville a consommé 3.6 milliards de mètres cubes.

C’est à dire que la ville a besoin d’importer plus de 30% de son eau.

water beijing pollution

Il manque 1.1 milliards de mètres cubes par an

 

La consommation d’eau dans l’agglomération de Pékin va à 90% vers l’agriculture et l’industrie, ce n’est pas la consommation individuelle qui pose les plus gros problèmes, bien que le problème puisse augmenter à l’avenir car la consommation personnelle de 100 mètres cubes d’eau par an est faible en comparaison de celle de pays occidentaux. Il y a donc des raisons de croire que dans l’avenir, la consommation va augmenter encore et que les problèmes d’approvisionnement de Pékin en eau vont empirer.

 

Les autorités tentent de résoudre le problème en détournant des réservoirs d’eau depuis divers endroits du Hebei et du Henan,  et de nouveaux transferts devraient être mis en place à l’horizon 2014 sous le nom d’un projet appelé « Transfert d’eau du Sud au Nord » depuis le très grand réservoir du Dangjiankou, projet de diversion dont le coût est estimé à 81 milliards de dollars.

 

Ce projet pose ses propres problèmes et impose de résoudre de graves problème de pollution de ce réservoir car l’eau des 5 rivières qui l’approvisionnent est soit « exclusivement réservée à l’agriculture » ou bien « exclusivement réservée à l’industrie », selon les rivières, tant leur pollution est importante et rend leur eau impropre à la consommation humaine.

 

81 milliards de dollars d’investissements et déplacement de 180.000 personnes

Le plan a donc inclus la fermeture de 329 usines jusqu’à présent, mais les problèmes sont encore importants en raison de la quantité de déchets qui sont toujours déversées dans les 5 rivières. Le plan pose également des problèmes sociaux avec le déplacement de 180.000 habitants pour que le plan de transfert d’eau puisse être mis en place. Par ailleurs, l’apport d’eau de ce réservoir de  Dangjiankou pourrait ne pas être assez constant, d’où la nécessité d’assurer l’approvisionnement en eu depuis d’autres réservoirs situés au sud.

Beijing water

 

Pékin est depuis des siècles menacé par les problèmes d’approvisionnement en eau. Depuis des siècles des canaux ont été construits pour tenter d’assurer l’eau à Pékin, et ce n’est pas par hasard que la, résidence des empereurs Qing, est construit autour du Lac de Kunming, le grand réservoir d’eau de la capitale qui approvisionne la Cité interdite et les plans d’eau de Houhai et Beihai.

eau pékin

En tout cas, il semble que pour un temps les autorités utilisent moins les méthodes de précipitations artificielles qui coûtent cher et donnes des résultats insuffisants et aléatoires.

 

 

Article de Beijing Rent Agency

 

Sources :

 

 

 

 Marketing Chine